2° dimanche de Carême année C

Dimanche 13 mars 2022
2ème dimanche de Carême
Prédication du Père Marcel Baurier
Cathédrale Sainte Marie
(Saint-Bertrand de Comminges)

Pour entendre l’appel à se rassembler en communauté le jour du Seigneur, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Cloches de l’Abbaye de Sylvanes © Studio SM

Pour l’appel à rejoindre ton peuple, pour le peuple où Jésus nous accueille, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Pour l’appel à rejoindre ton peuple (GP14-58-1). Ensemble vocal Résurgence © ADF Musique
(Voir les paroles)

Le Seigneur conclut une alliance avec Abraham, le croyant
(Gn 15, 5-12.17-18)

La première lecture nous parle d’Abraham. Dans l’appel qu’il reçoit de Dieu, les écrivains de la Bible y lisent la vocation du peuple juif. Car Abraham, le nomade avec ses troupeaux, recevra une terre avec des riches pâturages et à cet homme qui ne croit pas en la résurrection est promise une survie remarquable dans une descendance aussi nombreuse que les étoiles dans le ciel. Comme Abraham, le peuple élu lui aussi engagé dans une alliance, peut aller de l’avant.

Le Seigneur est ma lumière et mon salut. (Ps 26, 1a)
(Ps 26 (27), 1, 7-8, 9abcd, 13-14)

Pour psalmodier la louange au Seigneur, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Psaume 26 (AELF). Ensemble vocal Hilarium © ADF Musique

Devant les luttes à mener, le psalmiste se sent plein de confiance en Dieu. Celui-ci est lumière et salut. Il donne force et sécurité. Puisse-t-il aussi donner de voir le terme de   la route.

« Le Christ transformera nos pauvres corps à l’image de son corps glorieux »
(Ph 3, 17 – 4, 1)

Ecrivant aux Philippiens, alors qu’il est prisonnier, Paul dit sa tristesse de voir chez eux des gens qui refusent d’aller de l’avant car ils ne sont pas vraiment tournés vers Dieu. Ils se laissent conduire par leurs instincts immédiats. Il leur rappelle que le vrai sens de la vie, c’est l’existence nouvelle, don du Seigneur.

« Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre »
(Lc 9, 28b-36)

Le groupe des douze apôtres est né dans l’enthousiasme. Tous ont répondu tout de suite oui à l’appel de Jésus et l’ont suivi sans hésiter. Ils ont reconnu en lui le messie, le Christ de Dieu. Mais les difficultés se multiplient. Bientôt, Jésus va s’engager sur la route de Jérusalem, lieu de sa condamnation. Le doute menace et la crainte s’installe.

Mais voilà qu’une grande clarté illumine le chemin : c’est la transfiguration. Jésus fait entrevoir à quelques-uns de ses apôtres le sens de sa vie ; il accomplit l’attente de l’Ancien Testament en présence de Moïse et d’Elie ; il est le fils répondant pleinement à l’appel du Père.

C’est un moment bouleversant que les témoins voudraient prolonger en montant un vrai campement… Mais leur dit Jésus, il ne faut pas rester là et se couper de la vie réelle. Il faut repartir, redescendre dans la vallée. De fait, il faudra du temps pour que les trois témoins et tous les apôtres comprennent le sens de l’événement.

Et si nous vivions l’eucharistie comme une lumière, peut-être un peu voilée, éclairant notre route. Les célébrations eucharistiques sont des arrêts sur nos routes. Elles sont des moments qui nous dévoilent le sens de notre marche : la rencontre d’amour avec Dieu, notre Père très aimant, et avec nos frères. Mais comme les apôtres nous ne percevons pas très bien cette lumière. C’est pourtant avec cette lumière qu’il nous est proposé de marcher, cela en tous les temps mais particulièrement en carême.

Marcel Baurier


Hymne mariale

A la cathédrale sainte Marie de Saint-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne), un chant à la Vierge Marie s’élève à la fin de chaque office :

Aujourd’hui, nous chantons Marie, en lui disant, tu es la Première en chemin, entraînes-nous à dire oui aux imprévus de Dieu.… « . 

La première en chemin, Marie (V565). I. Gaboriau / D. Fauchard © Bayard Musique
(Voir les paroles)


Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble, Vierge Marie du rétable, jubé, orgue, portail roman et maître-autel de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Père Marcel Baurier, Recteur de la cathédrale.
La cathédrale Sainte Marie de Comminges (XIe-XIVe siècle) contient entre ses murs, une église intérieure en bois de chêne (photos ci-dessus), ornée de splendides sculptures et décorée de marqueteries réalisées entre 1525 et 1535. Cet espace propose une méditation sur l’histoire du salut, depuis le péché originel jusqu’au paradis représenté au maître autel. Un orgue Renaissance fut également construit en 1551 (Source : diocèse de Toulouse). La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


EPHETA a conclu avec la Librairie La Procure un programme d’affiliation. En commandant des livres à partir de notre site, vous apportez votre soutien fraternel aux retraitants et pèlerins les plus démunis.

Pour effectuer une recherche et commander, merci de cliquer sur le bouton LA PROCURE. Vous serez alors redirigé(e) vers le site sécurisé de la librairie.


Une fois par semaine, EPHETA vous propose un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche. Epheta publie également sur abonnement une Prière des Heures.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram


EPHETA remercie du concours apporté à cette publication :