27° dimanche temps ordinaire C

Dimanche 2 octobre 2022
27° dimanche du temps ordinaire
Prédication du Père Marcel Baurier
Cathédrale Sainte Marie
(Saint-Bertrand de Comminges)

La parole du Seigneur demeure pour toujours ;
c’est la bonne nouvelle qui vous a été annoncée.
 (cf. 1 P 1, 25)

Pour chanter le Seigneur, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Dieu nous éveille à la foi (A20-70-1). Choeur Antidote © Bayard Musique
(Voir les paroles)

La vie des chrétiens et particulièrement de ceux qui sont plus directement au service de l’Evangile peut être tissée de sentiments contradictoires. Car c’est parfois le doute lorsqu’ ils vivent le sentiment que partout le mal triomphe et que l’humanité ne semble pas prête à se convertir et à changer. Mais il arrive que, soudain, surgit aussi l’expérience brûlante de la puissance de la foi. Là où rien ne semblait pousser, c’est soudain l’amour, la vie, la rencontre. C’est alors qu’il leur devient possible de comprendre les paroles apparemment paradoxales de Jésus : « la foi soulève les montagnes ».

Accueillons donc les lectures du jour.

« Le juste vivra par sa fidélité »
(Ha 1, 2-3 ; 2, 2-4)

Nous voici probablement au début du VI° siècle av. J.C. Le prophète Habacuc ose engager un débat avec Dieu. En effet, l’ennemi du moment l’emporte sur Israël. Pourquoi donc Dieu n’intervient-il pas pour sauver son peuple. Patience, répond le Seigneur. La punition du méchant et du violent viendra. Pour le moment, ce que Dieu attend du juste, c’est qu’il soit fidèle. C’est pour porter ce témoignage qu’il a été élu.

Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur,
mais écoutez la voix du Seigneur !
 (cf. Ps 94, 8a.7d)
(Ps 94 (95), 1-2, 6-7ab, 7d-8a.9)

Pour psalmodier la louange au Seigneur, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Psaume 94 (AELF). GPS Trio © ADF Musique

Le psaume rappelle justement au peuple qui demande ou même revendique l’intervention et la protection de Dieu, que dans sa marche vers la terre promise il a souvent fermé son cœur n’a pas toujours été fidèle à son Dieu. Laissons- nous conduire par Dieu.

« N’aie pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur »
(2 Tm 1, 6-8.13-14)

N’oublions pas que lorsque Saint Paul écrit à son disciple Timothée, il est prisonnier. En effet, le rappel de Paul à Timothée est d’actualité et aussi plein de sens pour nous. Dans un monde souvent difficile et même parfois hostile, les chrétiens peuvent être désemparés ou même découragés. Pourtant, dans la foi et par les sacrements, ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous donne, mais un esprit de force et d’amour. C’est un tel esprit, un tel dynamisme, qui a permis à Paul de résister à l’opposition des hommes et à toutes les épreuves qu’il a subies. Soyons conscients de cette force que Dieu nous donne. « Rappelle-toi, ravive le don gratuit de Dieu, ce don qui est en toi… »

« Si vous aviez de la foi ! »
(Lc 17, 5-10)

Reprenons l’évangile. Cette force, c’est la foi, nous dit Jésus. La foi qui nous donne tout pouvoir bien au-delà de tout ce que nous pouvons imaginer, comme déraciner un arbre afin qu’il aille se planter dans la mer… ou même soulever les montagnes.

Mais attention : à nous de ne pas assimiler cette force à une puissance humaine dont nous pourrions nous glorifier. Car il ne s’agit pas d’un pouvoir qui nous serait donné, mais de l’action même de Dieu. Dans la foi, nous participons pour notre part, souvent très petite part, à l’œuvre de Dieu. Et ce faisant, nous ne faisons que répondre à notre vocation de serviteur. « De même vous aussi, quand vous aurez exécuté tout ce qui vous a été commandé, dites : « nous sommes de simples serviteurs : nous n’avons fait que notre devoir. »

Ainsi donc, cette prise de conscience ne peut susciter en nous que l’humilité et l’action de grâce. La force de la foi ne vient pas de nous, mais du Seigneur. C’est lui seul qui nous rend forts. Vendredi prochain, nous fêterons Notre Dame du Rosaire. Aussi, dès aujourd’hui, tout comme Marie et avec elle, nous pouvons nous exclamer : « Le puissant fit pour moi des merveilles ».

Marcel Baurier


Hymne mariale

A la cathédrale sainte Marie de Saint-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne), un chant à la Vierge Marie s’élève à la fin de chaque office.

Aujourd’hui, nous chantons Marie, en lui demandant de chercher avec elle dans nos vies les pas de Dieu et d’accueillir par elle les dons de Dieu.

Pour prier Marie, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Chercher avec toi Marie (V282). Sancta Maria Choir © Studio SM
(Voir les paroles)


Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble, Vierge Marie du rétable, jubé, orgue, portail roman et maître-autel de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Père Marcel Baurier, Recteur de la cathédrale.
La cathédrale Sainte Marie de Comminges (XIe-XIVe siècle) contient entre ses murs, une église intérieure en bois de chêne (photos ci-dessus), ornée de splendides sculptures et décorée de marqueteries réalisées entre 1525 et 1535. Cet espace propose une méditation sur l’histoire du salut, depuis le péché originel jusqu’au paradis représenté au maître autel. Un orgue Renaissance fut également construit en 1551 (Source : diocèse de Toulouse). La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


EPHETA a conclu avec la Librairie La Procure un programme d’affiliation. En commandant des livres à partir de notre site, vous apportez votre soutien fraternel aux retraitants et pèlerins les plus démunis.

Pour effectuer une recherche et commander, merci de cliquer sur le bouton LA PROCURE. Vous serez alors redirigé(e) vers le site sécurisé de la librairie.


Une fois par semaine, EPHETA vous propose un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram