Sainte Famille année C

Dimanche 26 décembre 2021
Fête de la Sainte Famille
de Jésus, Marie et Joseph
Prédication du Père Marcel Baurier
Cathédrale Sainte Marie
(Saint-Bertrand de Comminges)

Pour entendre l’appel à se rassembler et voir à la crèche le Roi du monde, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Grand carillon de la cathédrale de Périgueux © Studio SM

Les bergers vinrent en hâte, et ils découvrirent Marie et Joseph,
avec le nouveau-né couché dans la mangeoire.

Pour chanter c’est fête sur terre, le Christ est né, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Peuple fidèle (F5). Ensemble vocal l’Alliance © ADF Musique
(Voir les paroles)

Heureux les habitants de ta maison, Seigneur !
(Ps 83)

Pour psalmodier la louange au Seigneur, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Psaume 83 (AELF). Ensemble vocal Hilarium © ADF Musique

« Nous sommes appelés enfants de Dieu – et nous le sommes »
(1 Jn 3, 1-2.21-24)

« Samuel demeurera à la disposition du Seigneur tous les jours de sa vie »
(1 S 1, 20-22.24-28)

Toutes nos familles n’ont pas à reproduire la démarche d’Anne qui, sûrement avec l’autorisation du père, offre Samuel au Temple. D’ailleurs mieux vaut laisser l’enfant décider lui-même ! Toutes nos familles n’ont pas non plus à se comporter comme Joseph et Marie avec un de leurs enfants qui fait une fugue !

Mais le regard sur « la mise à la disposition du Seigneur » de Samuel par Anne et sur Jésus qui, pour être fidèle à sa mission, met ses parents en désarroi, nous invite à nous poser la question non seulement de la vocation de chacun, des parents et des enfants, mais, répétons-le, la question : « Est-ce que la famille ne trouverait-elle pas son sens véritable que dans et par son orientation vers Dieu ? »

En célébrant la Sainte Famille en ce lendemain de Noël, il convient de se la poser.

En effet, nous le savons, nos sociétés sont divisées en ce qui concerne la conception de la famille, et nous savons, d’expérience, combien ces conceptions diverses provoquent des affrontements et des très fortes oppositions.

La famille pour les uns est une réalité sacrée à laquelle doit être ordonnée toute la vie sociale. Mais ceux-là sont-ils sûrs qu’ils ne s’enferment pas dans un modèle tellement strict qu’il peut devenir un cercle clos et réducteur ?

Plusieurs aussi s’inscrivent dans des formes de vie diverses pour lesquelles ils souhaitent ou revendiquent le statut de famille.

Pour d’autres, la famille est dépassée. Ils aspirent à une relation aux autres plus libre, plus large. Ceux-là sont-ils sûrs qu’en méprisant la signification des attaches familiales, ils ne méconnaissent pas ce qu’est la véritable relation aux autres ?

La manière dont nous nous situons par rapport à la famille dit finalement notre projet de vie parmi les hommes. Elle touche aussi notre relation à Dieu.

« Les parents de Jésus le trouvèrent au milieu des docteurs de la Loi »
(Lc 2, 41-52)

En nous présentant la Sainte Famille, la liturgie nous oblige à nous demander : qu’est-ce que la vraie famille ? Il a existé et, il existe parfois encore, une imagerie naïve pour représenter le foyer de Nazareth. Ce n’est pas cela que suggère la parole de Dieu. Dans l’évangile, Jésus, encore enfant, nous entraîne assez loin de nos conventions et nos sagesses humaines. Mais ce que vivait la Sainte Famille et qui compte pour nous, c’est bien son orientation vers Dieu. C’est en ce sens que, pour l’Eglise, les familles sont les premières cellules d’Eglise.

En ce jour, prions pour toutes les familles et particulièrement pour les familles en souffrance, pour celles menacées de divisions, celles qui vivent dans la misère, celles qui sont sur les routes… et toutes celles que nous connaissons.

Marcel Baurier

Les anges dans nos campagnes (F9). Les Padrés © Diocèse aux Armées Françaises
(Voir les paroles)

Hymne mariale

A la cathédrale sainte Marie de Saint-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne), un chant à la Vierge Marie s’élève à la fin de chaque office :

Sainte Mère du rédempteur,
porte du ciel toujours ouverte,
étoile de la mer,
viens au secours du peuple qui tombe
et qui cherche à se relever.
Tu as enfanté, ô merveille,
celui qui t’a créée.
Tu demeures toujours vierge,
accueille le salut
de l’ange Gabriel
et prends pitié de nous, pécheurs

Pour chanter Marie, sainte Mère du rédempteur, cliquez sur le bouton ci-dessous

Alma Redemptoris Mater (DP). Maîtrise de la cathédrale de Strasbourg © Studio SM
(Voir les paroles en latin)


Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble, Vierge Marie du rétable, jubé, orgue, portail roman et maître-autel de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Père Marcel Baurier, Recteur de la cathédrale.
La cathédrale Sainte Marie de Comminges (XIe-XIVe siècle) contient entre ses murs, une église intérieure en bois de chêne (photos ci-dessus), ornée de splendides sculptures et décorée de marqueteries réalisées entre 1525 et 1535. Cet espace propose une méditation sur l’histoire du salut, depuis le péché originel jusqu’au paradis représenté au maître autel. Un orgue Renaissance fut également construit en 1551 (Source : diocèse de Toulouse). La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


EPHETA a conclu avec la Librairie La Procure un programme d’affiliation. En commandant des livres à partir de notre site, vous apportez votre soutien fraternel aux retraitants et pèlerins les plus démunis.

Pour effectuer une recherche et commander, merci de cliquer sur le bouton LA PROCURE. Vous serez alors redirigé(e) vers le site sécurisé de la librairie.


Une fois par semaine, EPHETA vous propose un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche. Epheta publie également sur abonnement une Prière des Heures.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram


EPHETA remercie du concours apporté à cette publication :