Etude

GROUPES JOURDAIN DE SAXE

Se former pour la mission

Allez ! De toutes nations faites des disciples (Mt 28, 19)

En raison de la pandémie Covid-19, les soirées d’étude et de prière sont momentanément suspendues en présentiel. Des réunions en visioconférence sont organisées.

Prière et étude un soir par mois de 19 h. à 22 h.
ou le samedi

Les réunions se déroulent, selon le lieu, soit au domicile d’un des membres du groupe, soit dans une salle paroissiale ou conventuelle.

Espérance de la moisson

« Le royaume des Cieux est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a prise et qu’il a semée dans son champ. C’est la plus petite de toutes les semences, mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent et font leurs nids dans ses branches. » (Luc 13, 31-32)

Courriel : jourdaindesaxe@orange.fr

Mission des laïcs dans l’Eglise

« Les laïcs se trouvent en première ligne de la vie de l’Eglise. Nous avons besoin de votre témoignage sur la vérité de l’Evangile et de votre exemple lorsque vous exprimez votre foi […] Rendons grâce pour les laïcs qui prennent des risques, qui n’ont pas peur […] Demandons que les fidèles laïcs accomplissent la mission spécifique qu’ils ont reçue au baptême en mettant leur créativité au service des défis du monde d’aujourd’hui. »
Pape François, 8 mai 2018.

L’espérance de la moisson est ainsi dans la semence. Cela signifie « qu’on ne peut espérer de fruits si l’on ne commence pas par jeter en terre la semence et que cette humble graine porte en elle la potentialité de récoltes qu’on ne peut imaginer. » Un baptisé ne réalise pleinement sa vocation à participer à la mission royale, sacerdotale et prophétique de Notre Seigneur Jésus-Christ « qu’en se laissant former, patiemment, jour après jour, par l’écoute de la Parole de Dieu et des appels du monde (…) cette étape inaugure une manière d’être. » (Fr. Charles Ruetsch, op, Amitiés dominicaines, n° 86, Printemps 2020, p. 4)

Comment se former ? Pour accueillir et proclamer la parole de Dieu, vocation inséparablement contemplative et apostolique, les principales sources de la formation sont la Parole de Dieu, la réflexion théologique et la prière liturgique.

Le programme d’étude, se déclinant en divers thèmes, est arrêté annuellement par les membres de chaque Groupe Jourdain de Saxe. Lors de chaque soirée, un exposé est présenté par un membre du groupe ou par un intervenant extérieur, suivi d’échanges et d’enrichissements.

Les réunions ont lieu, en général, un soir par mois ou le samedi de septembre à mai. Les membres des Groupes B. Jourdain de Saxe sont invités à se joindre au pèlerinage-retraite d’un week-end organisé, selon une tradition éprouvée, chaque année par Epheta au mois de juin. Voir ici.

Assiduité. L’assiduité aux réunions est pour tout membre d’un Groupe B. Jourdain de Saxe une exigence de première importance. Il dépend de la participation active de chacun que la réunion mensuelle constitue un temps de prière, de partage lors du repas fraternel qui suit, et de formation permanente par l’étude. Les Groupes B. Jourdain de Saxe accueillent sans distinction tout fidèle baptisé s’accordant à cette règle.

EPHETA est prêt, dans la mesure de ses possibilités, à répondre en tout lieu à la demande de tout baptisé dans la foi catholique souhaitant créer avec des personnes cherchant Dieu ou voulant grandir dans la foi un Groupe de formation par la Parole de Dieu, la réflexion théologique et la prière liturgique.

Vous avez une question ? Vous souhaitez être invité(e) librement et sans engagement à une réunion ? Vous souhaitez créer un Groupe de formation et de prière. Contactez-nous.

Participation annuelle aux frais : 68 € / personne / an . Nouveau membre : participation forfaitaire aux frais à compter de la date d’adhésion [Semestre : 35 € ; Trimestre : 24 €] . Offrande libre pour les invités aux réunions.

Qui est Jourdain de Saxe ? Saint Domini­que (né vers 1170 et mort en 1221), inquiet de voir tant d’hommes et de femmes éloignés ou n’ayant pas connaissance de la Bonne Nouvel­le, s’est entouré de frères, et il n’a pas tardé pas à les disper­ser aux quatre coins de la terre pour prê­cher à ceux qu’ils croise­ront sur leur chemin. Le bienheureux Jourdain de Saxe (né vers 1190 et mort en 1237), a été le successeur direct de saint Dominique.

Invitation à lire

Pape François. Etre missionnaire dans le monde. À celui qui cherche à changer son regard sur la mission, voici l’entretien du Pape, illustré d’anecdotes personnelles. La mission n’est pas le résultat d’un effort qui s’ajoute aux tâches de la vie mais le reflet de gratitude, un débordement de gratuité dû à la joie de la rencontre avec Celui qui nous étreint. Vaste et beau programme. Un texte dans lequel le pape François explique la vocation des chrétiens à propager la parole de l’Evangile.

Le pape François ne cesse de rappeler la nature propre de la mission de l’Église dans le monde. L’annonce de l’Évangile ne relève pas du prosélytisme : elle se fonde sur l’attraction de l’amour et sur le témoignage de vie des chrétiens. Dans ce livre d’entretiens réalisé avec Gianni Valente, publié à la suite du Mois extraordinaire de la mission (octobre 2019), le pape suscite une prise de conscience : la mission se vit au service des hommes et des femmes de ce temps et pour le bien des nations.

Eric T. de Clermont-Tonnerre. Fierté de l’espérance. « Vous connaîtrez l’amour du Christ » (Éphésiens 3, 19). C’est à la lumière de cette promesse que le frère Eric de Clermont-Tonnerre invite son lecteur à explorer et déployer les différentes dimensions de la vie humaine et chrétienne pour la mener à sa vraie plénitude.  Faisant entendre la voix d’une solide tradition théologique et spirituelle, il énonce clairement sa conviction : « En spiritualité chrétienne, la connaissance de soi est inséparable de la connaissance de Dieu. Elle n’est pas principalement une prise de conscience psychologique ou morale. Il s’agit d’une connaissance théologale qui nous fait saisir notre identité de créature et d’enfant de Dieu. Elle ne consiste pas d’abord à porter notre regard sur nos péchés et nos blessures. Si elle se déploie dans l’intériorité, elle est pourtant sortie de soi et exode vers l’Autre et vers les autres. Cette connaissance, par conséquent, se réalise dans la relation. » Un chemin est donc ouvert qui mène à comprendre et à goûter, dans la ligne de l’apôtre Paul, « la joyeuse fierté de l’espérance ».

Mise à jour le 30 avril 2021


Avertissement légal : Epheta œuvre suivant le magistère du concile Vatican II et du pape François et rassemble des chrétiens catholiques attentifs à nourrir et à augmenter leur fidélité de laïcs à leur vocation sacerdotale de baptisés. La liberté religieuse est un élément essentiel de la foi chrétienne, ce qui veut dire pour tout homme et toute femme liberté de chercher Dieu et d’adhérer à la vérité, de trouver la liberté intérieure donnée par Jésus Christ, d’apprendre à écouter son Esprit et de se laisser instruire en Eglise. Profondément soucieux et respectueux de ce que chaque fidèle, pèlerin ou retraitant, chercheur de Dieu, puisse sur son chemin personnel de foi être accompagné en Eglise pour s’ouvrir librement à Dieu, Epheta, association apostolique indépendante, s’attache le concours de partenaires et prédicateurs différents, clercs diocésains, ordres religieux et monastiques, communautés nouvelles et laïcs compétents, témoins des sensibilités spirituelles présentes au sein de l’Eglise catholique. Epheta ne peut cependant être regardé, nonobstant son charisme propre, comme étant assimilé, affilié, ou représentant un ordre religieux ou monastique, une institution ecclésiastique, ou un autre partenaire en particulier. (Article 9 des statuts de l’association.)