Homélie 4° dimanche Avent année C

Dimanche 19 décembre 2021
4e dimanche de l’Avent
Prédication du Père Marcel Baurier
Cathédrale Sainte Marie

(Saint-Bertrand de Comminges)

Pour entendre l’appel à se rassembler en communauté le jour du Seigneur, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Cloches de l’Abbaye de Sylvanes © Studio SM

Pour chanter dans la joie le mystère d’être réunis par Dieu, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Béni soit le Seigneur qui vient (EX500). Chorale de la paroisse des Dominicains de Toulouse © Studio SM
(Voir les paroles)

Cieux, distillez d’en haut votre rosée, que descende le Juste,
comme une pluie, que la terre s’ouvre, et que germe le Sauveur.

« De toi sortira celui qui doit gouverner Israël »
(Mi 5, 1-4a)

C’est ce monde nouveau, sous la conduite d’un berger, né dans le plus petit clan de Juda, qu’annonce Michée. C’était au temps de l’invasion assyrienne. Alors que l’heure est grave, c’est la course au profit, y compris pour les prêtres qui entretiennent une espérance illusoire en multipliant les sacrifices rituels. Mais un jour, le vieux monde sera balayé et le peuple habitera en sécurité dans un monde de paix.

Dieu, fais-nous revenir ; que ton visage s’éclaire, et nous serons sauvés ! 
(Ps 79, 4)

Pour psalmodier la louange au Seigneur, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Psaume 79 (AELF). Ensemble vocal Hilarium © ADF Musique

 Le psaume est une prière à Dieu pour qu’il rende visite à sa vigne, à son peuple, afin qu’il vive dans la paix.

« Me voici, je suis venu pour faire ta volonté »
(He 10, 5-10)

L’épitre aux Hébreux souligne une autre mutation radicale, surtout religieuse. Comme toutes les religions, le Judaïsme pensait combattre le mal grâce à des sacrifices rituels. Mais Dieu « n’a pas voulu ni agréé les sacrifices et les offrandes, les holocaustes et les sacrifices pour le péché… » Alors l’épitre aux Hébreux fait dire à Jésus : « Me voici, je suis venu pour faire ta volonté. » Seul Jésus répond vraiment à la volonté divine. Portant l’amour à son sommet, il s’est donné lui-même. Tel est le véritable sacrifice, source de vie.

« D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? »
(Lc 1, 39-45)

Aux approches de Noël, n’est-ce-pas le rappel que seul compte le don de soi à Dieu, et cela à travers le don aux autres ? Si nous prenons cet appel au sérieux, nous pourrons alors « tressaillir de joie » comme Jean-Baptiste. Nous pourrons reconnaître en vérité que le Seigneur vient, comme Elisabeth le découvrit avec bouleversement. Nous pourrons chanter le renouvellement du monde comme Marie.

Toute notre vie pourrait alors devenir réponse à l’amour du Père et notre participation à l’eucharistie prendrait tout son sens avec notre engagement à la suite de Jésus.

Marcel Baurier

Venez, divin messie (E52-47). Ensemble vocal l’Alliance. © ADF Musique
(Voir les paroles)

Hymne mariale

A la cathédrale sainte Marie de Saint-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne), un chant à la Vierge Marie s’élève à la fin de chaque office :

Marche avec nous, Marie,
Sur nos chemins de foi,
Ils sont chemin vers Dieu.





Pour nous laisser entraîner par Marie, la première en chemin, en chantant, cliquez sur le bouton ci-dessous

La première en chemin, Marie (V565). I. Gaboriau / D. Fauchard © Bayard Musique
(Voir les paroles)


Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble, Vierge Marie du rétable, jubé, orgue, portail roman et maître-autel de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Père Marcel Baurier, Recteur de la cathédrale.
La cathédrale Sainte Marie de Comminges (XIe-XIVe siècle) contient entre ses murs, une église intérieure en bois de chêne (photos ci-dessus), ornée de splendides sculptures et décorée de marqueteries réalisées entre 1525 et 1535. Cet espace propose une méditation sur l’histoire du salut, depuis le péché originel jusqu’au paradis représenté au maître autel. Un orgue Renaissance fut également construit en 1551 (Source : diocèse de Toulouse). La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


EPHETA a conclu avec la Librairie La Procure un programme d’affiliation. En commandant des livres à partir de notre site, vous apportez votre soutien fraternel aux retraitants et pèlerins les plus démunis.

Pour effectuer une recherche et commander, merci de cliquer sur le bouton LA PROCURE. Vous serez alors redirigé(e) vers le site sécurisé de la librairie.


Une fois par semaine, EPHETA vous propose un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche. Epheta publie également sur abonnement une Prière des Heures.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram


EPHETA remercie du concours apporté à cette publication :