Mis en avant

Homélie 7° dimanche de Pâques

Prédication du Père Marcel Baurier 16 mai 2021
Recteur de la cathédrale Sainte Marie (St Bertrand de Comminges)

Envoie ton Esprit Saint (K47-40). Ensemble vocal Cinq Mars © ADF Musique

« Il faut que l’un d’entre eux devienne, avec nous, témoin de la résurrection de Jésus » (Ac 1, 15-17.20a.20c-26)

Les Actes des Apôtres nous donnent le témoignage de la vie de ces disciples directs de Jésus, nos ainés et nos pères dans la foi. Ils ont conscience qu’ils ont à apporter au monde un témoignage spécifique. Et le monde qu’ils connaissent, celui de leur époque, est d’abord un monde de croyants, le monde juif. Se sachant choisi par Dieu pour être un signe parmi les nations, au lieu de vivre cela comme un service, le monde juif en fait souvent une supériorité. A ce monde là, il faut annoncer un amour de Dieu pour tous les hommes, quels qu’ils soient et qui s’est manifesté en Jésus-Christ.

C’est aussi le monde des nations païennes qu’ils côtoient dans cet immense empire romain. Nations païennes habitées toutes par des religiosités polythéistes, à qui il faut annoncer un unique amour venu d’un seul Dieu, qui s’est manifesté en Jésus-Christ tout au long de sa vie publique. Les apôtres ne sont pas des sages capables d’élaborer, par leur propre réflexion, un message spirituel qu’ils pourraient propager. Ce sont des hommes qui ont vu quelqu’un et qui disent ce qu’ils ont vu. Ce témoignage doit être porté à tout prix, même si Judas l’un de ceux qui en étaient chargés, a fait défection. C’est alors le choix de Matthias, un de ceux qui a suivi Jésus tout au long de sa vie publique et qui pourra donc témoigner de ce qu’il a vu et de sa résurrection.

Le Seigneur a son trône dans les cieux.
(Ps 102)

Psaume 102. Ensemble vocal Hilarium © ADF Musique

« Qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui »
(1 Jn 4, 11-16)

« Qu’ils soient un, comme nous-mêmes »
(
Jn 17, 11b-19)

Alleluia. Messe des familles. Chœur de l’Abbaye de Sylvanes © ADF Studio SM

Dans la prière de Jésus à son Père selon l’évangile de Jean, c’est bien de son Père que Jésus attend la force capable de maintenir l’unité de ses disciples et c’est à Lui qu’il les confie. Lancés dans le monde, ceux-ci resteront en butte à la tentation du « mauvais » qui en enfermant les hommes en eux-mêmes, les entraîne à la division. Puisse Dieu conforter les croyants dans la vérité, dans la reconnaissance du Seigneur comme source de toute vie et puisse Dieu les maintenir dans l’unité et l’amour.

Marcel Baurier


Hymne mariale

A la cathédrale sainte Marie de St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne), un chant à la Vierge Marie s’élève à la fin de chaque office. Nous vous invitons à chanter :

Je vous salue Marie. Fraternités monastiques de Jérusalem © Bayard Musique

Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble et sculpture en bois polychrome « La résurrection du Christ » de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Père Marcel Baurier, Recteur de la cathédrale.
La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


Epheta Editions remercie du concours apporté à cette publication :


Une fois par semaine, Epheta vous propose un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche. Epheta publie également sur abonnement (gratuit) une Prière des Heures.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram


Mis en avant

Pèlerinage à Vézelay 19-20 juin 2021

Pèlerinage-Retraite

Samedi 19 – dimanche 20 juin 2021

Basilique Sainte Madeleine
Vézelay (Yonne)

Ouvre-toi, pour proclamer de bouche la foi reçue par l’écoute !
Vivre avec fidélité son identité de baptisé,
être témoin autour de soi de la présence du Christ.

Si tu savais le don de Dieu (GA300). Fraternités monastiques de Jérusalem © Bayard Musique

« Les laïcs se trouvent en première ligne de la vie de l’Eglise. Nous avons besoin de votre témoignage sur la vérité de l’Evangile et de votre exemple lorsque vous exprimez votre foi [ … ] Rendons grâce pour les laïcs qui prennent des risques, qui n’ont pas peur [ … ] Demandons que les fidèles laïcs accomplissent la mission spécifique qu’ils ont reçue au baptême en mettant leur créativité au service des défis du monde d’aujourd’hui. » Pape François. 8 mai 2018

Esprit de Dieu. La basilique Sainte Marie-Madeleine de Vézelay est un endroit d’élévation de l’âme et de l’Esprit. Au cours de ces deux journées de pèlerinage et de retraite, sœur Enrica, la religieuse accompagnatrice du groupe, ainsi que les moniales et moines des Fraternités monastiques de Jérusalem seront à l’écoute de chaque membre du groupe qui le souhaite pour l’accompagner librement, individuellement ou en couple, vers un ressourcement spirituel à la rencontre du Seigneur. Deux enseignements, suivis d’échanges, seront assurés l’un par sœur Aude-Marie, moniale, l’autre par sœur Enrica. Le séjour sera ainsi rythmé par des temps d’enseignements et de rencontre spirituelle, la prière monastique : offices des laudes, vêpres et célébrations eucharistiques, ainsi que par les échanges fraternels. Une promenade autour de la colline de Vézelay ou une visite de la basilique sainte Madeleine peuvent être organisées.

Enseignements :
Sr Aude-Marie, moniale des Fraternités Monastiques de Jérusalem (FMJ)
Sr Enrica , religieuse de la Congrégation Romaine de Saint Dominique (CRSD)
avec le concours de Gilles Cappe, laïc op

Sœur Enrica Sala, accompagnatrice spirituelle de la retraite

Sœur Enrica est italienne, née près de Milan. Elle est religieuse de la Congrégation Romaine de Saint Dominique. En Italie, elle faisait partie de la communauté Madonna del Sorriso à Ganghereto, (Terranuova Bracciolini, AR), une maison d’accueil et prière. Elle a enseigné la philosophie et les sciences humaines dans des écoles publiques.
Depuis septembre 2018, elle vit dans la communauté de Poitiers, où elle collabore à la formation initiale des sœurs de sa Congrégation qui se préparent à la profession perpétuelle.
Elle est également responsable de l’équipe de l’aumônerie des étudiants de Poitiers.

Nées en 1975 dans l’église Saint-Gervais à Paris, les Fraternités monastiques de Jérusalem veulent vivre la prière, la vie fraternelle et le travail « au cœur du monde, au cœur de Dieu ». À Vézelay, elles ont reçu depuis 1993 une mission de prière et d’accueil pour tous ceux qui passent en ce lieu de beauté qui invite à la paix. Les moines et moniales de Jérusalem sont des hommes et femmes qui consacrent leur vie à Dieu. Ils veulent révéler ainsi par leur vie contemplative et fraternelle dans la cité la présence de Dieu au cœur du monde. Frères et sœurs de Jérusalem célèbrent ensemble la liturgie. Ils forment toutefois deux Instituts de vie consacrée autonomes. Sœur AudeMarie est moniale à Vézelay.

Enseignements : Lecture méditée de l’évangile (Marc 7, 32-36) de la guérison d’un sourd-muet sur lequel Jésus prononce cette parole « effata », en lien avec d’autres passages qui invitent à l’ouverture, dans la Bible.
Méditations sur la vocation de tout chrétien à propager la parole de l’Evangile : vivre avec fidélité son identité de baptisé et être témoin autour de soi de la présence du Christ.
Merci d’apporter une Bible.

« Des gens lui amènent un sourd qui avait aussi de la difficulté à parler et supplient Jésus de poser la main sur lui. Jésus l’emmena à l’écart, loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, et, avec sa salive, lui toucha la langue. Puis, les yeux levés au ciel, il soupira et lui dit : « Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! » Ses oreilles s’ouvrirent ; sa langue se délia, et il parlait correctement. Alors Jésus leur ordonna de n’en rien dire à personne ; mais plus il leur donnait cet ordre, plus ceux-ci le proclamaient ». (Marc 7, 32-36)

Informations pratiques

Merci de prendre connaissance des consignes sanitaires de prévention contre la Covid-19 :
Respect des distances sanitaires. Port du masque obligatoire. Gel hydroalcoolique. Repas par table de 6.
Pendant la messe, la communion est donnée uniquement dans la main.

Programme :
Samedi 19 juin à partir de 10h30 : accueil à Vézelay. 12h15 : office du milieu du jour et messe, puis déjeuner. Après-midi : enseignement, puis accompagnement spirituel individualisé. 17h15 ou 18h00 : vêpres, puis dîner. En soirée : temps libre.
Dimanche 20 juin à 8h00 : laudes, petit déjeuner, enseignement et mise en commun. 11h00 : messe, puis déjeuner. Après-midi : possibilité d’accompagnement spirituel individualisé et/ou promenade ou visite de la basilique. 17h15 ou 18h00 : vêpres et envoi. (Horaires indicatifs).

Vous avez des questions ? Contactez-nous
Itinéraires : Venir à Vézelay, en train, en voiture
Horaires habituels : Prier à la basilique de Vézelay
Horaires pendant le couvre-feu : Prière monastique et messe
Promenade pédestre : Vézelay-Saint-Père-Vézelay (4 km-1h20)

Participation aux frais : 128 € / personne – Clôture des inscriptions : 4 juin 2021

Ce prix comprend les honoraires de prédication et d’accompagnement spirituel, conformément au barème fixé par la Conférence des évêques de France (CEF) et la Conférence des religieuses et religieux de France (CORREF), l’hébergement en hôtellerie monastique en chambre double, la taxe de séjour, les repas du samedi midi au dimanche midi, la mise à disposition de salle, les frais administratifs et l’assurance responsabilité civile.

Ce prix ne comprend pas le transport à destination de Vézelay, les draps et serviette de toilette, le supplément chambre individuelle, la visite avec un moine ou une moniale de la basilique de Vézelay, si elle a lieu, et les dépenses à caractère personnel.

Les pèlerins souhaitant séjourner dès le vendredi soir ou prolonger leur séjour sur la colline de Vézelay peuvent s’informer directement des disponibilités en maison d’accueil en cliquant ici.

Les pèlerins proposant d’assurer un service de covoiturage bénévole (voir la réglementation) pour se rendre à Vézelay et ceux intéressés par ce service bénévole (frais à partager entre voyageurs) sont invités pour être mis en relation à laisser un message en cliquant ici. Les conducteurs assurant un service de covoiturage bénévole doivent fournir une attestation à télécharger ici.

En vous inscrivant en ligne ou par tout autre moyen, vous déclarez avoir pris connaissance et avoir accepté les conditions générales de vente.

Inscription en ligne et paiement 3D Secure par carte bancaire

Inscription et paiement par carte bancaire : pour vous inscrire et payer en ligne par carte bancaire une ou plusieurs inscriptions, cliquez sur le bouton ci-dessous. Vous serez alors redirigé(e) vers le serveur de paiement sécurisé du Crédit Mutuel. Les données échangées sont cryptées. Le mode 3D Secure assure l’authentification de l’utilisateur.


Complément :


Mis en avant

Homélie Ascension

Solennité de l’Ascension du Seigneur
Prédication du Père Marcel Baurier 13 mai 2021
Cathédrale Sainte Marie (St Bertrand de Comminges)

Chant pour la fête de l’Ascension (J35). Ensemble vocal Hilarium © Bayard Musique

« Tandis que les Apôtres le regardaient, il s’éleva »
(Ac 1, 1-11)

Et « comme ils fixaient le ciel où Jésus s’en allait, voici que, devant eux, se tenaient deux hommes en vêtements blancs qui leur dirent : « Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? ».

Vers où faut-il tourner son regard ?  Vers où se tourner ?  Tournés vers le ciel ? Tournés vers la terre ? D’après les deux hommes vêtus de blanc, des anges, il ne fallait pas que les apôtres restent à regarder vers le ciel… Alors vers la terre, vers le monde ? Mais Jésus leur a dit : « Vous n’êtes pas du monde ! » mais il leur a dit aussi : « Je vous envoie dans le monde ! »

Et si la réponse était tout simplement : « tournés vers le ciel, donc présents à ce monde. » Il arrive souvent que nous soyons tentés de faire un choix entre ces deux orientations possibles de notre regard. Mais faire un tel choix ne témoignerait en aucune manière de la fidélité à l’Evangile.

Ce que nous devons plutôt dire c’est que notre regard sur le monde ainsi que notre présence dans le monde sont éclairés par la lumière qui vient de notre regard vers le ciel. Ce que nous devons plutôt dire, c’est que nous sommes tournés vers un avenir pour l’homme et le monde qui se situe au-delà du lendemain immédiat. Cet avenir ne peut être entrevu qu’à travers ce lendemain qui est l’objet de notre espérance.

Chrétiens nous avons à témoigner de cette espérance qui donne une nouvelle dimension au monde. Mais si nous croyons à cette dimension nouvelle du monde ce n’est pas pour échapper à la réalité quotidienne, ce n’est pas pour nous évader de la vie de notre monde. Cette foi en un avenir nouveau pour notre monde donne profondeur à notre présence et force à notre action dans le monde.

Oui, nous le croyons, l’Ascension de Jésus nous indique le sens final de notre vie. Elle est l’appel à nous rendre présents aux hommes, pour manifester dès maintenant, dans des œuvres concrètes, ce qui germe déjà dans l’univers : d’humbles gestes et signes d’amour qui manifestent que le Royaume est déjà parmi nous et qu’il est appelé à grandir.

Dieu s’élève parmi les ovations, le Seigneur, aux éclats du cor.
(Ps 46)

Psaume 46. Ensemble vocal Hilarium © ADF Musique

« Parvenir à la stature du Christ dans sa plénitude »
(Ep 4, 1-13)

« Jésus fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu »
(Mc 16, 15-20)

Alleluia (SYLF356). Messe de Rangueil. Chœur de l’Abbaye de Sylvanes © ADF Studio SM

Une première version de l’Evangile selon Saint Marc s’achevait par un message de l’ange aux femmes qui découvrent le tombeau vide : elles devaient inviter les disciples à se rendre en Galilée, carrefour des nations et symbole du monde et du monde païen, où ils retrouveraient leur maître.

Le texte de l’épilogue, nouvelle finale, fut ajouté très tôt. Il vient souligner ce qui était déjà le sens de la rédaction primitive : les apôtres devront témoigner du Christ vivant en poursuivant son œuvre dans le monde. Ils ont la charge de faire connaître la Bonne Nouvelle du Royaume et d’en donner les signes.

Marcel Baurier


Hymne mariale

A la cathédrale sainte Marie de St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne), un chant à la Vierge Marie s’élève à la fin de chaque office. Nous vous invitons également à chanter :

Chercher avec toi, Marie (V282). Ensemble vocal l’Alliance © ADF Musique

Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble et sculpture en bois polychrome « La résurrection du Christ » de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Père Marcel Baurier, Recteur de la cathédrale.
La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


Epheta Editions remercie du concours apporté à cette publication :


Une fois par semaine, Epheta vous propose un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche. Epheta publie également sur abonnement (gratuit) une Prière des Heures.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram


Mis en avant

Homélie 6° Dimanche de Pâques

Prédication du Père Marcel Baurier 9 mai 2021
Cathédrale Sainte Marie (St Bertrand de Comminges)

Acclamez le Seigneur, vous qui marchez sur ses pas

Acclamez le Seigneur, vous qui marchez sur ses pas (Y69-72). Chœur Notre-Dame © 2018

« Même sur les nations païennes, le don de l’Esprit Saint avait été répandu »
( Ac 10, 26-26.34-35.44-48 )

La rencontre avec le centurion Corneille a sûrement été pour Pierre une conversion totale. Ce brave pécheur galiléen est un vrai juif croyant qui sait comme tous ses frères juifs qu’il fait partie du peuple élu… ce peuple choisi par Dieu pour être un signe parmi les nations… et à qui l’Eglise reconnaît, après des siècles d’incompréhension et de condamnation, le statut de « frères ainés ».

Pour les juifs, tout étranger n’est à fréquenter qu’avec prudence et retenue… et à plus forte raison lorsqu’il s’agit d’un militaire romain, un ennemi national. Et voila Pierre qui, à l’invitation de Dieu et avec l’intervention du Saint Esprit, baptise et fait entrer dans la fraternité des disciples de Jésus, Corneille et toute sa maisonnée.

Le Seigneur a fait connaître sa victoire et révélé sa justice aux nations.
(Ps 97)

Psaume 97. Ensemble vocal Hilarium © ADF Musique

« Dieu est amour » (1 Jn 4, 7-10)

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime »
(Jn 15, 9-17)

Alleluia. Ensemble vocal Capella Sylvanensis © ADF Studio SM

L’amour, nous dit Jésus dans l’évangile de ce jour, n’est pas qu’affaire de sentiment qui nous porterait vers tel ou tel de nos semblables. C’est une attitude d’ouverture et de don, librement acceptée, qui va bien au-delà du sentiment.

L’amour nous dit Jésus a ses lois : « Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour… » Et garder les commandements, c’est tenter et s’efforcer d’aimer à la manière de Jésus qui a donné sa vie par amour : « Aimez comme je vous ai aimés. » C’est à cela que Jésus nous appelle pour que sa joie nous habite et nous soyons comblés de joie.

Je pense que nous pouvons aussi méditer en profondeur ce que Jésus dit plus loin « Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis… »

Nous ne sommes plus des serviteurs qui se bornent à exécuter les ordres du maître sans trop savoir…mais des amis, des confidents du Fils. Choisis par lui, nous savons ce que le Père veut parce que le Fils nous l’a fait connaître. Parce que Jésus a pleinement manifesté l’amour de Dieu, en contemplant Jésus et en restant unis à lui, nous voici associés à lui pour connaître la volonté de Dieu. Et cela pour aller, porter du fruit et un fruit qui demeure : prolonger l’œuvre de Jésus en témoignant de sa Bonne Nouvelle.

Cette responsabilité est celle de toute l’Eglise et donc de nous tous et de chacun. Elle est à vivre dans la joie et la confiance car nous avons été choisis par Jésus comme amis et confidents.

Marcel Baurier


Hymne mariale

A la cathédrale sainte Marie de St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne), un chant à la Vierge Marie s’élève à la fin de chaque office. En ce 6° dimanche de Pâques, nous vous invitons à prier : Marie, pleine de grâce.

Marie, pleine de grâce. Ensemble vocal Capella Sylvanensis © Studio SM

Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble et sculpture en bois polychrome « La résurrection du Christ » de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Père Marcel Baurier, Recteur de la cathédrale.
La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.



Une fois par semaine, Epheta vous propose un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche. Epheta publie également sur abonnement (gratuit) une Prière des Heures.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram


Mis en avant

Homélie 5° Dimanche de Pâques

Prédication du Père Marcel Baurier 2 mai 2021

Seigneur et maître de la vigne

Seigneur et maître de la vigne (XT48-49). Ensemble vocal l’Alliance © ADF Musique

« Barnabé leur raconta comment, sur le chemin, Saul avait vu le Seigneur »
(Ac 9, 26-31)

La première lecture raconte un épisode de la vie et croissance de l’Eglise avec divers personnages. Nous savons, d’après les actes des Apôtres et par Paul lui-même dans certaines de ses lettres, comment il a été saisi et complètement retourné par le Christ. Après qu’il ait découvert, de façon bouleversante, le Christ ressuscité, Saul va désirer faire partie de l’Eglise. Mais, à Jérusalem, il se heurte à la peur et à la méfiance de chrétiens, qui connaissant son passé, restent sur la défensive.

Certains envisagent même de le supprimer. C’est loin de Jérusalem que des frères vont accompagner celui qui s’appelle désormais Paul et qui va trouver sa place dans l’Eglise et s’affirmer bien vite comme un de ses plus hardis missionnaires. « L’Eglise se construisait et elle marchait dans la crainte du Seigneur ; réconfortée par l’Esprit Saint, elle se multipliait. »

Tu seras ma louange, Seigneur, dans la grande assemblée
(Ps 21)

Psaume 21. Ensemble vocal Hilarium © ADF Musique

« Voici son commandement :
mettre notre foi dans le nom de Jésus Christ et nous aimer les uns les autres »
(1 Jn 3, 18-24)

« Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit » (Jn 15, 1-8)

L’évangile est celui de la vigne et des sarments. Enracinée en Jésus et dans l’amour, l’Eglise peut alors porter du fruit. Dans l’histoire de l’Eglise, que de belles organisations mises sur pied pour créer et maintenir l’unité et pour assurer la mission. Mais aussi combien d’échecs ! Sans doute faut-il des structures. Mais elles ne sont que l’écorce de l’arbre. Elles ne sont pas la sève. Or c’est de la sève que naît la vie.et c’est elle qui donne à l’écorce de remplir sa fonction.

La sève : c’est l’amour véritable, l’amour de Dieu, révélé et transmis par Jésus-Christ. Si la sève jaillit dans l’Eglise, elle deviendra réalité vivante et grandira.

Et nous, membres de l’Eglise quel est notre rôle ? Nous avons les uns pour les autres à être les canaux de la sève. Car membres de l’Eglise, nous sommes membres de son corps et c’est bien en irrigant tous les membres que la sève fait vivre le corps entier.

Mais pour devenir canaux de cette sève, il nous faut accepter d’être émondés. Tant de choses en nous, font obstacle à l’amour. Laissons-nous purifier, sanctifier, justifier. N’ayons cependant pas de crainte : si nous nous ouvrons à l’amour en restant profondément greffés sur le Christ, comme les sarments à la vigne, tout est possible et en Eglise nous pourrons annoncer la Bonne Nouvelle.

Marcel Baurier


Hymne mariale

A la cathédrale sainte Marie de St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne), un chant à la Vierge Marie s’élève à la fin de chaque office. En ce Temps Pascal, nous vous invitons à chanter le Regina Caeli :

Regina Caeli (DP). Choeur de Saint-Christophe de Javel © Magnificat

Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble et sculpture en bois polychrome « La résurrection du Christ » de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Père Marcel Baurier, Recteur de la cathédrale.
La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


Une fois par semaine, Epheta vous propose un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche. Epheta publie également sur abonnement (gratuit) une Prière des Heures.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram

Epheta Editions remercie du concours apporté à cette publication :

Mis en avant

Homélie 4° Dimanche de Pâques

Prédication du Père Marcel Baurier 25 avril 2021

Journée mondiale de prière pour les vocations

Si le Père vous appelle (T154-1). Ensemble vocal l’Alliance © ADF Musique

« En nul autre que lui, il n’y a de salut »
(Ac 4, 8-12)

D’après la lecture des Actes des Apôtres, Pierre n’avait rien à donner à l’infirme qui mendiait à l’entrée du Temple, sauf l’appeler à marcher « au nom de Jésus ». L’homme, guéri, ne cesse de le suivre et de louer Dieu. Mais ce qui s’est passé n’est pas compris par ceux qui interrogent Pierre et qui restent enfermés dans une vision légaliste de leur existence, eux qui ont méconnu le Christ et son message d’amour des frères pour, en vérité, servir Dieu et l’aimer.

La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle. (Ps 117)

Psaume 117. Ensemble vocal Hilarium © ADF Musique

« Nous verrons Dieu tel qu’il est »
(1 Jn 3, 1-2)

« Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis »
(Jn 10, 11-18)

Pour bien comprendre l’évangile, soyons attentifs à ce qui a été dit auparavant : « Jésus employa cette parabole en s’adressant aux pharisiens… » Les pharisiens des gens sérieux, très sérieux avec la loi de Moïse, trop sérieux au point de se croire les seuls gens bien de leur peuple et en conséquence, de s’en estimer les guides et les chefs.

Des guides et des chefs valables : que de gens ont prétendu l’être. Certains ont même parfois séduit des foules. Mais l’élan qu’ils ont suscité a vite conduit à la désillusion parfois à la catastrophe. De la foule, ils ont fait un troupeau bêlant conduit à l’abattoir. Ce sont des voleurs et des brigands, commente Jésus.

Déjà, au moment de l’exil, le prophète Ezéchiel dénonçait les mauvais bergers d’Israël qui avaient fourvoyé le peuple. Reprenant cette image, Jésus se présente comme le bon pasteur. Il fait la volonté du Père qui lui a confié le troupeau. Il est le berger qui soigne, qui protège, qui conduit le troupeau à bon port. Rien du maître qui exploite le troupeau. Dans un monde où les chefs, comme ses interlocuteurs pharisiens, tentent spontanément d’assurer leur pouvoir, lui renonce à sa vie pour que les siens, ses brebis, vivent. Il est, tout comme Dieu chez Ezéchiel, le vrai pasteur, celui autour duquel il devient possible de s’unir. Avec lui, l’humanité cesse d’être un troupeau constitué de brebis errantes. Elle peut enfin naître comme peuple du Seigneur.

L’Eglise catholique a toujours vu, dans les évêques et les prêtres des pasteurs et des serviteurs dans les diacres, en référence à une image que le Christ s’appliquait à lui-même : le bon pasteur. C’est cette même image que le Christ a utilisée pour donner mission à ses Apôtres et en particulier à Pierre : « Sois le berger de mes brebis » (Jn 21,16) Leur fonction sera d’être des bergers comme lui.

En ce jour de prière pour les vocations, redonnons vie à notre vocation de chrétien et rappelons-nous que c’est toute l’Eglise qui est sacerdotale, à la suite de Jésus. Chaque chrétien, qu’il soit ministre ordonné ou laïc, est invité à être prêtre à la suite de Jésus, c’est-à-dire à faire ce choix fondamental, analogue à celui qui oriente toute la vie de Jésus : « faire la volonté de Dieu. »  

Marcel Baurier


Hymnes mariales

A la cathédrale sainte Marie, un chant à la Vierge Marie s’élève à la fin de chaque office. Chantons Notre Dame, prions notre Mère , Toi qui portes la vie et la joie et donnes l’espoir :

Toi, Notre Dame (V153). Ensemble vocal l’Alliance © ADF Musique

En ce Temps Pascal, nous vous invitons aussi à chanter le Regina Caeli :

Regina Caeli (DP). Choeur de Saint-Christophe de Javel © Magnificat

Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble et sculpture en bois polychrome « La résurrection du Christ » de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Père Marcel Baurier, Recteur de la cathédrale.
La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


Une fois par semaine, Epheta vous propose une Prière des Heures, ayant pour thème la dominante liturgique de la semaine. Epheta publie également chaque semaine un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram
Prochainement sur YouTube.

Mis en avant

Homélie 3° Dimanche de Pâques

Louons le Seigneur !

Christ est ressuscité et l’amour a triomphé (IP30-08-3). Jeune choeur liturgique © Bayard Liturgie

Prédication du Père Marcel Baurier 18 avril 2021

« Vous avez tué le Prince de la vie, lui que Dieu a ressuscité d’entre les morts »
(Ac 3, 13-15.17-19)

Sur nous, Seigneur, que s’illumine ton visage ! (Ps 4)

Psaume 4. Ensemble vocal Hilarium © ADF Musique

« C’est lui qui obtient le pardon de nos péchés et de ceux du monde entier »
(1 Jn 2, 1-5a)

« Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait,
qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour »
(Lc 24, 35-48)

Aujourd’hui l’évangile selon Luc raconte comment, sur la route d’Emmaüs, Jésus avait ouvert l’intelligence de deux disciples à la compréhension des Ecritures, puis avait rompu le pain. Très peu de temps après cela, alors que nos deux disciples racontent aux onze apôtres ce qu’ils viennent de vivre, Jésus se rend présent au milieu d’eux : « La Paix soit avec vous ! » Ce n’est pas la Paix mais ce sont la frayeur et l’émotion qui les gagnent. Jésus se fait reconnaître par et dans son humanité. Fils de Dieu, il ne se débarrasse pas de son humanité. Au contraire, il la revendique dans sa réalité la plus tangible, sa corporéité : « Touchez-moi, regardez : un esprit n’a pas de chair ni d’os… » et ayant demandé quelque chose à manger, « il mangea devant eux » …

Et c’est bien ce qu’annonçaient les Ecritures… « Alors, il leur ouvrit leur intelligence à la compréhension des Ecritures. » car Luc rappelle dans son Evangile comme dans le livre des Actes que l’Ecriture s’accomplit totalement dans la mort et la résurrection du Christ.

Dieu aime l’humanité au point de l’entraîner à partager sa vie même, car, en Jésus ressuscité, il ne le débarrasse pas de son humanité pour ne garder que sa divinité. L’humanité est assumée en Dieu et à la suite du Christ ressuscité nous participerons réellement à la vie de Dieu, à sa divinité.

La résurrection du Messie et celle du peuple de Dieu appelé à entrer dans une vie nouvelle et un monde nouveau, le Royaume de Dieu, c’est ce à quoi conduisait toute l’histoire du peuple élu. Mais cette vie nouvelle, ce monde nouveau, le Royaume, ne peuvent s’atteindre qu’à travers une mutation du cœur de l’homme se mettant à la suite de Jésus.

Marcel Baurier


Hymnes mariales

A la cathédrale sainte Marie, un chant à la Vierge Marie s’élève à la fin de chaque office. A l’issue de la messe dominicale du 18 avril, invoquons Marie, la Vierge sainte que Dieu a choisie :

Vierge sainte, Dieu t’a choisie (V136). Isabelle Gaboriau © Bayard Musique

En ce Temps Pascal, nous vous invitons aussi à chanter le Regina Caeli :

Regina Caeli (DP). Choeur de Saint-Christophe de Javel © Magnificat

Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble et sculpture en bois polychrome « La résurrection du Christ » de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Père Marcel Baurier, Recteur de la cathédrale.
La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


Une fois par semaine, Epheta vous propose une Prière des Heures, ayant pour thème la dominante liturgique de la semaine. Epheta publie également chaque semaine un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram
Prochainement sur YouTube.

Mis en avant

Homélie 2° Dimanche de Pâques

Dimanche de la Divine Miséricorde

Louons le Seigneur !

Chrétiens, chantons le Dieu vainqueur (I36). Choeur de l’Abbaye de Mondaye © Studio SM
Psaume 117. Ensemble vocal Hilarium © ADF Musique

Prédication du Père Marcel Baurier 11 avril 2021

« Un seul cœur et une seule âme » (Ac 4, 32-35)

Rendez grâce au Seigneur : Il est bon ! Éternel est son amour ! (Ps 117)

Le psaume, lui, célèbre la façon dont Dieu, dans sa grande miséricorde, a retourné en faveur de son peuple les situations les plus dangereuses.

« Tout être qui est né de Dieu est vainqueur du monde » (1 Jn 5, 1-6)

« Huit jours plus tard, Jésus vient » (Jn 20, 19-31)


En rappelant l’histoire de Thomas, Jean souligne combien, après la résurrection, la foi des apôtres s’avère difficile Car, ce que Jésus reproche à Thomas, c’est de refuser de croire les autres apôtres et d’exiger de vérifier par lui-même que son ami, mort en croix, est bien ressuscité. La foi consiste en bien autre chose qu’en l’assurance donnée par la vision personnelle et sensible de Jésus ressuscité. Elle est d’abord et avant tout accès à l’univers spirituel d’une réalité d’amour et de miséricorde. C’est bien cet univers d’amour et de miséricorde qu’annonce et souhaite la salutation, souvent répétée, du Christ ressuscité à ses disciples : « La Paix soit avec vous ». Cette salutation est celle que les successeurs des apôtres, les évêques adressent aux fidèles dans les célébrations qu’ils président.

Point d’arrivée, Pâques demeure quand même le point de départ d’une conversion sans cesse à reprendre : pour accueillir la vie nouvelle, vivre nous-mêmes la miséricorde telle que Dieu, en Jésus-Christ, nous la révèle.

Marcel Baurier


Hymnes mariales

En ce Temps Pascal, nous vous invitons à chanter :

Regina Caeli (DP). Choeur de Saint-Christophe de Javel © Magnificat

A la cathédrale sainte Marie, un chant à la Vierge Marie s’élève à la fin de chaque office. A l’issue de la messe dominicale du 11 avril, nous vous invitons à chanter avec les fidèles de la cathédrale ce chant d’intercession à Marie :

Regarde l’étoile (V74-14). Les Padrés © Diocèse aux Armées Françaises

Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble et sculpture en bois polychrome « La résurrection du Christ » de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Père Marcel Baurier, Recteur de la cathédrale.
La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


Une fois par semaine, Epheta vous propose une Prière des Heures, ayant pour thème la dominante liturgique de la semaine. Epheta publie également chaque semaine un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram
Prochainement sur YouTube.

Mis en avant

Homélie Dimanche de Pâques

Saint Jour de Pâques

Louons le Seigneur !

Tu as triomphé de la mort (ILH165). Ensemble vocal Resurrexit © Bayard Musique
Psaume 117. Ensemble vocal Hilarium © ADF Musique
Séquence : Victimae pascháli. Maîtrise de la Cathédrale d’Angers © Magnificat

Prédication du Père Marcel Baurier 4 avril 2021

« Nous avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d’entre les morts »

« Recherchez les réalités d’en haut, là où est le Christ »

« Il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts »


Les évangiles (Jn 20, 1-9) témoignent qu’après la résurrection, la foi des apôtres a été mise à l’épreuve. Jean le souligne fortement dans ses récits. Pierre lui-même, celui qui avait confessé en Jésus le Messie fils de Dieu, ne perçoit pas le sens des signes qu’il découvre. Jean, lui, a l’intuition de ce qui se passe, avant de se trouver en face du Ressuscité lui-même. L’évangéliste soulignera d’ailleurs par la suite, que la foi est d’un autre ordre que la vision physique de Jésus pendant sa vie terrestre.

L’Eucharistie est pour nous présence du Ressuscité. Pourtant, dans l’Eucharistie, nous ne voyons rien d’autre qu’un peu de pain et un peu de vin. Nous sommes cependant invités à reconnaître dans ces éléments la mystérieuse présence du Christ ressuscité. C’est à travers un humble partage dans l’amour que le croyant découvre la réalité glorieuse de Jésus, donné pour les hommes. Prendre part à ce partage avec foi, c’est entrer dans l’univers nouveau de l’amour éternel, c’est participer à la vie même de Dieu.

Marcel Baurier


Hymne mariale : Regina Caeli
Reine du ciel, réjouis-toi, Alléluia !
car le Seigneur que tu as porté, Alléluia !
est ressuscité comme il l’avait dit, Alléluia !
Reine du ciel, prie Dieu pour nous, Alléluia !

Regina Caeli (Latin). Choeur d’enfants de St-Christophe de Javel © Magnificat

Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble et sculpture en bois polychrome « La résurrection du Christ » de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Père Marcel Baurier, Recteur de la cathédrale.
La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


Une fois par semaine, Epheta vous propose une Prière des Heures, ayant pour thème la dominante liturgique de la semaine. Epheta publie également chaque semaine un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram
Prochainement sur YouTube.

Mis en avant

Prière Jeudi Saint

Prière des Heures
Louer et Bénir Dieu

Office des Ténèbres
1er avril 2021

Seigneur, apprends-nous à prier !

« Ténèbres » : c’est le nom qui a été donné à l’office des Vigiles et des Laudes les jeudi, vendredi et samedi saints. Cet office est composé du chant des Lamentations du prophète Jérémie, de psaumes, de lectures. En filigrane, c’est la figure du Christ qui est évoquée. Mais c’est aussi le cri des souffrants d’hier et d’aujourd’hui, et ils sont nombreux. Assuré dans la foi en la résurrection du Christ, le priant se laisse envahir par la plainte de l’innocent condamné à mort. Dans la foi, il garde les yeux fixés sur le Christ, chemin, vérité, vie.

L’office est composé du chant des Lamentations du prophète Jérémie. Il comporte ensuite trois nocturnes. On éteint successivement 6 cierges.
Antienne : tous se lèvent. Psaume : tous s’assoient sauf les chantres s’ils le jugent utile. Reprise de l’antienne : tous se lèvent.
Lecture suivie d’un hymne ou d’un temps de silence : tous restent assis. Suit l’office de laudes aménagé qui se termine en une intercession adressée au Christ. Pour l’oraison finale, nous restons à genoux jusqu’au signal de celui qui préside.

Signe de croix † en silence

On s’assied

LAMENTATION DU PROPHÈTE JÉRÉMIE
(1, 1-4)

Choeur liturgique de l’Abbaye de Sylvanes © Studio SM

Incipit lamentatio Jeremiae prophetae
Commencement de la lamentation du prophète Jérémie

ALEPH ! Quomodo sedet sola civitas plena populo :
ALEPH : Hélas, elle est assise à l’écart, la ville qui rassemblait tout le peuple !

facta est quasi vidua domina gentium
Elle est devenue comme une veuve la reine des nations.

Princeps provinciarum facta est sub tributo.
Princesse parmi les provinces, elle est réduite à la corvée.

BETH ! Plorans ploravit in nocte et lacrimae ejus in maxillisejus
BETH : Elle passe ses nuits à pleurer et les larmes coulent sur ses joues :

Non est qui consoletur eam ex omnibus caris éjus :
Il n’est personne pour la consoler parmi tous ses amants.

Omnes amici ejus spreverunt eam, et facti sunt ei inimici.
Tous ses amis l’ont trahie, ils sont devenus ses ennemis.

GHIMEL ! Migravit Judas propter afflictionem et multitudinem servitutis :
GHIMEL : Juda est exilée car elle a été écrasée sous le poids de la servitude.

Habitavit inter Gentes, nec invénit requiem :
Elle demeure au milieu des nations, elle n’y trouve pas de repos.

Omnes persecutores ejus apprehenderunt eam inter angustias.
Ceux qui s’acharnaient contre elle l’ont saisie : elle ne pourra pas leur échapper.

Jerusalem ! Jerusalem ! Convertere ad Dominum Deum tuum !

Jérusalem ! Jérusalem ! Retourne au Seigneur ton Dieu !

On éteint un cierge

PREMIER NOCTURNE

PSAUME 69

Choeur liturgique de l’Abbaye de Sylvanes © Studio SM

A/ Je suis pauvre et délaissé :
Seigneur, ne tarde pas !

Dans ton amour, Seigneur, délivre-moi !
Seigneur, viens vite à mon secours !

Qu’ils soient accablés de honte et d’opprobre,
ceux qui me traquent pour s’en prendre à ma vie !

Qu’ils soient mis en déroute et qu’ils soient humiliés,
ceux qui se réjouissent de mon malheur !

Qu’ils soient saisis de honte et frappés de stupeur,
ceux qui parlent pour se rire de moi !

Mais qu’en toi, ils exultent et soient comblés de joie,
tous ceux qui te cherchent, Seigneur !

Qu’ils proclament sans cesse que le Seigneur est grand,
ceux qui ont soif de ton salut !

Et moi qui suis pauvre et malheureux,
Seigneur, viens vite à mon aide !

Toi, mon secours et mon sauveur,
ô mon Dieu, ne tarde pas !

Gloire au Père, au Fils, au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen. A/

LETTRE DE SAINT PAUL APÔTRE AUX PHILIPPIENS
(2, 6-11)

Le Christ Jésus, ayant la condition de Dieu, ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. Mais il s’est anéanti, prenant la condition de serviteur, devenant semblable aux hommes. Reconnu homme à son aspect, il s’est abaissé, devenant obéissant jusqu’à la mort, et la mort de la croix. C’est pourquoi Dieu l’a exalté : il l’a doté du Nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse au ciel, sur terre et aux enfers, et que toute langue proclame : « Jésus Christ est Seigneur » à la gloire de Dieu le Père.

Temps de silence

RÉPONS : ÉCOUTE ISRAËL

Choeur liturgique de l’Abbaye de Sylvanes © Studio SM

R/ Ecoute Israël ! Le Seigneur notre Dieu est seul Seigneur !

Jésus qui était de condition divine ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. R/

Mais il s’humilia, se faisant obéissant jusqu’à la mort, la mort sur la croix. R/

On éteint un cierge

DEUXIÈME NOCTURNE

PSAUME 72

Choeur liturgique de l’Abbaye de Sylvanes © Studio SM

A/ Mon cœur s’est consumé ;
il a été réduit au néant devant toi.


En vérité, Dieu est bon pour Israël,
pour les hommes qui ont le coeur pur !

Et moi pour un rien, je perdais pied,
et pour un rien, j’allais faire un faux pas.

Lorsque mon coeur était dans l’amertume,
et que j’étais transpercé jusqu’au fond de moi-même.

J’étais réduit à rien, je ne comprenais pas,
j’étais comme une bête auprès de toi ! A/

Et maintenant, je suis toujours avec toi,
tu m’as saisi par ta main droite.

Tu me guideras selon ton dessein,
et tu me prendras à l’abri de ta gloire ! A/

Qui pourrais-je désirer dans les cieux ?
Avec toi, je suis sans désir sur la terre !

Et moi, j’ai le bonheur de vivre près de toi,
auprès de toi, Seigneur, j’ai trouvé mon refuge,
pour célébrer toutes tes merveilles.

Gloire au Père, au Fils, au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen. A/

LETTRE DE SAINT PAUL APÔTRE AUX HÉBREUX (2, 9b-10)

Nous voyons Jésus couronné de gloire et d’honneur à cause de sa passion et de sa mort. S’il a fait l’expérience de la mort, c’est, par grâce de Dieu, pour le salut de tous. En effet, puisque le créateur et maître de tout voulait avoir une multitude de fils à conduire jusqu’à la gloire, il était normal qu’il mène à sa perfection, par la souffrance, celui qui est à l’origine du salut de tous.

Temps de silence

RÉPONS : LE SEIGNEUR M’A AIMÉ

Choeur liturgique de l’Abbaye de Sylvanes © Studio SM

R/ Le Seigneur m’a aimé et s’est livré pour moi :
il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie

pour ceux qu’on aime.

Sachant que le Père avait tout remis entre ses mains, qu’il était venu de Dieu et qu’il retournait à Dieu, Jésus se mit à laver les pieds de ses disciples. R/

Je vous ai lavé les pieds, moi le Seigneur et le Maître, je vous ai donné l’exemple, afin que vous fassiez comme moi : le plus grand parmi vous se fera votre serviteur. R/

On éteint un cierge

TROISIÈME NOCTURNE

PSAUME 75

Choeur liturgique de l’Abbaye de Sylvanes © Studio SM

A/ La terre tremble et revient au silence
quand Dieu se lève pour siéger.


Dieu s’est manifesté en Juda,
son nom est grand en Israël !

Sa tante est dressée en Salem, cité de paix,
il a fixé sa demeure en Sion.

C’est là qu’il a brisé l’arc et ses flèches de feu, le bouclier,
l’épée et les armes de guerre.
Tu resplendis de lumière et de majesté,
plus puissant que les montagnes éternelles. A/

Quand, du haut des cieux, tu annonces que tu viens pour le jugement, la terre tremble de peur et garde le silence.

Car Dieu se lève pour rendre justice,
et sauver tous les pauvres en ce pays.

Que dans tes forteresses, Edom te rende gloire !
Et que les survivants, au pays de Hamath, soient en fête !

Faites des voeux, venez les accomplir,
pour le Seigneur, car il est votre Dieu !

Gloire au Père, au Fils, au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen. A/

LETTRE DE SAINT PAUL APÔTRE AUX HÉBREUX (4, 14-15)

En Jésus, le Fils de Dieu, nous avons le grand prêtre par excellence, celui qui a pénétré au-delà des cieux ; tenons donc ferme l’affirmation de notre foi. En effet, le grand prêtre que nous avons n’est pas incapable, lui, de partager nos faiblesses ; en toutes choses, il a connu l’épreuve comme nous, et il n’a pas péché.

Temps de silence

RÉPONS : QUE MA PRIÈRE VIENNE

Choeur liturgique de l’Abbaye de Sylvanes © Studio SM

R/ Que ma prière vienne jusqu’à toi, Seigneur !

Père, s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi.
Voici la coupe de mon sang, le sang de l’alliance pour le pardon des péchés : Père, que ta volonté soit faite. R/

J’ai achevé l’oeuvre que tu m’avais donnée :
Père, glorifie-moi de ta gloire que j’avais auprès de toi,
avant que commence le monde. R/

On éteint un cierge


LAUDES

PSAUME 76

Choeur liturgique de l’Abbaye de Sylvanes © Studio SM

A/ Au jour de l’angoisse, je crie vers toi, Seigneur !

Monte ma voix vers Dieu quand je crie.
monte ma voix vers Dieu et qu’il m’entende !

Le jour, avec angoisse, je cherche le Seigneur,
la nuit, sans me lasser, je tends les mains vers lui,
et mon coeur ne veut pas être consolé.

Dieu oublierait-il d’avoir pitié ?
dans sa colère a-t-il fermé les mains
sur sa miséricorde ?

Et je dis : « Voici maintenant je commence,
c’est là ce que la main du Très-Haut renouvelle :
que je fasse mémoire des oeuvres du Seigneur ! »

Je me souviens d’autrefois de tes merveilles
et je murmure en moi le récit de tes oeuvres,
ce que tu fis de grand, je le médite.

Seigneur, tes chemins nous dépassent par leur sainteté : quel Dieu est grand comme notre Dieu ?

Gloire au Père, au Fils, au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen. A/

LETTRE DE SAINT PAUL APÔTRE AUX HÉBREUX (5, 5-10)

Le Christ Jésus, lui qui était dans la condition de Dieu, n’a pas jugé bon de revendiquer son droit d’être traité à l’égal de Dieu ; mais au contraire, il se dépouilla lui-même en prenant la condition de serviteur. Devenu semblable aux hommes, il a été reconnu comme un homme à son comportement.

Temps de silence

RÉPONS : DORMEZ MAINTENANT

Choeur liturgique de l’Abbaye de Sylvanes © Studio SM

R/ Dormez maintenant et reposez-vous !
Voici qu’approche celui qui va me livrer ! (bis)
Dormez maintenant et reposez-vous !


La nuit où il fut livré, le Seigneur prit du pain et il dit : « ceci est mon corps, prenez et mangez ! » R/

J’ai désiré d’un grand désir manger cette Pâque
avec vous avant de souffrir. R/

CANTIQUE DE ZACHARIE
(Lc 1 – NT 2)

Choeur Joyeuse Lumière © Studio SM

68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l’avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l’ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu’il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
   de nous délivrer de la peur,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
   prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
   et tu prépareras ses chemins

77
 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, et à l’amour de notre Dieu,
quand nous visite l’astre d’en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
   et l’ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
   au chemin de la paix.

Gloire au Père, au Fils, au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

Béni sois-tu, Seigneur Jésus Christ ! Tu nous as visités et nous avons vu ta gloire !

Dieu trois fois saint, nous te louons : Saint est le Père, source de toute sainteté ; Saint est le Fils, image du Père invisible ; Saint est l’Esprit qui sanctifie toute la création.

Béni sois-tu, Seigneur Jésus Christ ! Tu nous as visités et nous avons vu ta gloire !

CANTIQUE DU JEUDI SAINT :
HO KTILOCELUI QUI EST TUÉ

Ho Ktilo – Celui qui est tué (Syriaque) :
Chœur Shams Al-Imamne © Ad Vitam records

Seigneur, nous prions en communion avec nos frères et sœurs chrétiens d’Orient ce Cantique du Jeudi Saint : Celui qui est l’Agneau Pascal est tué en souvenir de la sortie d’Egypte.

PRIÈRE LITANIQUE

Unis à Jésus qui entre dans sa passion, supplions le Père des hommes :

Rappelle-toi l’homme que les siens ont trahi.

R/ Seigneur, rappelle-toi.

L’abandonné qui redoute les heures de la nuit.

L’innocent que l’on arrête comme un malfaiteur.

L’accusé injustement condamné.

Le prisonnier frappé, humilié.

Le juste que l’on mène à la mort.

Celui qui jusqu’au bout te fait confiance.

Intentions libres

LA PRIÈRE DE JÉSUS

Dieu, qui seul es Père, nous te prions en communion avec nos frères et sœurs chrétiens d’Orient.

Aaboun dbashmayo – Notre Père (Araméen) :
Chœur Asdiqaa’ Yassou’ © Ad Vitam records

Aaboun dbashmayo nehqaddash shimukh
Titeh malkuthukh nehweh sipyalukh
Ay kanuhn d’bashmayo uf b’ayaru
Hablan lakhmud suqonan yaonu
Washbuklan hawbayn waaht’o ayn
Ay kanuhn dufaahana nish baqnil chaiyibayn
Nu taleh l’nesyunu
Edufasu min bishuh
Mital deh lilukh malkuthu haymal, waahaila waahshub ta’alaam almin.

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal.

ORAISON

Dieu qu’il est juste d’aimer par-dessus tout, multiplie en nous les dons de ta grâce ; dans la mort de ton Fils, tu nous fais espérer ce que nous croyons, accorde-nous, par sa résurrection, d’atteindre ce que nous espérons.

Bénissons le Seigneur
Nous rendons grâce à Dieu.


Il n’y a pas de renvoi de l’assemblée. Nous restons à genoux jusqu’au signal de celui qui préside.

Signe de croix † en silence.

Télécharger la feuille de prière (PDF)

Prochaine Prière des Heures : Semaine de Pâques.

Une fois par semaine, Epheta vous propose une Prière des Heures, ayant pour thème la dominante liturgique de la semaine. Epheta publie également chaque semaine un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche.

Abonnez-vous ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram
Prochainement sur YouTube.   

Mentions légales relatives à la propriété intellectuelle :
Crédit photos : tous droits réservés.
Textes liturgiques reproduits avec l’aimable autorisation de © AELF.
Autorisation SECLI (Secrétariat des Editeurs de Chants pour la Liturgie) n° 2020053
Autorisation SACEM « Ecoute de musique à l’unité » n° 30011003979 :
Extraits musicaux reproduits avec l’aimable autorisation de © ADF-Bayard Musique :
Première lamentation du prophète Jérémie ; Psaume 69 ; Ecoute Israël ; Psaume 72 ; Le Seigneur m’a aimé ; Psaume 75 ; Que ma prière vienne ; Psaume 76 ; Dormez maintenant. Paroles : Daniel Bourgeois / Musique et direction : André Gouzes. Interprétés par le Choeur liturgique de l’Abbaye de Sylvanès © Éditions de l’Abbaye de Sylvanès. Liturgie chorale du peuple de Dieu. Ténèbres. Studio SM, 2012.
Cantique de Zacharie (Benedictus). Paroles : AELF / Musique : André Gouzes © Éditions de l’Abbaye de Sylvanès. Interprété par le Chœur Joyeuse Lumière, direction Guy Oberlé et André Gouzes. Liturgie chorale du peuple de Dieu. Prière des jours. Studio SM, 2013.
Extraits musicaux reproduits avec l’aimable autorisation de © Ad Vitam records :
Aaboun dbashmayoNotre Père (Syriaque). Paroles : DP. Interprété par le Chœur Asdiqaa’ Yassou’. Qaraqosh, Chrétiens d’Irak. Ad Vitam records, 2011.
Ho Ktilo – Celui qui est tué (Syriaque). Paroles : DP. Interprété par le Chœur Shams Al-Imamne. Qaraqosh, Chrétiens d’Irak. Ad Vitam records, 2011.
Nota bene : Epheta œuvre suivant le magistère du concile Vatican II et du pape François et rassemble des chrétiens catholiques attentifs à nourrir et à augmenter leur fidélité de laïcs à leur vocation sacerdotale de baptisés. La liberté religieuse est un élément essentiel de la foi chrétienne, ce qui veut dire pour tout homme et toute femme liberté de chercher Dieu et d’adhérer à la vérité, de trouver la liberté intérieure donnée par Jésus Christ, d’apprendre à écouter son Esprit et de se laisser instruire en Eglise. Profondément soucieux et respectueux de ce que chaque fidèle, pèlerin ou retraitant, chercheur de Dieu, puisse sur son chemin personnel de foi être accompagné en Eglise pour s’ouvrir librement à Dieu, Epheta, association apostolique indépendante, s’attache le concours de partenaires et prédicateurs différents, clercs diocésains, ordres religieux et monastiques, communautés nouvelles et laïcs compétents, témoins des sensibilités spirituelles présentes au sein de l’Eglise catholique. Epheta ne peut cependant être regardé, nonobstant son charisme propre, comme étant assimilé, affilié, ou représentant un ordre religieux ou monastique, une institution ecclésiastique, ou un autre partenaire en particulier. (Article 9 des statuts de l’association.)

Epheta Editions remercie du concours apporté à cette publication :

Mis en avant

Homélie Jeudi Saint

Messe du soir
en mémoire de la Cène du Seigneur

Voir les textes liturgiques de la messe du soir :
Exode 12, 1-8.11-14 ; Psaume 115 ; 1 Corinthiens 11, 23-26 ; Jean 13, 1-15.

Partage-nous ton repas (D356). Ensemble vocal Antidote © Bayard Musique
Psaume 115. Ensemble vocal Hilarium © ADF Musique

Prédication du Père Marcel Baurier – 1er avril 2021

Prescriptions concernant le repas pascal

« Chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur »


Peuple de témoins. La deuxième lecture (1 Co 11, 23-26) nous rappelle que ce peuple du passage doit être un peuple de témoins. Peuple de témoins qui se rappelle le don de Dieu en Jésus-Christ. Don de lui même, don de sa vie, don de son corps et de sang. Peuple de témoins qui célèbre ce don dans l’eucharistie. L’eucharistie, Pâque du Christ pour que son peuple vive lui aussi Pâque, le passage vers la résurrection et participe de la grande fête du retour du Christ à la fin des temps. Evêques, prêtres, diacres, nous sommes de ce peuple de témoins, témoins du don de Dieu. Nous avons été ordonnés pour être à son service afin qu’il demeure toujours un peuple de témoins. Dans ce peuple, notre ordination fait de nous-mêmes des témoins du don de Dieu. Car ce n’est pas par notre volonté ou en vertu de nos mérites que nous sommes évêques, prêtres ou diacres mais par appel et don de Dieu, par un sacrement reçu.

« Il les aima jusqu’au bout »


Peuple de serviteurs. L’évangile (Jn 13, 1-15) nous rappelle que ce n’est pas à la manière du monde que nous serons ce peuple de témoins. Sans faire le récit de la Cène, Jean nous raconte le lavement des pieds qui donne le sens profond et les conséquences de l’eucharistie pour les chrétiens. A la manière du Seigneur et pour rayonner de son amour et de sa présence au milieu de son peuple, il ne suffira pas que la fraternité entre nous se réduise à une convivialité de surface.

La fraternité chrétienne, comme le Seigneur nous en a donné l’exemple, passe par le service réciproque, chacun estimant l’autre digne d’être servi, d’un service qui peut aller jusqu’au don de la vie. Fraternité entre nous, mais aussi avec tous nos frères les hommes puisque c’est à tous les hommes, jusqu’aux extrémités de la terre, que le Seigneur nous envoie pour être témoins de sa Bonne Nouvelle. Evêques, prêtres, diacres, nous avons été ordonnés pour être au service de ce peuple afin qu’il se rappelle toujours qu’il ne sera un peuple de témoins que s’il est un peuple de serviteurs. C’est notre ordination qui fait de nous les serviteurs d’un peuple de serviteurs.

Il n’est pas sûr que nous vivions au mieux ces exigences de notre ministère que je viens de rappeler. Alors nous comptons sur vous pour nous aider par votre vie, votre témoignage, vos paroles et par votre prière, pour que nous soyons les évêques, les prêtres, les diacres qu’il faut au peuple de Dieu, à ce peuple de prêtres, ce peuple sacerdotal que Dieu s’est choisi et qu’il envoie dans le monde.

Marcel Baurier


Voici mon commandement (HX611). Choeur de l’Abbaye de Sylvanès © Studio SM

Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Père Marcel Baurier, Recteur de la cathédrale.
La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


Une fois par semaine, Epheta vous propose une Prière des Heures, ayant pour thème la dominante liturgique de la semaine. Epheta publie également chaque semaine un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram
Prochainement sur YouTube.

Mis en avant

Homélie Dimanche des Rameaux

Procession des Rameaux et Messe de la Passion
Prédication du Père Marcel Baurier 28 mars 2021

Voici que s’ouvrent pour le Roi (H96-3). Choeur de l’Abbaye du Bec-Hellouin © Studio SM

La Passion de Notre Seigneur Jésus Christ

« Vraiment, cet homme était fils de Dieu. »  Oui, d’après Marc, presque à la fin de son évangile, c’est l’affirmation que c’est pourtant l’heure du triomphe du Seigneur. En effet, devant Jésus crucifié, un païen illuminé, découvre la vérité de ce qui se passe. Il confesse le « Fils de Dieu ». Suit l’ensevelissement qui n’est pas une fin, car c’est un début. Le vieux monde meurt, et la réalité profonde du Christ va surgir.

Ainsi, le récit de la Passion s’achève par un cri de foi et d’espérance. Car avant même que la résurrection témoigne de la victoire du Christ, non seulement Marc, mais aussi Matthieu et Luc relatent que le centurion romain qui commandait ceux qui crucifièrent Jésus, pressentant quelque chose de ce qui s’est passé, s’écrie : « Vraiment, celui-ci était le Fils de Dieu » … comme s’il entrevoyait la résurrection. Car la Passion n’a de sens qu’à la lumière de la Résurrection !

Marcel Baurier

Psaume 21 : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? »

Psaume 21 (Texte liturgique). Ensemble vocal Hilarium © ADF Musique
Psaume 21 (Extraits). Voix : Michel Bonneton © KTO TV

« Envoyés dans ce monde où la Pâque est à l’oeuvre,
Bénissons notre Dieu ! C’est lui qui nous appelle ! »

Envoyés dans ce monde (H20-35). Ensemble vocal Antidote © ADF Musique

Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Christ en croix, choeur de la cathédrale Sainte Marie. Père Marcel Baurier, Recteur de la cathédrale.
La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


Une fois par semaine, Epheta vous propose une Prière des Heures, ayant pour thème la dominante liturgique de la semaine. Epheta publie également chaque semaine un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram
Prochainement sur YouTube.

Mis en avant

Prière 5° semaine de Carême

Prière des Heures
Louer et Bénir Dieu

Annonciation du Seigneur
Solennité le jeudi 25 mars 2021

Seigneur, apprends-nous à prier !

Cherchant Dieu ou voulant grandir dans la foi, faisons une pause pour nous mettre par la prière à l’écoute du Seigneur et, sur ce chemin, laissons entrer en nous le Christ afin que se réalise l’exhortation de l’Apôtre Paul :

« Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres avec une vraie sagesse ; par des psaumes, par des hymnes et de libres louanges, chantez à Dieu, dans votre cœur, votre reconnaissance ».  (Col 3, 16 ; Ep 5, 19-20)

Cloches de l’Abbaye de Sylvanes © Studio SM

Seigneur, ouvre mes lèvres,
et ma bouche publiera ta louange.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen.

ANTIENNE INVITATOIRE

Le Verbe s’est fait chair, venez, adorons-le.

PSAUME 94

Ensemble vocal Hilarium © Studio SM

Aujourd’hui ne fermez pas votre cœur,
Mais écoutez la voix du Seigneur.


1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2 Allons jusqu’à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7 Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu’il conduit.

Aujourd’hui ne fermez pas votre cœur,
Mais écoutez la voix du Seigneur.


Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ? +
8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
9 où vos pères m’ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

Aujourd’hui ne fermez pas votre cœur,
Mais écoutez la voix du Seigneur.

Gloire au Père, au Fils, au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

HYMNE :
PÈRE DU PREMIER MOT

Père du premier mot (P81-3)
La Guimbarde © Studio SM

Père du premier mot
jailli dans le premier silence
où l’homme a commencé,
Entends monter vers toi,
comme en écho,
nos voix
mêlées aux chants que lance
ton Bien-Aimé.

Père du premier jour
levé sur les premières terres
au souffle de l’Esprit,
Voici devant tes yeux,
comme en retour,
le feu
qui prend au cœur des frères
de Jésus Christ.

Père du premier fruit
gonflé de la première sève
au monde ensemencé,
Reçois le sang des grains
qui ont mûri,
et viens
remplir les mains qui cherchent
ton Premier-né.

ANTIENNE

L’Ange Gabriel fut envoyé par Dieu auprès d’une Vierge appelée Marie.

PSAUME 62

Voix : Michel Bonneton © KTO TV

2 Dieu, tu es mon Dieu,
   je te cherche dès l’aube : *
mon âme a soif de toi ;
après toi languit ma chair,
terre aride, altérée, sans eau.

3 Je t’ai contemplé au sanctuaire,
j’ai vu ta force et ta gloire.
4 Ton amour vaut mieux que la vie :
tu seras la louange de mes lèvres !

5 Toute ma vie je vais te bénir,
lever les mains en invoquant ton nom.
6 Comme par un festin je serai rassasié ;
la joie sur les lèvres, je dirai ta louange.

7 Dans la nuit, je me souviens de toi
et je reste des heures à te parler.
8 Oui, tu es venu à mon secours :
je crie de joie à l’ombre de tes ailes.
9 Mon âme s’attache à toi,
ta main droite me soutient.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

ANTIENNE

Vierge bénie entre toutes les femmes, Jésus ton enfant, est béni.

CANTIQUE DES TROIS ENFANTS
(Dn 3 – AT 41)

Choeur de l’Abbaye de Clervaux © Studio SM

57 Toutes les œuvres du Seigneur,
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

58 Vous, les anges du Seigneur,
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

59 Vous, les cieux,
   bénissez le Seigneur,
60 et vous, les eaux par-dessus le ciel,
   bénissez le Seigneur,
61 et toutes les puissances du Seigneur,
   bénissez le Seigneur !

62 Et vous, le soleil et la lune,
   bénissez le Seigneur,
63 et vous, les astres du ciel,
   bénissez le Seigneur,
64 vous toutes, pluies et rosées,
   bénissez le Seigneur !

65 Vous tous, souffles et vents,
   bénissez le Seigneur,
66 et vous, le feu et la chaleur,
   bénissez le Seigneur,
67 et vous, la fraîcheur et le froid,
   bénissez le Seigneur !

68 Et vous, le givre et la rosée,
   bénissez le Seigneur,
69 et vous, le gel et le froid,
   bénissez le Seigneur,
70 et vous, la glace et la neige,
   bénissez le Seigneur !

71 Et vous, les nuits et les jours,
   bénissez le Seigneur,
72 et vous, la lumière et les ténèbres,
   bénissez le Seigneur,
73 et vous, les éclairs, les nuées,
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

74 Que la terre bénisse le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

75 Et vous, montagnes et collines,
   bénissez le Seigneur,
76 et vous, les plantes de la terre,
   bénissez le Seigneur,
77 et vous, sources et fontaines,
   bénissez le Seigneur !

78 Et vous, océans et rivières,
   bénissez le Seigneur,
79 baleines et bêtes de la mer,
   bénissez le Seigneur,
80 vous tous, les oiseaux dans le ciel,
   bénissez le Seigneur,
81 vous tous, fauves et troupeaux
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

82 Et vous, les enfants des hommes,
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

83 Toi, Israël,
   bénis le Seigneur,
84 Et vous, les prêtres,
   bénissez le Seigneur,
85 vous, ses serviteurs,
   bénissez le Seigneur !

86 Les esprits et les âmes des justes,
   bénissez le Seigneur,
87 les saints et les humbles de cœur,
   bénissez le Seigneur,
88 Ananias, Azarias et Misaël,
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

Bénissons le Père, le Fils et l’Esprit Saint :
À lui, haute gloire, louange éternelle !
56 Béni sois-tu, Seigneur, au firmament du ciel :
À toi, haute gloire, louange éternelle !

ANTIENNE

La Vierge a conçu par la parole, la Vierge a enfanté le Sauveur.

PSAUME 149

Voix : Michel Bonneton © KTO TV

1 Chantez au Seigneur un chant nouveau,
louez-le dans l’assemblée de ses fidèles !
2 En Israël, joie pour son créateur ;
dans Sion, allégresse pour son Roi !
3 Dansez à la louange de son nom,
jouez pour lui, tambourins et cithares !

4 Car le Seigneur aime son peuple,
il donne aux humbles l’éclat de la victoire.
5 Que les fidèles exultent, glorieux,
criant leur joie à l’heure du triomphe.
6 Qu’ils proclament les éloges de Dieu,
tenant en main l’épée à deux tranchants.

7 Tirer vengeance des nations,
infliger aux peuples un châtiment,
8 charger de chaînes les rois,
jeter les princes dans les fers,
9 leur appliquer la sentence écrite,
c’est la fierté de ses fidèles.

Gloire au Père, au Fils, au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

PAROLE DE DIEU (Ph 2, 6-7)

Le Christ Jésus, lui qui était dans la condition de Dieu, n’a pas jugé bon de revendiquer son droit d’être traité à l’égal de Dieu ; mais au contraire, il se dépouilla lui-même en prenant la condition de serviteur. Devenu semblable aux hommes, il a été reconnu comme un homme à son comportement.

Temps de silence

RÉPONS : POUR NOUS LES HOMMES ET POUR NOTRE SALUT

Choeur Capella Sylvanensis © Studio SM

Pour nous les hommes et pour notre salut, tu as pris chair dans le sein de Marie : Christ Seigneur tu es béni !

L’Esprit Saint vient en ce jour sur la Vierge Marie et la nuée lumineuse enveloppe l’arche de l’alliance nouvelle. Le Seigneur envoie sa parole sur la terre : elle ne reviendra pas vers lui sans avoir fait germer le salut.

Pour nous les hommes et pour notre salut…

Toi, la lumière véritable, tu viens en notre monde, pour que nous devenions enfants de Dieu.
Que nous voyons la gloire que tu tiens de ton Père, comme Fils Unique, plein de grâce et de vérité.

Pour nous les hommes et pour notre salut…

Tu reçois en héritage le trône de David ton père : que toutes les nations se réjouissent et soient en fête ! Car en ce jour, tu fais briller sur nous ta face et ton règne s’étend pour les siècles des siècles.

Pour nous les hommes et pour notre salut…

ANTIENNE

Dans son amour extrême pour les hommes, Dieu leur envoya son Fils : Jésus a pris chair de notre chair de péché.

CANTIQUE DE ZACHARIE
(Lc 1 – NT 2)

Choeur Joyeuse Lumière © Studio SM

68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l’avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l’ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu’il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
   de nous délivrer de la peur,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
   prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
   et tu prépareras ses chemins

77
 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, et à l’amour de notre Dieu,
quand nous visite l’astre d’en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
   et l’ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
   au chemin de la paix.

Gloire au Père, au Fils, au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

Béni sois-tu, Seigneur Jésus Christ ! Tu nous as visités et nous avons vu ta gloire !
Dieu trois fois saint, nous te louons : Saint est le Père, source de toute sainteté ; Saint est le Fils, image du Père invisible ; Saint est l’Esprit qui sanctifie toute la création.

Béni sois-tu, Seigneur Jésus Christ ! Tu nous as visités et nous avons vu ta gloire !

INTERCESSION

En célébrant aujourd’hui l’Annonciation du Seigneur, nous prions dans l’allégresse :

R/ Que la Vierge Marie intercède pour nous !

Comme tu t’es penché sur ton humble servante,
Père de miséricorde et Seigneur de tendresse,
— regarde-nous et prends pitié de nous.

Comme le message de l’Ange fut reçu par Marie,
— que l’Évangile soit accueilli dans le cœur de tes enfants.

Comme Marie se fit obéissante à la Parole,
— que tes serviteurs accomplissent ta volonté.

Que la Vierge Marie vienne en aide aux malheureux ;
qu’elle soutienne les faibles et réconforte les découragés ;
qu’elle garde fidèles les prêtres et les consacrés ;
qu’elle prie pour tout le peuple croyant.

Intentions libres

LA PRIÈRE DE JÉSUS

Dieu, qui seul es Père, nous te prions en communion avec nos frères et sœurs chrétiens d’Orient.

Aaboun dbashmayo – Notre Père (Araméen) :
Chœur Asdiqaa’ Yassou’ © Ad Vitam records

Aaboun dbashmayo nehqaddash shimukh
Titeh malkuthukh nehweh sipyalukh
Ay kanuhn d’bashmayo uf b’ayaru
Hablan lakhmud suqonan yaonu
Washbuklan hawbayn waaht’o ayn
Ay kanuhn dufaahana nish baqnil chaiyibayn
Nu taleh l’nesyunu
Edufasu min bishuh
Mital deh lilukh malkuthu haymal, waahaila waahshub ta’alaam almin.

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal.

ORAISON

Seigneur, tu as voulu que ton Verbe prît chair dans le sein de la Vierge Marie ; puisque nous reconnaissons en lui notre Rédempteur, à la fois homme et Dieu, accorde-nous d’être participants de sa nature divine.

Bénissons le Seigneur
Nous rendons grâce à Dieu.


JE VOUS SALUE MARIE

Chœur d’enfants de Saint-Christophe de Javel
© Magnificat

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen.

PRIÈRE à SAINT JOSEPH
du pape François

Salut, gardien du Rédempteur,
époux de la Vierge Marie.
À toi Dieu a confié son Fils ;
en toi Marie a remis sa confiance ;
avec toi le Christ est devenu homme.
O bienheureux Joseph,
montre-toi aussi un père pour nous,
et conduis-nous sur le chemin de la vie. Obtiens-nous grâce, miséricorde et courage,
et défends-nous de tout mal. Amen.

L’Annonciation. DP. Fra Angelico.
Orgue : Romain Bastard © Studio SM

Télécharger la feuille de prière (PDF)

Prochaines Prières des Heures : Offices des Ténèbres de la Semaine Sainte.

Une fois par semaine, Epheta vous propose une Prière des Heures, ayant pour thème la dominante liturgique de la semaine. Epheta publie également chaque semaine un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche.

Abonnez-vous ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram
Prochainement sur YouTube.   

Mentions légales relatives à la propriété intellectuelle :
Crédit photos : tous droits réservés.
Textes liturgiques reproduits avec l’aimable autorisation de © AELF.
Autorisation SECLI (Secrétariat des Editeurs de Chants pour la Liturgie) n° 2020053
Autorisation SACEM « Ecoute de musique à l’unité » n° 30011003979 :
Extraits musicaux reproduits avec l’aimable autorisation de © ADF-Bayard Musique :
Cloches de l’Abbaye de Sylvanes © Éditions de l’Abbaye de Sylvanès. Liturgie chorale du peuple de Dieu. Assomption de la Vierge Marie. Studio SM, 2013.
Psaume 94. Paroles : AELF. Musique : André Gouzes. Interprété par Ensemble vocal Hilarium, direction Bertrand Lemaire. Psaumes des dimanches et fêtes. ADF Musique, 2013.
Père du premier mot. P81-3. Paroles : Didier Rimaud / CNPL. Musique : Jo Akepsimas. Interprété par Jo Akepsimas, Mannick, La Guimbarde. Hymnes pour la Liturgie des Heures. Studio SM, 1999.
Cantique des trois enfants (AT 41). ZCX94. Paroles : AELF / Musique : Georges Morard. Interprété par le Choeur de l’Abbaye de Clervaux . Hymnes pour la Liturgie des Heures. Studio SM, 1999.
Pour nous les hommes et pour notre salut. VX233. Paroles : Daniel Bourgeois et Jean-Philippe Revel / Musique : André Gouzes © Éditions de l’Abbaye de Sylvanès. Interprété par l’ensemble vocal Capella Sylvanensis, direction André Gouzes. Liturgie chorale du peuple de Dieu. Ô Marie, ne pleure plus. Studio SM, 2013.
Cantique de Zacharie (Benedictus). Paroles : AELF / Musique : André Gouzes © Éditions de l’Abbaye de Sylvanès. Interprété par le Chœur Joyeuse Lumière, direction Guy Oberlé et André Gouzes. Liturgie chorale du peuple de Dieu. Prière des jours. Studio SM, 2013.
Orgue. Musique : André Gouzes © Éditions de l’Abbaye de Sylvanès. Interprété par Romain Bastard. Liturgie chorale du peuple de Dieu. Prière des jours. Studio SM, 2013.
Extraits musicaux reproduits avec l’aimable autorisation de © Ad Vitam records :
Aaboun dbashmayoNotre Père (Syriaque). Paroles : DP. Interprété par le Chœur Asdiqaa’ Yassou’. Qaraqosh, Chrétiens d’Irak. Ad Vitam records, 2011. A revoir sur Ad Vitam records.
Extraits musicaux reproduits avec l’aimable autorisation de © Magnificat :
Je vous salue Marie. V22-67-13. Paroles : DP / Musique : Xavier Darasse. © Voix nouvelles. Interprété par le Chœur d’enfants de Saint-Christophe de Javel, direction Lionel Sow. Hymnes mariales. Magnificat, 2006. A revoir sur Magnificat.
Extraits lus du psautier avec l’aimable autorisation de © KTO Télévision catholique :
Psaume 62. Voix : Michel Bonneton, réalisateur Christian de Rozières. Vidéo YouTube. KTO TV, 2011. A revoir sur www.ktotv.com
Psaume 149. Voix : Michel Bonneton, réalisateur Christian de Rozières. Vidéo YouTube. KTO TV, 2011. A revoir sur www.ktotv.com
Nota bene : Epheta œuvre suivant le magistère du concile Vatican II et du pape François et rassemble des chrétiens catholiques attentifs à nourrir et à augmenter leur fidélité de laïcs à leur vocation sacerdotale de baptisés. La liberté religieuse est un élément essentiel de la foi chrétienne, ce qui veut dire pour tout homme et toute femme liberté de chercher Dieu et d’adhérer à la vérité, de trouver la liberté intérieure donnée par Jésus Christ, d’apprendre à écouter son Esprit et de se laisser instruire en Eglise. Profondément soucieux et respectueux de ce que chaque fidèle, pèlerin ou retraitant, chercheur de Dieu, puisse sur son chemin personnel de foi être accompagné en Eglise pour s’ouvrir librement à Dieu, Epheta, association apostolique indépendante, s’attache le concours de partenaires et prédicateurs différents, clercs diocésains, ordres religieux et monastiques, communautés nouvelles et laïcs compétents, témoins des sensibilités spirituelles présentes au sein de l’Eglise catholique. Epheta ne peut cependant être regardé, nonobstant son charisme propre, comme étant assimilé, affilié, ou représentant un ordre religieux ou monastique, une institution ecclésiastique, ou un autre partenaire en particulier. (Article 9 des statuts de l’association.)

Epheta Editions remercie du concours apporté à cette publication :

Mis en avant

Homélie 5° dimanche de Carême

Prédication du Père Marcel Baurier Dimanche 21 mars 2021

Grain semé pour mourir (B70) : Ensemble vocal Resurrexit © Bayard Musique

« Je conclurai une alliance nouvelle et je ne me rappellerai plus leurs péchés » 

« Il a appris l’obéissance et est devenu la cause du salut éternel »

« Si le grain de blé tombé en terre meurt, il porte beaucoup de fruit »

Nous sommes conscients et heureux de la relation que nous avons ou pouvons avoir avec Dieu, car nous sommes des sauvés, souvent pécheurs mais des pécheurs pardonnés et aimés. Et il est bon de goûter la joie du pardon, la joie d’être sauvés car la célébration de cette joie nous la partageons avec Dieu lui-même, le Père qui se réjouit de retrouver vivant son fils qui était perdu. Car notre relation à Dieu est une relation d’amour et le pardon nous fait grandir dans l’amour.

Marcel Baurier

Psaume 50 : Crée en moi un coeur pur, ô mon Dieu

Psaume 50. Ensemble vocal Hilarium © ADF Musique
Psaume 50. Voix : Michel Bonneton © KTO TV

La première en chemin, Marie

La première en chemin, Marie (V565). Isabelle Gaboriau / Dominique Fauchard © Bayard Musique

Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Jérémie, sculpture du jubé (16° siècle) de la cathédrale Sainte Marie. Père Marcel Baurier, Recteur de la cathédrale.
La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


Une fois par semaine, Epheta vous propose une Prière des Heures, ayant pour thème la dominante liturgique de la semaine. Epheta publie également chaque semaine un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram
Prochainement sur YouTube.

Mis en avant

4° semaine de Carême Prière

Prière des Heures
Louer et Bénir Dieu

Saint Joseph, époux de la Vierge Marie
Solennité 19 mars 2021

Seigneur, apprends-nous à prier !

Cherchant Dieu ou voulant grandir dans la foi, faisons une pause pour nous mettre par la prière à l’écoute du Seigneur et, sur ce chemin, laissons entrer en nous le Christ afin que se réalise l’exhortation de l’Apôtre Paul :

« Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres avec une vraie sagesse ; par des psaumes, par des hymnes et de libres louanges, chantez à Dieu, dans votre cœur, votre reconnaissance ».  (Col 3, 16 ; Ep 5, 19-20)

Deux cloches en sol et do de l’Abbaye d’En Calcat
© Studio SM

« Nous pouvons tous trouver en saint Joseph l’homme qui passe inaperçu, l’homme de la présence quotidienne, discrète et cachée, un intercesseur, un soutien et un guide dans les moments de difficultés. Saint Joseph nous rappelle que tous ceux qui, apparemment, sont cachés ou en « deuxième ligne » jouent un rôle inégalé dans l’histoire du salut ».

Pape François. Avec un coeur de père « Patris corde » .
Lettre apostolique consacrée à St Joseph. 8/12/2020.

En se rendant en Irak du 5 au 8 mars, le pape François a porté un fraternel message d’Espérance aux chrétiens d’Orient. EPHETA entretient des liens forts avec nos frères et sœurs d’Orient. Aujourd’hui, nous prions avec eux pour qu’ensemble se lèvent nos prières pour la paix dans le monde.


Dieu, viens à mon aide.
Seigneur, à notre secours

Avec Joseph, et toute l’Eglise,
adorons le Seigneur Jésus.


Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen.

HYMNE :
HEUREUX L’HOMME AU CŒUR PUR

Heureux l’homme au coeur pur (WP 118)
Petits chanteurs de St Laurent © Studio SM

Heureux l’homme au cœur pur
À qui Dieu remet la nouvelle Ève.
Heureux le serviteur obscur
Pour qui l’aurore se lève !

De nuit l’ange survient,
Dissipant les ombres du silence ;
Joseph peut entrevoir de loin
Sa part dans l’œuvre d’alliance.

Jésus lui est confié,
Cet enfant qui dort en son épouse ;
Marie est le jardin fermé
Où Dieu éveille une source.

Heureux l’homme qui sait
Accueillir le Verbe de lumière ;
Jésus, en regardant Joseph,
Verra l’image du Père.

ANTIENNE

Après trois jours, Joseph et Marie trouvèrent Jésus assis dans le Temple au milieu des docteurs ; il écoutait et il interrogeait.

PSAUME 14

Voix : Michel Bonneton © KTO TV

1 Seigneur, qui séjournera sous ta tente ?
Qui habitera ta sainte montagne ?

2 Celui qui se conduit parfaitement, +
qui agit avec justice
et dit la vérité selon son cœur. 

3 Il met un frein à sa langue, +
ne fait pas de tort à son frère
et n’outrage pas son prochain. 

4 À ses yeux, le réprouvé est méprisable
mais il honore les fidèles du Seigneur. 

S’il a juré à ses dépens,
il ne reprend pas sa parole. 

5 Il prête son argent sans intérêt, +
n’accepte rien qui nuise à l’innocent.

Qui fait ainsi demeure inébranlable.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

ANTIENNE

Pourquoi nous as-tu fait cela ? Ton père et moi, troublés, t’avons cherché.

PSAUME 111

Voix : Michel Bonneton © KTO TV

1 Heureux qui craint le Seigneur,
qui aime entièrement sa volonté !
2
 Sa lignée sera puissante sur la terre ;
la race des justes est bénie.

3 Les richesses affluent dans sa maison :
à jamais se maintiendra sa justice.
4 Lumière des cœurs droits, il s’est levé dans les ténèbres,
homme de justice, de tendresse et de pitié.

5 L’homme de bien a pitié, il partage ;
il mène ses affaires avec droiture.
6 Cet homme jamais ne tombera ;
toujours on fera mémoire du juste.

7 Il ne craint pas l’annonce d’un malheur :
le cœur ferme, il s’appuie sur le Seigneur.
8 Son cœur est confiant, il ne craint pas :
il verra ce que valaient ses oppresseurs.

9 À pleines mains, il donne au pauvre ; +
à jamais se maintiendra sa justice,
sa puissance grandira, et sa gloire !

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

ANTIENNE

Jésus descendit avec eux de Jérusalem : il vint à Nazareth et leur était soumis.

CANTIQUE (Ap 15 – NT 11)

Choeur de l’Abbaye de Mondaye
© Studio SM

Tu nous as cherchés sans que nous te cherchions.
Mais tu nous as cherchés pour que nous te trouvions (bis).

3 Grandes, merveilleuses, tes œuvres,
Seigneur, maître de l’univers !

Ils sont justes, ils sont vrais, tes chemins,
Roi des nations.

4 Qui ne te craindrait, Seigneur ?
À ton nom, qui ne rendrait gloire ?

Car toi seul tu es saint ! +
Toutes les nations viendront
   se prosterner devant toi ; *
Car tu as manifesté tes jugements.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

Tu nous as cherchés sans que nous te cherchions.
Mais tu nous as cherchés pour que nous te trouvions

PAROLE DE DIEU (Col 3, 23-24)

Quel que soit votre travail, faites-le de bon cœur, pour le Seigneur et non pour plaire aux hommes : vous savez bien qu’en retour le Seigneur fera de vous ses héritiers. Le maître, c’est le Christ ; vous êtes à son service.

Temps de silence

Orgue : Romain Bastard © Studio SM

ANTIENNE

Le Fils bien-aimé du Très-Haut était appelé fils de Joseph.

CANTIQUE DE MARIE (Lc 1 – NT 1)

Magnificat : Choeur Joyeuse Lumière.
Direction : Guy Oberlé et André Gouzes © Studio SM

47 Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur!

48 Il s’est penché sur son humble servante ; désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50 Son amour s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent ;

51 Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53 Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54 Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55 de la promesse faite à nos pères,
en faveur d’Abraham et de sa race, à jamais.

Gloire au Père, au Fils, au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, prends pitié de nous.

Ta mère a reçu dans ses bras ton corps béni descendu de la croix : et tu l’as reçue près de toi dans la gloire du paradis.

Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, prends pitié de nous.

INTERCESSION

Dieu, qui seul es Père, nous te prions :

R/ Exauce-nous, Dieu, notre Père !

Dieu très saint, tu as révélé à Joseph le mystère caché depuis les siècles,
— fais-nous connaître le Christ, fils de l’homme et Fils de Dieu.

Dieu très-haut, tu nourris tous les oiseaux, tu prends soin de la fleur des champs,
— donne-nous le pain de la vie éternelle et le pain de ce jour.

Dieu de paix, tu veux nous rendre justes,
— apprends-nous à marcher selon ta volonté.

Créateur du monde, tu nous as confié la terre,
— fais que tous les hommes puissent vivre de leur travail.

Dieu de vie, soutiens la foi de ceux qui vont mourir,
— qu’ils aient part avec Marie et Joseph à la joie de ton Royaume.

Intentions libres

LA PRIÈRE DE JÉSUS

Dieu, qui seul es Père, nous te prions en communion avec nos frères et sœurs chrétiens d’Orient.

Aaboun dbashmayo – Notre Père (Syriaque) :
Chœur Asdiqaa’ Yassou’ © Ad Vitam records

Aaboun dbashmayo nehqaddash shimukh
Titeh malkuthukh nehweh sipyalukh
Ay kanuhn d’bashmayo uf b’ayaru
Hablan lakhmud suqonan yaonu
Washbuklan hawbayn waaht’o ayn
Ay kanuhn dufaahana nish baqnil chaiyibayn
Nu taleh l’nesyunu
Edufasu min bishuh
Mital deh lilukh malkuthu haymal, waahaila waahshub ta’alaam almin.

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal.

ORAISON

Dieu tout-puissant, à l’aube des temps nouveaux, tu as confié à saint Joseph la garde des mystères du salut ; accorde maintenant à ton Église, toujours soutenue par sa prière de veiller à leur achèvement.

Bénissons le Seigneur
Nous rendons grâce à Dieu.


SHLAMA ELLAKH MARYAM
JE VOUS SALUE MARIE

Shlama ellakh Maryam (Araméen).
Père Nageeb Mekhail, op © Ad Vitam records

Shlama Ellakh Maryam Mlita na’ me, Maran emmakh, M-Bourakhta b-enshé Wem-bourkha iléh péra d-karsakh Isho’. Mart Maryam yemmah d-Alaha, Msaléh m-badalan akhni hattayé, Daha web-gaw sa’a d-maothan.
Ameyn.

Je vous salue Marie, pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen.

PRIÈRE à SAINT JOSEPH
du pape François

Salut, gardien du Rédempteur,
époux de la Vierge Marie.
À toi Dieu a confié son Fils ;
en toi Marie a remis sa confiance ;
avec toi le Christ est devenu homme.
O bienheureux Joseph,
montre-toi aussi un père pour nous,
et conduis-nous sur le chemin de la vie. Obtiens-nous grâce, miséricorde et courage,
et défends-nous de tout mal. Amen.

Télécharger la feuille de prière (PDF)

Prochaine Prière des Heures :
5° semaine de Carême. Solennité de l’Annonciation du Seigneur le 25 mars 2021.

Une fois par semaine, Epheta vous propose une Prière des Heures, ayant pour thème la dominante liturgique de la semaine. Epheta publie également chaque semaine un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche.

Abonnez-vous ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram
Prochainement sur YouTube.   

Mentions légales relatives à la propriété intellectuelle :
Crédit photos : tous droits réservés.
Textes liturgiques reproduits avec l’aimable autorisation de © AELF.
Autorisation SECLI (Secrétariat des Editeurs de Chants pour la Liturgie) n° 2020053
Autorisation SACEM « Ecoute de musique à l’unité » n° 30011003979 :
Extraits musicaux reproduits avec l’aimable autorisation de © ADF-Bayard Musique :
Deux cloches (sol#, do#). « Archives » Studio SM. Cloches du monastère d’En Calcat. Studio SM, 1997.
Heureux l’homme au coeur pur. WP118. Paroles : CFC / Musique : Joseph Gelineau. Interprété par les Petits chanteurs de St-Laurent . Hymnes pour la Liturgie des Heures. Studio SM, 1999.
Cantique de l’Apocalypse. NT 11. Paroles : DP / Musique : Jacques Berthier. Interprété par le Choeur de l’Abbaye de Mondaye . Vêpres solennelles à l’Abbaye de Mondaye. Studio SM, 2017.
Orgue. Musique : André Gouzes © Éditions de l’Abbaye de Sylvanès. Interprété par Romain Bastard. Liturgie chorale du peuple de Dieu. Prière des jours. Studio SM, 2013.
Cantique de Marie (Magnificat). Paroles : AELF / Musique : André Gouzes © Éditions de l’Abbaye de Sylvanès. Interprété par le Chœur Joyeuse Lumière, direction Guy Oberlé et André Gouzes. Liturgie chorale du peuple de Dieu. Prière des jours. Studio SM, 2013.
Extraits musicaux reproduits avec l’aimable autorisation de © Ad Vitam records :
Aaboun dbashmayoNotre Père (Syriaque). Paroles : DP. Interprété par le Chœur Asdiqaa’ Yassou’. Qaraqosh, Chrétiens d’Irak. Ad Vitam records, 2011. A revoir sur Ad Vitam records.
Shlama ellakh MaryamJe vous salue Marie (Soureth : dialecte araméen). Paroles : DP. Soliste : Père Nageeb Mekhail, op. Qaraqosh, Chrétiens d’Irak. Ad Vitam records, 2011. A revoir sur Ad Vitam records.
Extraits lus du psautier avec l’aimable autorisation de © KTO Télévision catholique :
Psaume 14. Voix : Michel Bonneton, réalisateur Christian de Rozières. Vidéo YouTube. KTO TV, 2020. A revoir sur www.ktotv.com
Psaume 111. Voix : Michel Bonneton, réalisateur Christian de Rozières. Vidéo YouTube. KTO TV, 2018. A revoir sur www.ktotv.com.
Nota bene : Epheta œuvre suivant le magistère du concile Vatican II et du pape François et rassemble des chrétiens catholiques attentifs à nourrir et à augmenter leur fidélité de laïcs à leur vocation sacerdotale de baptisés. La liberté religieuse est un élément essentiel de la foi chrétienne, ce qui veut dire pour tout homme et toute femme liberté de chercher Dieu et d’adhérer à la vérité, de trouver la liberté intérieure donnée par Jésus Christ, d’apprendre à écouter son Esprit et de se laisser instruire en Eglise. Profondément soucieux et respectueux de ce que chaque fidèle, pèlerin ou retraitant, chercheur de Dieu, puisse sur son chemin personnel de foi être accompagné en Eglise pour s’ouvrir librement à Dieu, Epheta, association apostolique indépendante, s’attache le concours de partenaires et prédicateurs différents, clercs diocésains, ordres religieux et monastiques, communautés nouvelles et laïcs compétents, témoins des sensibilités spirituelles présentes au sein de l’Eglise catholique. Epheta ne peut cependant être regardé, nonobstant son charisme propre, comme étant assimilé, affilié, ou représentant un ordre religieux ou monastique, une institution ecclésiastique, ou un autre partenaire en particulier. (Article 9 des statuts de l’association.)

Epheta Editions remercie du concours apporté à cette publication :

Mis en avant

4° dimanche de Carême Homélie

Prédication du Père Marcel Baurier Dimanche 14 mars 2021

Vivons en enfants de lumière (G14-57-1) : Ensemble vocal l’Alliance © Studio SM

La colère et la miséricorde du Seigneur manifestées par l’exil et la délivrance du peuple

Que ma langue s’attache à mon palais si je perds ton souvenir !

« Morts par suite des fautes, c’est bien par grâce que vous êtes sauvés »

« Dieu a envoyé son Fils pour que, par lui, le monde soit sauvé »

Un rappel dans ce carême : accomplir nos œuvres en union avec Dieu, selon ce qu’il aime et veut, c’est la bonne manière de faire de belles choses, de réussir notre vie et de témoigner de notre foi.

Marcel Baurier

Psaume 136. Voix : Michel Bonneton © KTO Télévision catholique
Orgue : Romain Bastard © Studio SM

Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Saint Jean, l’évangéliste, marqueterie de la cathédrale Sainte Marie.
La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


Une fois par semaine, Epheta vous propose une Prière des Heures, ayant pour thème la dominante liturgique de la semaine. Epheta publie également chaque semaine un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram
Prochainement sur YouTube.

Mis en avant

3° semaine de Carême Prière

Prière des Heures
Louer et Bénir Dieu

Je vous rassemblerai de tous les pays, dit le Seigneur,
je verserai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés,
je vous donnerai un esprit nouveau.
Ainsi, par vous, je montrerai que je suis le Dieu saint
.

Seigneur, apprends-nous à prier !

Cherchant Dieu ou voulant grandir dans la foi, faisons une pause pour nous mettre par la prière à l’écoute du Seigneur et, sur ce chemin, laissons entrer en nous le Christ afin que se réalise l’exhortation de l’Apôtre Paul :

« Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres avec une vraie sagesse ; par des psaumes, par des hymnes et de libres louanges, chantez à Dieu, dans votre cœur, votre reconnaissance ».  (Col 3, 16 ; Ep 5, 19-20)

Deux cloches en sol et do de l’Abbaye d’En Calcat
© Studio SM

Dieu, viens à mon aide.
Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen.

ANTIENNE INVITATOIRE

Les yeux fixés sur Jésus Christ,
entrons dans le combat de Dieu.

PSAUME 94

1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2 Allons jusqu’à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7 Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu’il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ? +
8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
9 où vos pères m’ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

HYMNE : DANS LE DÉSERT,
JE CHERCHE TA FACE.

Dans le désert, je cherche ta face (G241-2)
Choeur des soeurs clarisses de Paris © Studio SM

Dans le désert, je cherche ta Face.
Dans le désert, ton pain me nourrit.
Je ne crains pas d’avancer sur ta trace.
C’est pour ma soif que ton eau vive jaillit !

R/ Promis à toi dans la justice,
Promis à toi dans l’amour,
Dans la fidélité,
Comme je suis connu, je connaîtrai !

Dans le désert, j’entends ta Parole,
Dans le désert, loin de la rumeur,
Le souvenir de ta Loi me console.
Ô Dieu caché, tu veux parler à mon cœur !

Dans le désert, j’aspire ton souffle,
Dans le désert, habite l’Esprit.
Il est la force, au matin, qui me pousse.
Il est le feu qui me précède la nuit !

ANTIENNE

Plus que la voix des eaux profondes,
tes volontés sont vraiment immuables.

PSAUME 92

Voix : Michel Bonneton © KTO TV

1 Le Seigneur est roi ;
il s’est vêtu de magnificence,
le Seigneur a revêtu sa force.

Et la terre tient bon, inébranlable ;
2 dès l’origine ton trône tient bon,
depuis toujours, tu es.

3 Les flots s’élèvent, Seigneur,
les flots élèvent leur voix,
les flots élèvent leur fracas.

4 Plus que la voix des eaux profondes,
des vagues superbes de la mer,
superbe est le Seigneur dans les hauteurs.

5 Tes volontés sont vraiment immuables :
la sainteté emplit ta maison,
Seigneur, pour la suite des temps.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

ANTIENNE

Nous sommes rachetés par le sang du Christ,
par le sang de l’Agneau sans péché.

PSAUME 110

Voix : Michel Bonneton © KTO TV

1 De tout cœur je rendrai grâce au Seigneur
dans l’assemblée, parmi les justes.
2 Grandes sont les œuvres du Seigneur ;
tous ceux qui les aiment s’en instruisent.
3 Noblesse et beauté dans ses actions :
à jamais se maintiendra sa justice.

4 De ses merveilles il a laissé un mémorial ;
le Seigneur est tendresse et pitié.
5 Il a donné des vivres à ses fidèles,
gardant toujours mémoire de son alliance.
6 Il a montré sa force à son peuple,
lui donnant le domaine des nations.

9 Il apporte la délivrance à son peuple ; +
son alliance est promulguée pour toujours :
saint et redoutable est son nom.

10 La sagesse commence avec la crainte du Seigneur. +
Qui accomplit sa volonté en est éclairé.
À jamais se maintiendra sa louange.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

ANTIENNE

Il a pris sur lui nos souffrances,
il s’est chargé de nos douleurs.

CANTIQUE (1 P 2 – NT 8)

Cantique de Pierre, NT 8 : Choeur de l’Abbaye de Tamié
© Studio SM

C’est pour nous que le Christ a souffert ;
R/ Par ses blessures, Ô Christ nous sommes guéris.

il nous a montré le chemin *
pour que nous allions sur ses traces. R/

Il n’avait pas commis de faute ;
on n’a trouvé dans ses paroles aucun mal.
Insulté, sans rendre l’insulte, +
maltraité, sans faire de menace, *
il s’en remettait
à qui juge avec justice. R/

C’était nos péchés qu’en son propre corps,
qu’il portait sur le bois, +
afin que, morts à nos péchés, *
nous vivions pour la justice. R/

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

Suite en haut de page

PAROLE DE DIEU (1 Co 1, 22-25)

Frères, alors que les Juifs réclament des signes miraculeux, et que les Grecs recherchent une sagesse, nous, nous proclamons un Messie crucifié, scandale pour les Juifs, folie pour les nations païennes. Mais pour ceux que Dieu appelle, qu’ils soient juifs ou grecs, ce Messie, ce Christ, est puissance de Dieu et sagesse de Dieu. Car ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes, et ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes.

Orgue : Romain Bastard © Studio SM

Temps de méditation

ANTIENNE

Qui boira l’eau que je lui donnerai n’aura plus jamais soif.

CANTIQUE DE MARIE (Lc 1 – NT 1)

Magnificat : Choeur Joyeuse Lumière.
Direction : Guy Oberlé et André Gouzes © Studio SM

47 Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur!

48 Il s’est penché sur son humble servante ; désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50 Son amour s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent ;

51 Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53 Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54 Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55 de la promesse faite à nos pères,
en faveur d’Abraham et de sa race, à jamais.

Gloire au Père, au Fils, au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, prends pitié de nous.

Ta mère a reçu dans ses bras ton corps béni descendu de la croix : et tu l’as reçue près de toi dans la gloire du paradis.

Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, prends pitié de nous.

INTERCESSION

Toi qui nous donnes la grâce de croire en toi, Seigneur, écoute notre prière pour nos frères humains :

R/ Nous t’implorons, Seigneur !
Pour l’homme qui te juge encore
indifférent à la vie de ce monde.

Pour celui qui ne trouve aucun sens à l’existence
alors que le don de Dieu le lui offre,

Pour celui qui laisse dormir son baptême,
au lieu de se laisser envahir par lui,

Pour ceux qui sont passés par la mort,
et que nous confions à ta miséricorde,

Intentions libres

LA PRIÈRE DE JÉSUS

Notre Père : Choeur Saint Ambroise,
direction André Gouzes © Studio SM

Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal.
Car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, pour les siècles des siècles.

ORAISON

Tu es la source de toute bonté, Seigneur, et toute miséricorde vient de toi ; tu nous as dit comment guérir du péché par le jeûne, la prière et le partage ; écoute l’aveu de notre faiblesse : nous avons conscience de nos fautes, patiemment, relève-nous avec amour.

Bénissons le Seigneur
Nous rendons grâce à Dieu.


SALUT, REINE DES CIEUX
AVE REGÍNA CÆLÓRUM

Choeur de l’Abbaye de Ligugé
© Studio SM

Salut, Reine des cieux !
Salut, souveraine des anges !
Salut, tige de Jessé ! Salut, porte
d’où la lumière s’est levée sur le monde !
Réjouis-toi, Vierge glorieuse,
qui l’emportes sur toutes en beauté !
Adieu, ô toute belle,
et prie le Christ pour nous.

Ave, Regína cælórum
Ave, Dómina Angelórum,
Sálve rádix, sálve, pórta,
Ex qua múndo lux est órta.
Gáude, Vírgo gloriósa,
Super ómnes speciósa ;
Vále, o valde decóra
Et pro nóbis Christum exóram
Ave, Dómina Angelórum,
Sálve rádix, sálve, pórta,
Ex qua múndo lux est órta.
Gáude, Vírgo gloriósa,
Super ómnes speciósa ;
Vále, o valde decóra
Et pro nóbis Christum exóra.

Ô Marie, prends nos prières.
R/ sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Mère de notre Dieu et Seigneur, Jésus-Christ.

Et vous tous, saints anges, saints et saintes de Dieu,
R/ Priez pour nous, afin que nous devenions dignes des promesses du Christ. Amen.


Télécharger la feuille de prière (PDF)

Prochaine Prière des Heures : 4° semaine de Carême.

Une fois par semaine, Epheta vous propose une Prière des Heures, ayant pour thème la dominante liturgique de la semaine. Epheta publie également chaque semaine un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche.

Abonnez-vous ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram
Prochainement sur YouTube.   

Mentions légales relatives à la propriété intellectuelle :
Crédit photos : tous droits réservés.
Textes liturgiques reproduits avec l’aimable autorisation de © AELF.
Autorisation SECLI (Secrétariat des Editeurs de Chants pour la Liturgie) n° 2020053
Autorisation SACEM « Ecoute de musique à l’unité » n° 30011003979 :
Extraits musicaux reproduits avec l’aimable autorisation de © ADF-Bayard Musique :
Deux cloches (sol#, do#). « Archives » Studio SM. Cloches du monastère d’En Calcat. Studio SM, 1997.
Dans le désert, je cherche ta face. G241-2. Paroles : Jacqueline-Frédéric Frié © CNPL. Interprété par le Chœur des soeurs clarisses de Paris. Hymnes pour la Liturgie des Heures. Studio SM, 1999.
Orgue. Musique : André Gouzes © Éditions de l’Abbaye de Sylvanès. Interprété par Romain Bastard. Liturgie chorale du peuple de Dieu. Prière des jours. Studio SM, 2013.
Cantique de Marie (Magnificat). Paroles : AELF / Musique : André Gouzes © Éditions de l’Abbaye de Sylvanès. Interprété par le Chœur Joyeuse Lumière, direction Guy Oberlé et André Gouzes. Liturgie chorale du peuple de Dieu. Prière des jours. Studio SM, 2013.
Notre Père. Paroles : DP / Musique : André Gouzes © Éditions de l’Abbaye de Sylvanès. Interprété par le Chœur Saint Ambroise, direction André Gouzes. Liturgie chorale du peuple de Dieu. Carême, Éveille-toi ! Studio SM, 2013.
Ave Regina cælorum. DP. Interprété par le Chœur de l’Abbaye de Ligugé. Hymnes pour la Liturgie des Heures. Studio SM, 2019.
Extraits lus du psautier avec l’aimable autorisation de © KTO Télévision catholique :
Psaume 92. Voix : Michel Bonneton, réalisateur Christian de Rozières. Vidéo YouTube. KTO TV, 2018. A revoir sur www.ktotv.com
Psaume 110. Voix : Michel Bonneton, réalisateur Christian de Rozières. Vidéo YouTube. KTO TV, 2018. A revoir sur www.ktotv.com.
Nota bene : Epheta œuvre suivant le magistère du concile Vatican II et du pape François et rassemble des chrétiens catholiques attentifs à nourrir et à augmenter leur fidélité de laïcs à leur vocation sacerdotale de baptisés. La liberté religieuse est un élément essentiel de la foi chrétienne, ce qui veut dire pour tout homme et toute femme liberté de chercher Dieu et d’adhérer à la vérité, de trouver la liberté intérieure donnée par Jésus Christ, d’apprendre à écouter son Esprit et de se laisser instruire en Eglise. Profondément soucieux et respectueux de ce que chaque fidèle, pèlerin ou retraitant, chercheur de Dieu, puisse sur son chemin personnel de foi être accompagné en Eglise pour s’ouvrir librement à Dieu, Epheta, association apostolique indépendante, s’attache le concours de partenaires et prédicateurs différents, clercs diocésains, ordres religieux et monastiques, communautés nouvelles et laïcs compétents, témoins des sensibilités spirituelles présentes au sein de l’Eglise catholique. Epheta ne peut cependant être regardé, nonobstant son charisme propre, comme étant assimilé, affilié, ou représentant un ordre religieux ou monastique, une institution ecclésiastique, ou un autre partenaire en particulier. (Article 9 des statuts de l’association.)

Epheta Editions remercie du concours apporté à cette publication :

Mis en avant

3° dimanche de Carême Homélie

Prédication du Père Marcel Baurier – Dimanche 7 mars 2021

Dieu qui nous appelles à vivre (K158) : Ensemble vocal l’Alliance, direction Damien Hérisset © Studio SM

La loi fut donnée par Moïse

Il est sûrement intéressant de bien voir ce qui constitue le lien entre les lectures de ce dimanche. Ce lien est le « signe ». Et, nous le savons, les hommes ont besoin de signes… Aussi ils ont eu coutume de se faire des représentations de leurs dieux, La découverte d’un Dieu unique par les Hébreux ne s’est pas faîte sans réticences…. « Tu n’auras pas d’autre Dieu que moi… tu ne te feras aucune idole. » A cet ordre les Hébreux n’ont pas cessé de désobéir. Ils ont souvent préféré adorer des idoles et servir ainsi des dieux qui soient le reflet de leurs désirs et de leurs soifs. Soifs de pouvoir, de domination, de richesse, de jouissance, de fécondité et d’abondance…. Mais si à l’époque, cela s’exprimait par le culte des idoles, de nos jours, sans statues et sans culte, certaines idoles continuent d’habiter les cœurs des gens du XXI° siècle !

« La loi du Seigneur est parfaite qui redonne vie »

« Nous proclamons un Messie crucifié, scandale pour les hommes,
mais pour ceux que Dieu appelle, il est sagesse de Dieu »

« Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai »

Une remarque : nous sommes dans l’année liturgique Marc, qui raconte aussi cette scène, et pourtant, c’est l’évangile de Jean qui a été proclamé. Tout simplement, le récit de Marc, très court, 2 versets seulement, ne fait que rappeler le fait mais sans en donner le sens alors que l’évangile de Jean insistant sur les signes en donne toute la signification. « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. » Mais les interlocuteurs de Jésus ne comprennent pas le signe qu’il leur donne, car ils pensent édifice de pierres, « Mais lui parlait du sanctuaire de son corps. »

Les Juifs, que ce soit le pouvoir royal ou le pouvoir religieux, ont enfermé Dieu dans une demeure de pierres : le Temple est le sanctuaire où Dieu réside. Mais voilà qu’avec Jésus, c’est en lui que Dieu habite, c’est lui le sanctuaire de Dieu, c’est lui le vrai temple.

Et Jésus a voulu que, à sa suite, l’Eglise, qui est son corps, devienne le temple nouveau, le lieu de la rencontre de Dieu avec les hommes. Il a voulu aussi que les hommes, tous et chacun, deviennent eux aussi les temples de Dieu, où il se plaît à habiter car : « Tout homme est une histoire sacrée, l’homme est à l’image de Dieu. »

Marcel Baurier

Psaume 18 B. Voix : Michel Bonneton © KTO TV
Orgue : Romain Bastard © Studio SM

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.

Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Saint Jean, l’évangéliste, sculpture du jubé (XVIème siècle) de la cathédrale Sainte Marie. Père Marcel Baurier.


Une fois par semaine, Epheta vous propose une Prière des Heures, ayant pour thème la dominante liturgique de la semaine. Epheta publie également chaque semaine un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram
Prochainement sur YouTube.

Mis en avant

2° semaine de Carême Prière

Prière des Heures
Louer et Bénir Dieu

Transfiguration de Jésus
2° semaine du Carême

Seigneur, apprends-nous à prier !

Cherchant Dieu ou voulant grandir dans la foi, faisons une pause pour nous mettre par la prière à l’écoute du Seigneur et, sur ce chemin, laissons entrer en nous le Christ afin que se réalise l’exhortation de l’Apôtre Paul :

« Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres avec une vraie sagesse ; par des psaumes, par des hymnes et de libres louanges, chantez à Dieu, dans votre cœur, votre reconnaissance ».  (Col 3, 16 ; Ep 5, 19-20)

Deux cloches en sol et do de l’Abbaye d’En Calcat
© Studio SM

Sainte lumière, splendeur du Père,
louange à toi, Jésus Christ.
Son amour envers nous s’est montré le plus fort ;
éternelle est la fidélité du Seigneur !

Seigneur, ouvre mes lèvres,
et ma bouche publiera ta louange.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

ANTIENNE INVITATOIRE

Aujourd’hui, ne fermons pas notre cœur,
mais écoutons la voix du Seigneur.

PSAUME 32

Seigneur, tu es ma lumière : Choeur Saint Ambroise,
direction : A. Gouzes © Studio SM

Seigneur, tu es ma lumière, mon salut :
je cherche la splendeur de ton visage !


La parole du Seigneur est fidèle,
et tout ce qu’il a fait est fondé dans sa vérité.

Le Seigneur a les yeux sur ceux qui l’adorent
sur ceux qui espèrent en sa miséricorde.

Seigneur, tu es ma lumière, mon salut :
je cherche la splendeur de ton visage !


Ainsi, il sauvera leur âme de la mort,
il les fera vivre au temps de la famine.

Notre âme vit dans l’attente du Seigneur :
il est notre secours et notre bouclier.

Seigneur, tu es ma lumière, mon salut :
je cherche la splendeur de ton visage !

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

HYMNE : SOIS FORT, SOIS FIDÈLE ISRAËL

Sois fort, sois fidèle, Israël (GLH 101) :
Choeur de l’Abbaye d’En Calcat © Studio SM

Sois fort, sois fidèle, Israël,
Dieu te mène au désert ;
C’est lui dont le bras souverain
Ouvrit dans la mer
Un chemin sous tes pas.

Oublie les soutiens du passé,
En lui seul ton appui !
C’est lui comme un feu dévorant
Qui veut aujourd’hui
Ce creuset pour ta foi.

Il veut, par delà le désert,
Te conduire au repos ;
Sur toi resplendit à ses yeux
Le sang de l’Agneau
Immolé dans la nuit.

Poursuis ton exode, Israël,
Marche encore vers ta joie !
La vie jaillira de la mort,
Dieu passe avec toi
Et t’arrache à la nuit.

Poursuis ton exode, Israël,
Marche encore vers ta joie !

ANTIENNE

La droite du Seigneur a fait merveille,
la droite du Seigneur m’a relevé.

¨PSAUME 117

Voix : Michel Bonneton © KTO TV

1 Rendez grâce au Seigneur : Il est bon ! *
Éternel est son amour !

5 Dans mon angoisse j’ai crié vers le Seigneur,
et lui m’a exaucé, mis au large.
6 Le Seigneur est pour moi, je ne crains pas
que pourrait un homme contre moi ?

8 Mieux vaut s’appuyer sur le Seigneur
que de compter sur les hommes ; *
9 mieux vaut s’appuyer sur le Seigneur
que de compter sur les puissants !

10 Toutes les nations m’ont encerclé :
au nom du Seigneur, je les détruis !
12 Elles m’ont cerné comme des guêpes : +
(– ce n’était qu’un feu de ronces –) *
au nom du Seigneur, je les détruis !

13 On m’a poussé, bousculé pour m’abattre
mais le Seigneur m’a défendu.
14 Ma force et mon chant, c’est le Seigneur
il est pour moi le salut.

28 Tu es mon Dieu, je te rends grâce, *
mon Dieu, je t’exalte !

29 Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
Éternel est son amour !

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

ANTIENNE

Chantons l’hymne que chantaient les trois enfants ; dans la fournaise, ils bénissaient le Seigneur.

CANTIQUE DES 3 ENFANTS (AT 41)

52 Béni sois-tu, Seigneur, Dieu de nos pères :
à toi, louange et gloire éternellement !

Béni soit le nom très saint de ta gloire :
à toi, louange et gloire éternellement !

53 Béni sois-tu dans ton saint temple de gloire :
à toi, louange et gloire éternellement !

54 Béni sois-tu sur le trône de ton règne :
à toi, louange et gloire éternellement !

55 Béni sois-tu, toi qui sondes les abîmes :
à toi, louange et gloire éternellement !

Toi qui sièges au-dessus des Kéroubim :
à toi, louange et gloire éternellement !

56 Béni sois-tu au firmament, dans le ciel,
à toi, louange et gloire éternellement !

57 Toutes les œuvres du Seigneur, bénissez-le :
à toi, louange et gloire éternellement !

ANTIENNE

Louez Dieu au ciel de sa puissance !

PSAUME 150

Voix : Michel Bonneton © KTO TV

1 Louez Dieu dans son temple saint,
louez-le au ciel de sa puissance ;
2 louez-le pour ses actions éclatantes,
louez-le selon sa grandeur !

3 Louez-le en sonnant du cor,
louez-le sur la harpe et la cithare ;
4 louez-le par les cordes et les flûtes,
louez-le par la danse et le tambour !

5 Louez-le par les cymbales sonores,
louez-le par les cymbales triomphantes !
6 Et que tout être vivant
chante louange au Seigneur !

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

Suite en haut de page

PAROLE DE DIEU (Ne 8, 9-10)

Ce jour est consacré au Seigneur votre Dieu. Ne prenez pas le deuil, ne pleurez pas ! Car ce jour est consacré à notre Dieu ! Ne vous affligez pas : la joie du Seigneur est votre rempart !

Temps de méditation

Orgue : Romain Bastard © Studio SM

RÉPONS

R/ La joie du Seigneur est notre rempart !

V/ Tu es béni, Seigneur notre Dieu,
d’éternité en éternité. R/

V/ Que soit béni ton nom glorieux,
que terre et ciel te chantent sans fin. R/

V/ Gloire et puissance au Père et au Fils,
au Saint-Esprit qui chante en nos cœurs. R/

ANTIENNE

Christ a détruit la mort, et par son Évangile, il fait resplendir la vie.

CANTIQUE DE ZACHARIE
(Lc 1 – NT 2)

Cantique de Zacharie (Benedictus) :
Choeur Joyeuse Lumière,
direction Guy Oberlé et André Gouzes © Studio SM

68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l’avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l’ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu’il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
   de nous délivrer de la peur,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
   prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
   et tu prépareras ses chemins

77 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, à l’amour de notre Dieu,
quand nous visite l’astre d’en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
   et l’ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
   au chemin de la paix.

Gloire au Père, au Fils, au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.


Bénis sois-tu Seigneur Jésus-Christ,
tu nous as visités et nous avons vu ta gloire.
Dieu trois fois saint, nous te louons :
Saint est le Père, source de toute sainteté :
Saint est le Fils, image du Père invisible :
Saint est l’Esprit qui sanctifie toute la création.
Bénis sois-tu Seigneur Jésus-Christ,
tu nous as visités et nous avons vu ta gloire.

INTERCESSION

Jésus, ami des hommes, assailli par la tentation,
tu nous apprends l’obéissance dans l’amour.

R/ Notre Seigneur et notre frère, louange à toi !

Jésus, Fils de Dieu, transfiguré sur la montagne,
tu nous révèles que la croix est le chemin de ta gloire.

Jésus, don de Dieu, source vive,
tu apaises notre soif de la vie véritable.

Jésus, lumière du monde, tu rends la vue aux aveugles
et nous te reconnaissons Fils de Dieu.

Jésus, vainqueur de la mort, tu as tiré Lazare du tombeau
et tu nous appelles tous à la résurrection.

Intentions libres

LA PRIÈRE DE JÉSUS

Notre Père : Choeur St-Ambroise,
direction André. Gouzes © Studio SM

Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal.
Car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, pour les siècles des siècles.

ORAISON

Tu nous as dit, Seigneur, d’écouter ton Fils bien-aimé, fais-nous trouver dans ta Parole les vivres dont notre foi a besoin : et nous aurons le regard assez pur pour discerner ta gloire.

Bénissons le Seigneur
Nous rendons grâce à Dieu.


SALUT, REINE DES CIEUX
AVE REGÍNA CÆLÓRUM

Choeur de l’Abbaye de Ligugé
© Studio SM

Salut, Reine des cieux !
Salut, souveraine des anges !
Salut, tige de Jessé ! Salut, porte
d’où la lumière s’est levée sur le monde !
Réjouis-toi, Vierge glorieuse,
qui l’emportes sur toutes en beauté !
Adieu, ô toute belle,
et prie le Christ pour nous.

Ave, Regína cælórum
Ave, Dómina Angelórum,
Sálve rádix, sálve, pórta,
Ex qua múndo lux est órta.
Gáude, Vírgo gloriósa,
Super ómnes speciósa ;
Vále, o valde decóra
Et pro nóbis Christum exóram
Ave, Dómina Angelórum,
Sálve rádix, sálve, pórta,
Ex qua múndo lux est órta.
Gáude, Vírgo gloriósa,
Super ómnes speciósa ;
Vále, o valde decóra
Et pro nóbis Christum exóra.

Ô Marie, prends nos prières.
R/ sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Mère de notre Dieu et Seigneur, Jésus-Christ.

Et vous tous, saints anges, saints et saintes de Dieu,
R/ Priez pour nous, afin que nous devenions dignes des promesses du Christ. Amen.

Télécharger la feuille de prière (PDF)

Prochaine Prière des Heures : 3° semaine de Carême.

Une fois par semaine, Epheta vous propose une Prière des Heures, ayant pour thème la dominante liturgique de la semaine. Epheta publie également chaque semaine un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram
Prochainement sur YouTube.

Mentions légales relatives à la propriété intellectuelle :
Crédit photos : tous droits réservés.
Textes liturgiques reproduits avec l’aimable autorisation de © AELF.
Autorisation SECLI (Secrétariat des Editeurs de Chants pour la Liturgie) n° 2020053
Autorisation SACEM « Ecoute de musique à l’unité » n° 30011003979 :
Extraits musicaux reproduits avec l’aimable autorisation de © ADF-Bayard Musique :
Deux cloches (sol#, do#). « Archives » Studio SM. Cloches du monastère d’En Calcat. Studio SM, 1997.
Seigneur, tu es ma lumière. Paroles : Daniel Bourgeois et Jean-Philippe Revel / Musique : André Gouzes © Éditions de l’Abbaye de Sylvanès. Interprété par le Chœur Saint Ambroise, direction André Gouzes. Liturgie chorale du peuple de Dieu. Carême, Éveille-toi ! Studio SM, 2013.
Sois fort, sois fidèle, Israël. GLH 101. Paroles : CFC © CNPL / Musique : Jacques Berthier © Sodec. Interprété par le Chœur de l’Abbaye d’En Calcat. Hymnes pour la Liturgie des Heures. Studio SM, 2019.
Orgue. Musique : André Gouzes © Éditions de l’Abbaye de Sylvanès. Interprété par Romain Bastard. Liturgie chorale du peuple de Dieu. Prière des jours. Studio SM, 2013.
Cantique de Zacharie (Benedictus). Paroles : Daniel Bourgeois et Jean-Philippe Revel / Musique : André Gouzes © Éditions de l’Abbaye de Sylvanès. Interprété par le Chœur Joyeuse Lumière, direction Guy Oberlé et André Gouzes. Liturgie chorale du peuple de Dieu. Prière des jours. Studio SM, 2013.
Notre Père. Paroles : DP / Musique : André Gouzes © Éditions de l’Abbaye de Sylvanès. Interprété par le Chœur Saint Ambroise, direction André Gouzes. Liturgie chorale du peuple de Dieu. Carême, Éveille-toi ! Studio SM, 2013.
Ave Regina cælorum. DP. Interprété par le Chœur de l’Abbaye de Ligugé. Hymnes pour la Liturgie des Heures. Studio SM, 2019.
Extraits lus du psautier avec l’aimable autorisation de © KTO Télévision catholique :
Psaume 117 A. Voix : Michel Bonneton, réalisateur Christian de Rozières. Vidéo YouTube. KTO TV, 2009. A revoir sur www.ktotv.com
Psaume 150. Voix : Michel Bonneton, réalisateur Christian de Rozières. Vidéo YouTube. KTO TV, 2011. A revoir sur www.ktotv.com.
Nota bene : Epheta œuvre suivant le magistère du concile Vatican II et du pape François et rassemble des chrétiens catholiques attentifs à nourrir et à augmenter leur fidélité de laïcs à leur vocation sacerdotale de baptisés. La liberté religieuse est un élément essentiel de la foi chrétienne, ce qui veut dire pour tout homme et toute femme liberté de chercher Dieu et d’adhérer à la vérité, de trouver la liberté intérieure donnée par Jésus Christ, d’apprendre à écouter son Esprit et de se laisser instruire en Eglise. Profondément soucieux et respectueux de ce que chaque fidèle, pèlerin ou retraitant, chercheur de Dieu, puisse sur son chemin personnel de foi être accompagné en Eglise pour s’ouvrir librement à Dieu, Epheta, association apostolique indépendante, s’attache le concours de partenaires et prédicateurs différents, clercs diocésains, ordres religieux et monastiques, communautés nouvelles et laïcs compétents, témoins des sensibilités spirituelles présentes au sein de l’Eglise catholique. Epheta ne peut cependant être regardé, nonobstant son charisme propre, comme étant assimilé, affilié, ou représentant un ordre religieux ou monastique, une institution ecclésiastique, ou un autre partenaire en particulier. (Article 9 des statuts de l’association.)

Epheta Editions remercie du concours apporté à cette publication :

Mis en avant

2° dimanche de Carême Homélie

TRANSFIGURATION du CHRIST JÉSUS
Prédication du Père Marcel Baurier Dimanche 28 février 2021

De la nuée se fit entendre une voix : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-le ! »

Lumière des hommes : Ensemble vocal l’Alliance, direction André Gouzes © Studio SM

Le sacrifice de notre père Abraham

Première lecture (Gn 22, 1-2.9-13.15-18). La première lecture d’aujourd’hui est le passage du sacrifice d’Abraham. Quelle est notre réaction spontanée ? En première réaction, nous trouvons sûrement que ce que Dieu demande à Abraham est absolument excessif… et même inadmissible… Il convient alors de nous rappeler qu’il s’agit d’un récit symbolique dont le but est de témoigner de la très grande foi d’Abraham. Mais de plus, l’intervention de Dieu arrêtant le couteau d’Abraham, signifie aussi de manière définitive, pour le peuple Hébreu, l’interdiction de la pratique de sacrifices humains, pratique qui était chose commune en ce temps-là chez les peuples de cette région du monde.  

Mais que signifient dans la Bible ces mises à l’épreuve par Dieu et pourquoi, pour nous encore de nos jours, ce sentiment que Dieu nous impose des épreuves ou qu’il nous éprouve. Ce sentiment naît, en partie, de notre conception de Dieu. Nous sommes toujours marqués, plus ou moins, par l’idée que Dieu est celui qui fait tout et régit tout, qui tire les ficelles des pauvres marionnettes que nous sommes… Mais c’est la vie elle-même avec ses aléas, ce sont nos existences particulières, parfois aussi notre propre responsabilité, qui sont à la source de nos épreuves. A nous, dans une relecture chrétienne, l’occasion de vivre les épreuves, de les surmonter et de grandir dans notre être chrétien.

« Dieu n’a pas épargné son propre Fils »

Deuxième lecture (Rm 8, 31b-34). Il est possible que ce récit de la Genèse ait été choisi dans la liturgie pour nous faire mieux apprécier la deuxième lecture : Abraham n’a pas dû aller jusqu’au bout et sacrifier son Fils, car Dieu l’a épargné. Mais Dieu, lui, nous a donné son Fils et ne l’a pas épargné mais il a été livré pour nous… Dieu nous a tout donné ! Et puisque Jésus, ayant donné sa vie, est ressuscité et qu’il intercède pour nous, comment ne pas vivre dans la plus totale confiance… ?

De la nuée lumineuse, la voix du Père a retenti :
« Ceci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! »

Evangile (Mc 9, 2-10). L’événement de la Transfiguration est rapporté par Matthieu, Marc et Luc et raconté pratiquement de la même manière. Cela marque d’une part son importance mais d’autre part son authenticité. Nous pouvons retenir de ce récit : la grande blancheur des vêtements, la frayeur des trois apôtres (les trois mêmes qui seront au jardin des Oliviers avec Jésus au moment de son agonie), la nuée où lors de l’Exode Dieu était présent et accompagnait son peuple, la voix du Père qui redit les mêmes paroles que lors du baptême de Jésus.

Mais pourquoi Jésus demande-t-il aux trois témoins de ne rien dire… Dans l’évangile de Marc, l’interdiction de parler des miracles est constante : Jésus ne veut en aucun cas être pris pour un magicien. Mais ici, il y a plus. Pour l’heure ni les trois témoins, ni les autres apôtres, sans parler de disciples moins proches, tous sous le choc de l’annonce de la Passion, ne peuvent pas comprendre. Ils ne peuvent pas comprendre que la Transfiguration est un signe de la Résurrection « d’entre les morts. » Ils ne peuvent pas comprendre qu’il n’y a pas de Résurrection sans Passion et mort !

Sans nous étendre sur la nature de la voix qui se fait entendre de la nuée, croyons que Dieu parle encore et qu’il nous parle. Voix intérieure qui rejoint chacun de nous au plus profond de lui-même. A chacun de nous d’écouter le Seigneur qui lui parle. Cela suppose de se mettre en état pour cette écoute et cela s’appelle la prière.

Vivre les épreuves comme une occasion de grandir comme enfant de Dieu,
Faire une totale confiance à Dieu qui nous a tout donné en nous donnant son Fils,
Accueillir la voix de Dieu qui nous parle et nous demande d’écouter son Fils… 

Voici trois propositions possibles pour continuer notre Carême en ce deuxième dimanche. 

Marcel Baurier

Orgue : Romain Bastard. © Studio SM

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.

Du haut vers le bas : Abraham et Isaac (sculpture du jubé XVIème siècle ) et vue intérieure du jubé de la cathédrale sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne).


Une fois par semaine, Epheta vous propose une Prière des Heures, ayant pour thème la dominante liturgique de la semaine. Epheta publie également chaque semaine un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram
Prochainement sur YouTube.

Mentions légales relatives à la propriété intellectuelle :
Crédit photos : Maïté Ruellan et Epheta Editions.
Textes bibliques reproduits avec l’aimable autorisation de © AELF.
Autorisation SECLI (Secrétariat des Editeurs de Chants pour la Liturgie) n° 2020053
Autorisation SACEM « Ecoute de musique à l’unité » n° 30011003979 :
Extraits musicaux reproduits avec l’aimable autorisation de © ADF-Bayard Musique :
Lumière des hommes. Chant (G 128-2). Paroles : Jean Martin / Musique : Michel Wackenheim © Le Chalet. Interprété par l’Ensemble vocal l’Alliance, direction Bertrand Laguette et Jean-Laurent Crevel. Les plus célèbres chants d’Eglise. Studio SM, 1999.
Orgue. Musique : André Gouzes © Éditions de l’Abbaye de Sylvanès. Interprété par Romain Bastard. Liturgie chorale du peuple de Dieu. Prière des jours. Studio SM, 2013.
Nota bene : Epheta œuvre suivant le magistère du concile Vatican II et du pape François et rassemble des chrétiens catholiques attentifs à nourrir et à augmenter leur fidélité de laïcs à leur vocation sacerdotale de baptisés. La liberté religieuse est un élément essentiel de la foi chrétienne, ce qui veut dire pour tout homme et toute femme liberté de chercher Dieu et d’adhérer à la vérité, de trouver la liberté intérieure donnée par Jésus Christ, d’apprendre à écouter son Esprit et de se laisser instruire en Eglise. Profondément soucieux et respectueux de ce que chaque fidèle, pèlerin ou retraitant, chercheur de Dieu, puisse sur son chemin personnel de foi être accompagné en Eglise pour s’ouvrir librement à Dieu, Epheta, association apostolique indépendante, s’attache le concours de partenaires et prédicateurs différents, clercs diocésains, ordres religieux et monastiques, communautés nouvelles et laïcs compétents, témoins des sensibilités spirituelles présentes au sein de l’Eglise catholique. Epheta ne peut cependant être regardé, nonobstant son charisme propre, comme étant assimilé, affilié, ou représentant un ordre religieux ou monastique, une institution ecclésiastique, ou un autre partenaire en particulier. (Article 9 des statuts de l’association.)

Mis en avant

Chaire de saint Pierre Prière

Prière des Heures
Louer et Bénir Dieu

Chaire de saint Pierre 22 février 2021
Fête

Seigneur, apprends-nous à prier !

Cherchant Dieu ou voulant grandir dans la foi, faisons une pause pour nous mettre par la prière à l’écoute du Seigneur et, sur ce chemin, laissons entrer en nous le Christ afin que se réalise l’exhortation de l’Apôtre Paul :

« Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres avec une vraie sagesse ; par des psaumes, par des hymnes et de libres louanges, chantez à Dieu, dans votre cœur, votre reconnaissance ».  (Col 3, 16 ; Ep 5, 19-20)

Cloche en sol de l’abbaye d’En Calcat
© ADF Musique

Le Seigneur, le Roi des Apôtres,
venez, adorons-le !

Seigneur, ouvre mes lèvres,
et ma bouche publiera ta louange.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

ANTIENNE INVITATOIRE

Seigneur Jésus, Roi des Apôtres,
louange à toi !

PSAUME 94

1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2 Allons jusqu’à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7 Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu’il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ? +
8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
9 où vos pères m’ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

HYMNE : FAÇONNÉS PAR LA PAROLE DU SEIGNEUR

Choeur des moniales et moines de l’abbaye du Bec-Hellouin
© ADF Musique

Façonnés par la parole du Seigneur,
Passés au crible de sa Passion,
Et désormais revenus de toute peur,
Apôtres de Jésus, pour son Église
Vous êtes pierres de fondation
Dont rien n’ébranle l’assise.

Mais de vous il fait encore ses ouvriers,
Il se remet lui-même en vos mains :
Lui, l’architecte, le maître du chantier,
Devient la pierre d’angle qui vous porte,
Pierre vivante et pain quotidien
Pour qui l’annonce et l’apporte.

Quelle ivresse, pure et sobre, vous surprend ?
Quelle folie d’amour et de feu ?
Quelle sagesse plus folle que le vent ?
L’Esprit souffle sur vous, hommes du large :
Jetez en nous le désir de Dieu
Et relancez notre marche !

ANTIENNE

Ne crains pas, Simon, désormais ce sont les hommes que tu prendras.

¨PSAUME 62

2 Dieu, tu es mon Dieu,
   je te cherche dès l’aube : *
mon âme a soif de toi ;
après toi languit ma chair,
terre aride, altérée, sans eau.

3 Je t’ai contemplé au sanctuaire,
j’ai vu ta force et ta gloire.
4 Ton amour vaut mieux que la vie :
tu seras la louange de mes lèvres !

5 Toute ma vie je vais te bénir,
lever les mains en invoquant ton nom.
6 Comme par un festin je serai rassasié ;
la joie sur les lèvres, je dirai ta louange.

7 Dans la nuit, je me souviens de toi
et je reste des heures à te parler.
8 Oui, tu es venu à mon secours :
je crie de joie à l’ombre de tes ailes.
9 Mon âme s’attache à toi,
ta main droite me soutient.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

ANTIENNE

Heureux es-tu, Simon, fils de Yonas ;
le Père t’a révélé le mystère du Christ.

CANTIQUE DES 3 ENFANTS (AT 41)

57 Toutes les œuvres du Seigneur,
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

58 Vous, les anges du Seigneur,
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

59 Vous, les cieux,
   bénissez le Seigneur,
60 et vous, les eaux par-dessus le ciel,
   bénissez le Seigneur,
61 et toutes les puissances du Seigneur,
   bénissez le Seigneur !

62 Et vous, le soleil et la lune,
   bénissez le Seigneur,
63 et vous, les astres du ciel,
   bénissez le Seigneur,
64 vous toutes, pluies et rosées,
   bénissez le Seigneur !

65 Vous tous, souffles et vents,
   bénissez le Seigneur,
66 et vous, le feu et la chaleur,
   bénissez le Seigneur,
67 et vous, la fraîcheur et le froid,
   bénissez le Seigneur !

68 Et vous, le givre et la rosée,
   bénissez le Seigneur,
69 et vous, le gel et le froid,
   bénissez le Seigneur,
70 et vous, la glace et la neige,
   bénissez le Seigneur !

71 Et vous, les nuits et les jours,
   bénissez le Seigneur,
72 et vous, la lumière et les ténèbres,
   bénissez le Seigneur,
73 et vous, les éclairs, les nuées,
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

74 Que la terre bénisse le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

75 Et vous, montagnes et collines,
   bénissez le Seigneur,
76 et vous, les plantes de la terre,
   bénissez le Seigneur,
77 et vous, sources et fontaines,
   bénissez le Seigneur !

78 Et vous, océans et rivières,
   bénissez le Seigneur,
79 baleines et bêtes de la mer,
   bénissez le Seigneur,
80 vous tous, les oiseaux dans le ciel,
   bénissez le Seigneur,
81 vous tous, fauves et troupeaux
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

82 Et vous, les enfants des hommes,
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

83 Toi, Israël,
   bénis le Seigneur,
84 Et vous, les prêtres,
   bénissez le Seigneur,
85 vous, ses serviteurs,
   bénissez le Seigneur !

86 Les esprits et les âmes des justes,
   bénissez le Seigneur,
87 les saints et les humbles de cœur,
   bénissez le Seigneur,
88 Ananias, Azarias et Misaël,
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

Bénissons le Père, le Fils et l’Esprit Saint :
À lui, haute gloire, louange éternelle !
56 Béni sois-tu, Seigneur, au firmament du ciel :
À toi, haute gloire, louange éternelle !

ANTIENNE

Je te donnerai les clés du Royaume des cieux.

PSAUME 149

1 Chantez au Seigneur un chant nouveau,
louez-le dans l’assemblée de ses fidèles !
2 En Israël, joie pour son créateur ;
dans Sion, allégresse pour son Roi !
3 Dansez à la louange de son nom,
jouez pour lui, tambourins et cithares !

4 Car le Seigneur aime son peuple,
il donne aux humbles l’éclat de la victoire.
5 Que les fidèles exultent, glorieux,
criant leur joie à l’heure du triomphe.
6 Qu’ils proclament les éloges de Dieu,
tenant en main l’épée à deux tranchants.

7 Tirer vengeance des nations,
infliger aux peuples un châtiment,
8 charger de chaînes les rois,
jeter les princes dans les fers,
9 leur appliquer la sentence écrite,
c’est la fierté de ses fidèles.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

Suite en haut de page




PAROLE DE DIEU (Ac 15, 7b-9)

Vous savez bien comment Dieu a manifesté son choix parmi vous : c’est par moi que les païens ont entendu la parole de l’Évangile et sont venus à la foi. Dieu, qui connaît le cœur des hommes, leur a rendu témoignage en leur donnant l’Esprit Saint tout comme à nous ; sans faire aucune distinction entre eux et nous, il a purifié leurs cœurs par la foi.

Temps de silence

RÉPONS

R/ Vivante est la parole de Dieu

* Il a fait alliance avec nous.

V/ Fils d’homme, porte-leur ma Parole.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. R/

ANTIENNE

J’ai prié pour toi, Simon, pour que ta foi ne défaille pas. Quand tu seras revenu, affermis tes frères.

CANTIQUE DE ZACHARIE
(Lc 1 – NT 2)

Choeur des moines de l’abbaye de Clervaux
© ADF Musique

68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l’avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l’ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu’il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
   de nous rendre sans crainte,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
   prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
   et tu prépareras ses chemins

77 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, à l’amour de notre Dieu,
quand nous visite l’astre d’en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
   et l’ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
   au chemin de la paix.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

INTERCESSION

Nous avons reçu des Apôtres un héritage spirituel, rendons grâce à Dieu notre Père pour les biens qu’il nous donne.

R/ Loué sois-tu, Seigneur !

Loué sois-tu pour ta sainte Église édifiée sur les Apôtres :
elle est le corps que nous formons.

Loué sois-tu pour la Parole qu’ils nous ont fait connaître :
elle est notre lumière et notre joie.

Loué sois-tu pour le baptême et la pénitence qu’ils nous ont annoncés dans la foi :
c’est là que nous sommes pardonnés.

Loué sois-tu pour l’Eucharistie qu’ils nous ont transmise :
elle est notre force et notre vie.

Intentions libres

LA PRIÈRE DE JÉSUS

Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal.
Car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, pour les siècles des siècles.

ORAISON

Nous t’en prions, Dieu tout-puissant. Fais que rien ne parvienne à nous ébranler, puisque la pierre sur laquelle tu nous as fondés, c’est la foi de l’Apôtre saint Pierre.

Bénissons le Seigneur
Nous rendons grâce à Dieu.


SALUT, REINE DES CIEUX
AVE REGÍNA CÆLÓRUM

Choeur des moines de l’abbaye de Ligugé
© ADF Musique

Salut, Reine des cieux !
Salut, souveraine des anges !
Salut, tige de Jessé ! Salut, porte
d’où la lumière s’est levée sur le monde !
Réjouis-toi, Vierge glorieuse,
qui l’emportes sur toutes en beauté !
Adieu, ô toute belle,
et prie le Christ pour nous.

Ave, Regína cælórum Ave,
Dómina Angelórum,
Sálve rádix, sálve, pórta,
Ex qua múndo lux est órta.
Gáude, Vírgo gloriósa,
Super ómnes speciósa ;
Vále, o valde decóra
Et pro nóbis Christum exóram
Ave, Dómina Angelórum,
Sálve rádix, sálve, pórta,
Ex qua múndo lux est órta.
Gáude, Vírgo gloriósa,
Super ómnes speciósa ;
Vále, o valde decóra
Et pro nóbis Christum exóra.

Ô Marie, prends nos prières.
R/ sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Mère de notre Dieu et Seigneur, Jésus-Christ.

Et vous tous, saints anges, saints et saintes de Dieu,
R/ Priez pour nous, afin que nous devenions dignes des promesses du Christ. Amen.


PIERRE RACONTE LA CONVERSION DES PAÏENS (AC 11, 1-18)

01 Les Apôtres et les frères qui étaient en Judée avaient appris que les nations, elles aussi, avaient reçu la parole de Dieu.
02 Lorsque Pierre fut de retour à Jérusalem, ceux qui étaient juifs d’origine le prirent à partie,
03 en disant : « Tu es entré chez des hommes qui ne sont pas circoncis, et tu as mangé avec eux ! »
04 Alors Pierre reprit l’affaire depuis le commencement et leur exposa tout dans l’ordre, en disant :
05 « J’étais dans la ville de Jaffa, en train de prier, et voici la vision que j’ai eue dans une extase : c’était un objet qui descendait. On aurait dit une grande toile tenue aux quatre coins ; venant du ciel, elle se posa près de moi.
06 Fixant les yeux sur elle, je l’examinai et je vis les quadrupèdes de la terre, les bêtes sauvages, les reptiles et les oiseaux du ciel.
07 J’entendis une voix qui me disait : “Debout, Pierre, offre-les en sacrifice, et mange !”
08 Je répondis : “Certainement pas, Seigneur ! Jamais aucun aliment interdit ou impur n’est entré dans ma bouche.”
09 Une deuxième fois, du haut du ciel la voix répondit : “Ce que Dieu a déclaré pur, toi, ne le déclare pas interdit.”
10 Cela se produisit par trois fois, puis tout fut remonté au ciel.
11 Et voici qu’à l’instant même, devant la maison où j’étais, survinrent trois hommes qui m’étaient envoyés de Césarée.
12 L’Esprit me dit d’aller avec eux sans hésiter. Les six frères qui sont ici m’ont accompagné, et nous sommes entrés chez le centurion Corneille.
13 Il nous raconta comment il avait vu l’ange se tenir dans sa maison et dire : “Envoie quelqu’un à Jaffa pour chercher Simon surnommé Pierre.
14 Celui-ci t’adressera des paroles par lesquelles tu seras sauvé, toi et toute ta maison.”
15 Au moment où je prenais la parole, l’Esprit Saint descendit sur ceux qui étaient là, comme il était descendu sur nous au commencement.
16 Alors je me suis rappelé la parole que le Seigneur avait dite : “Jean a baptisé avec l’eau, mais vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés.”
17 Et si Dieu leur a fait le même don qu’à nous, parce qu’ils ont cru au Seigneur Jésus Christ, qui étais-je, moi, pour empêcher l’action de Dieu ? »
18 En entendant ces paroles, ils se calmèrent et ils rendirent gloire à Dieu, en disant : « Ainsi donc, même aux nations, Dieu a donné la conversion qui fait entrer dans la vie ! »





Télécharger la feuille de prière (PDF)

Prochaine Prière des Heures : 2° semaine de CarêmeTransfiguration du Seigneur.

Une fois par semaine, Epheta vous propose une Prière des Heures, ayant pour thème la dominante liturgique de la semaine. Abonnez-vous (en bas-de-page).

Lorsque vous vous abonnez à nos Publications en communiquant votre adresse de messagerie, vous recevez automatiquement un mail vous demandant de confirmer votre abonnement. Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous avez la possibilité de vous désinscrire à tout moment.  

Mentions légales relatives à la propriété intellectuelle :
Crédit photos : tous droits réservés.
Textes bibliques reproduits avec l’aimable autorisation de © AELF.
Autorisation SECLI (Secrétariat des Editeurs de Chants pour la Liturgie) n° 2020053
Autorisation SACEM « Ecoute de musique à l’unité » n° 30011003979 :
Extraits musicaux reproduits avec l’aimable autorisation de © ADF-Bayard Musique :
Cloches du monastère d’En Calcat © Studio SM ;
Hymne CFC — CNPL. Liturgie Heures Vol. 8/12, 11/6 et 13/9 © ADF Musique ;
Ave Regina Caelorum. Liturgie des Heures. Vol. 8/12 © ADF Musique.

Nota bene : Epheta œuvre suivant le magistère du concile Vatican II et du pape François et rassemble des chrétiens catholiques attentifs à nourrir et à augmenter leur fidélité de laïcs à leur vocation sacerdotale de baptisés. La liberté religieuse est un élément essentiel de la foi chrétienne, ce qui veut dire pour tout homme et toute femme liberté de chercher Dieu et d’adhérer à la vérité, de trouver la liberté intérieure donnée par Jésus Christ, d’apprendre à écouter son Esprit et de se laisser instruire en Eglise. Profondément soucieux et respectueux de ce que chaque fidèle, pèlerin ou retraitant, chercheur de Dieu, puisse sur son chemin personnel de foi être accompagné en Eglise pour s’ouvrir librement à Dieu, Epheta, association apostolique indépendante, s’attache le concours de partenaires et prédicateurs différents, clercs diocésains, ordres religieux et monastiques, communautés nouvelles et laïcs compétents, témoins des sensibilités spirituelles présentes au sein de l’Eglise catholique. Epheta ne peut cependant être regardé, nonobstant son charisme propre, comme étant assimilé, affilié, ou représentant un ordre religieux ou monastique, une institution ecclésiastique, ou un autre partenaire en particulier. (Article 9 des statuts de l’association.)

Mis en avant

1° dimanche de Carême Prédication

Prédication du Père Marcel Baurier Dimanche 21 février 2021

Genèse 9, 8-15 ; Psaume 24 ; 1 Pierre 3, 18-22 ; Marc 1, 12-15

Alliance de Dieu avec Noë qui a échappé au déluge

Première lecture (Gn 9, 8-15). En ce 1° dimanche de Carême, que nous dit la Parole de Dieu ? Du récit imagé du déluge retenons l’engagement que Dieu prend vis-à-vis de Noé et de tous les êtres vivants et particulièrement de tout être humain qui devient pour toujours son partenaire dans l’alliance : « Voici que moi j’établis mon alliance avec vous, avec votre descendance après vous, et avec tous les vivants qui sont avec vous… Oui, j’établis mon alliance avec vous : aucun être de chair ne sera plus détruit par les eaux du déluge, il n’y aura plus déluge pour ravager la terre. » Et Dieu donne alors l’arc en ciel comme signe de son alliance.

Retenons donc la bienveillance de Dieu à notre égard. En ce début de Carême, où nous sommes invités à une démarche de conversion, il est important de la faire en toute confiance et d’être sûrs de la bonté de Dieu qui nous dit « Je ne veux pas la mort du pécheur, mais qu’il se convertisse et qu’il vive ! »

« Seigneur, enseigne-moi tes voies, fais-moi connaître ta route »

Psaume (Ps 24). Le psaume est celui d’un homme qui, devant les difficultés de la route à parcourir, se tourne vers Dieu. Car il sait que Dieu est bienveillant et qu’il est tendresse et bonté. Il en attend l’aide et la lumière nécessaires pour repartir malgré les obstacles.

Le baptême vous sauve maintenant

Deuxième lecture (1 P 3, 18-22). La lettre de Saint Pierre établit un lien entre la vieille aventure de Noé et le baptême où Jésus-Christ nous sauve. Nous sommes donc invités à ne pas oublier que le baptême est un engagement de tout notre être et, au cours de la célébration pascale, chacun de nous sera invité à le renouveler. Nous pourrons alors redire notre engagement à la suite du Seigneur.

« Jésus fut tenté par Satan, et les anges le servaient »

Evangile (Mc 1, 12-15). Marc résume très brièvement, en quelques phrases fortes et parlantes, deux événements fondamentaux de la vie de Jésus. Jésus, pour affirmer son humanité, se fait baptiser alors qu’il est sans péché et il veut aussi éprouver les tentations dont il triomphera. Marc donc, en trois versets raconte le baptême.

Puis tout va très vite : « Aussitôt, l’Esprit le pousse au désert et, dans le désert, il resta quarante jours. » La Bible aime beaucoup les chiffres et leur symbolique. Quarante !

Quarante jours comme les quarante années passées au désert par le peuplé hébreux libéré d’Egypte. Le désert, image forte, lieu aride et vide, où l’être humain, libéré de toutes les contraintes extérieures, se trouve face à lui-même et peut entrer en relation avec Dieu.

Les évangélistes notent qu’à plusieurs reprises, Jésus se rend dans des lieux désertiques, loin de la foule et de toute agitation, pour entretenir, dans la prière, sa relation d’amour avec son Père.

Nous souvenant de Jésus, qui a voulu se mettre en quarantaine au désert, peut-être pourrions-nous aussi vivre ces quarante jours comme un temps de retrouvaille avec nous-mêmes et avec Dieu.

Demandons-nous aussi quels sont pour nous les déserts possibles et nécessaires à notre vie de chrétiens ?

Le désert, lieu aride et vide et pourtant, écrit Marc : « Il vivait parmi les bêtes sauvages et les anges le servaient. » Au lieu d’identifier les bêtes sauvages comme des bêtes possiblement dangereuses, privilégions au contraire l’aspect d’une création appelée à être réconciliée et respectée. Jésus, au désert, participe déjà de manière anticipée à un monde renouvelé où toutes les créatures trouvent ou retrouvent leur vraie place. Car c’est bien l’engagement de Dieu après le déluge : il fait alliance avec Noé et sa descendance et avec tous les êtres vivants ! C’est l’occasion de nous rappeler la fin de la prière eucharistique IV : « Avec la création tout entière, enfin libérée du péché et de la mort, nous pourrons te glorifier par le Christ …Par lui, avec lui et en lui … »

Ecoutons aussi de nouveau cet appel du Seigneur de l’évangile d’aujourd’hui et déjà reçu le mercredi des cendres : « Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle. »    

Marcel Baurier


Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.

Du haut vers le bas : Tentation de Jésus au désert (sculpture du jubé XVIème siècle ) et vue extérieure du jubé de la cathédrale sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Crédit Photos : Maïté Ruellan et Epheta Editions.

Liens vers les textes bibliques avec l’aimable autorisation d’AELF © 2021.

 


Abonnez-vous à nos Publications (en bas-de-page).
Lorsque vous vous abonnez à nos publications en communiquant votre adresse de messagerie, vous recevez automatiquement un mail vous demandant en cliquant de confirmer votre abonnement.
Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions.
Vous avez la possibilité de vous désinscrire à tout moment.

Mis en avant

Mercredi des Cendres Prière

Prière des Heures
Louer et Bénir Dieu

Mercredi des Cendres 17 février 2021
Entrée en Carême

Seigneur, apprends-nous à prier !

Cherchant Dieu ou voulant grandir dans la foi, faisons une pause pour nous mettre par la prière à l’écoute du Seigneur et, sur ce chemin, laissons entrer en nous le Christ afin que se réalise l’exhortation de l’Apôtre Paul :

« Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres avec une vraie sagesse ; par des psaumes, par des hymnes et de libres louanges, chantez à Dieu, dans votre cœur, votre reconnaissance ».  (Col 3, 16 ; Ep 5, 19-20)

Cloche en do du monastère d’En Calcat
© ADF Musique

Adorons le Seigneur,
c’est lui qui nous a faits.

Seigneur, ouvre mes lèvres,
et ma bouche publiera ta louange.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

ANTIENNE INVITATOIRE

Aujourd’hui, ne fermons pas notre cœur, mais écoutons la voix du Seigneur.

PSAUME 94

1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2 Allons jusqu’à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7 Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu’il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ? +
8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
9 où vos pères m’ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

HYMNE : POINT DE PRODIGUE

Choeur des moniales de l’abbaye de Chambarand
© ADF Musique

Point de prodigue
sans pardon qui le cherche,
Nul n’est trop loin pour Dieu
Viennent les larmes où le Fils renaît,
Joie du retour au Père !

Point de blessure que sa main ne guérisse,
Rien n’est perdu pour Dieu ;
Vienne la grâce où la vie reprend,
Flamme jaillie des cendres !

Point de ténèbres sans espoir de lumière,
Rien n’est fini pour Dieu ;
Vienne l’aurore où l’amour surgit,
Chant d’un matin de Pâques !

ANTIENNE

Dieu, lève-toi sur les cieux ; sauve-nous par ta droite : réponds-nous !

¨PSAUME 107

2 Mon cœur est prêt, mon Dieu, +
je veux chanter, jouer des hymnes :
ô ma gloire !

3 Éveillez-vous, harpe, cithare,
que j’éveille l’aurore !

4 Je te rendrai grâce parmi les peuples, Seigneur,
et jouerai mes hymnes en tous pays.
5 Ton amour est plus grand que les cieux,
ta vérité, plus haute que les nues.

6 Dieu, lève-toi sur les cieux :
que ta gloire domine la terre !
7 Que tes bien-aimés soient libérés,
sauve-les par ta droite :
réponds-nous !

8 Dans le sanctuaire, Dieu a parlé : +
« Je triomphe ! Je partage Sichem,
je divise la vallée de Soukkôt.

9 « À moi Galaad, à moi Manassé ! +
Éphraïm est le casque de ma tête,
Juda, mon bâton de commandement.

10 « Moab est le bassin où je me lave ; +
sur Édom, je pose le talon,
sur la Philistie, je crie victoire ! »

11 Qui me conduira dans la Ville-forte,
qui me mènera jusqu’en Édom,
12 sinon toi, Dieu qui nous rejettes
et ne sors plus avec nos armées ?

13 Porte-nous secours dans l’épreuve :
néant, le salut qui vient des hommes !
14 Avec Dieu nous ferons des prouesses,
et lui piétinera nos oppresseurs !

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

ANTIENNE

Tenez en éveil la mémoire du Seigneur, ne prenez aucun repos.

CANTIQUE D’ISAÏE (AT 30)

61.10 Je tressaille, je tressaille à cause du Seigneur !

Mon âme exulte à cause de mon Dieu Car il m’a vêtue des vêtements du salut,
il m’a couverte du manteau de la justice,
comme le fiancé orné du diadème,
la fiancée que parent ses joyaux.

11 Comme la terre fait éclore son germe,
et le jardin, germer ses semences,
le Seigneur Dieu fera germer la justice
et la louange devant toutes les nations.

62.1 Pour la cause de Sion, je ne me tairai pas,
et pour Jérusalem, je n’aurai de cesse
que son juste ne monte comme l’aurore,
que son Sauveur ne brille comme la flamme.

2 Et les nations verront ta justice ;
tous les rois verront ta gloire.
On te nommera d’un nom nouveau
que la bouche du Seigneur dictera.

3 Tu seras une couronne brillante
dans la main du Seigneur, *
un diadème royal
entre les doigts de ton Dieu.

4 On ne te dira plus : « Délaissée ! »
À ton pays, nul ne dira : « Désolation ! »

Toi, tu seras appelée « Ma Préférence »,
cette terre se nommera « L’Épousée ».
Car le Seigneur t’a préférée,
et cette terre deviendra « L’Épousée ».

5 Comme un jeune homme épouse une vierge,
tes fils t’épouseront.
Comme la fiancée fait la joie de son fiancé,
tu seras la joie de ton Dieu.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

ANTIENNE

Heureux qui a mis son espoir dans le Seigneur son Dieu !

PSAUME 145

1 Chante, ô mon âme, la louange du Seigneur ! +
2 Je veux louer le Seigneur tant que je vis, *
chanter mes hymnes pour mon Dieu tant que je dure.

3 Ne comptez pas sur les puissants,
des fils d’homme qui ne peuvent sauver !
4 Leur souffle s’en va : ils retournent à la terre ;
et ce jour-là, périssent leurs projets.

5 Heureux qui s’appuie sur le Dieu de Jacob,
qui met son espoir dans le Seigneur son Dieu,
6 lui qui a fait le ciel et la terre
et la mer et tout ce qu’ils renferment !

Il garde à jamais sa fidélité,
7 il fait justice aux opprimés ;
aux affamés, il donne le pain ;
le Seigneur délie les enchaînés.

8 Le Seigneur ouvre les yeux des aveugles,
le Seigneur redresse les accablés,
le Seigneur aime les justes,
9 le Seigneur protège l’étranger.

Il soutient la veuve et l’orphelin,
il égare les pas du méchant.
10 D’âge en âge, le Seigneur régnera :
ton Dieu, ô Sion, pour toujours !

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

Suite en haut de page




PAROLE DE DIEU (DT 7, 6. 8-9)

Tu es un peuple consacré au Seigneur ton Dieu : c’est toi qu’il a choisi pour être son peuple particulier, parmi tous les peuples de la terre. C’est par amour pour vous, et par fidélité au serment fait à vos pères, que le Seigneur vous a fait sortir par la force de sa main, et vous a délivrés de la maison d’esclavage et de la main de Pharaon, roi d’Égypte. Vous saurez donc que le Seigneur votre Dieu est le vrai Dieu, le Dieu fidèle qui garde son Alliance et son amour pour mille générations à ceux qui l’aiment et gardent ses commandements.

Temps de silence

RÉPONS

R/ Dieu est amour

* Il a fait alliance avec nous.

V/ Sa tendresse est sans mesure. *

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. R/

ANTIENNE

Quand vous jeûnez, parfu­mez votre tête, ne jeûnez pas pour être vus des hommes, mais de votre Père qui voit dans le secret.

CANTIQUE DE ZACHARIE
(Lc 1 – NT 2)

Choeur des moines de l’abbaye de Clervaux
© ADF Musique

68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l’avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l’ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu’il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
   de nous rendre sans crainte,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
   prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
   et tu prépareras ses chemins

77 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, à l’amour de notre Dieu,
quand nous visite l’astre d’en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
   et l’ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
   au chemin de la paix.

Rendons gloire au Père tout-puissant,
à son Fils Jésus Christ, le Seigneur,
à l’Esprit qui habite en nos coeurs,

pour les siècles des siècles. Amen.

INTERCESSION

Jour après jour, cherchons le Seigneur :
qu’il mette en nous le désir de le suivre.

R/ Seigneur, fais-nous connaître tes chemins.

Toi qui nous invites à la pénitence,
tu nous appelles à la vie.

Enseigne-nous le jeûne que tu préfères :
ouvrir les prisons, nourrir les affamés.

Apprends-nous à donner sans retour
ce que nous avons et ce que nous sommes.

Donne-nous de marcher dans la voie de pauvreté
où tu conduisais Marie, ta servante.

Intentions libres

LA PRIÈRE DE JÉSUS

Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal.
Car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, pour les siècles des siècles.

ORAISON

Accorde-nous, Seigneur, de savoir commencer saintement, par une journée de jeûne, notre entraînement au combat spirituel : que nos privations nous rendent plus forts pour lutter contre l’esprit du mal.

Bénissons le Seigneur
Nous rendons grâce à Dieu.


SALUT, REINE DES CIEUX
AVE REGÍNA CÆLÓRUM

Choeur des moines de l’abbaye de Ligugé
© ADF Musique

Salut, Reine des cieux !
Salut, souveraine des anges !
Salut, tige de Jessé ! Salut, porte
d’où la lumière s’est levée sur le monde !
Réjouis-toi, Vierge glorieuse,
qui l’emportes sur toutes en beauté !
Adieu, ô toute belle,
et prie le Christ pour nous.

Ave, Regína cælórum
Ave, Dómina Angelórum,
Sálve rádix, sálve, pórta,
Ex qua múndo lux est órta.
Gáude, Vírgo gloriósa,
Super ómnes speciósa ;
Vále, o valde decóra
Et pro nóbis Christum exóram


Ô Marie, prends nos prières.
R/ sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Mère de notre Dieu et Seigneur, Jésus-Christ.

Et vous tous, saints anges, saints et saintes de Dieu,
R/ Priez pour nous, afin que nous devenions dignes des promesses du Christ. Amen.


LETTRE DE SAINT CLÉMENT DE ROME AUX CORINTHIENS

« Convertissez-vous »
Fixons nos regards sur le sang du Christ, et comprenons combien il a de valeur pour son Père, puisque, répandu pour notre salut, il a procuré au monde entier la grâce de la conversion.

Parcourons toutes les générations et nous apprendrons que, de génération en génération, le Maître a offert la possibilité de se convertir à tous ceux qui voulaient se retourner vers lui. Noé prêcha la conversion, et ceux qui l’écoutèrent furent sauvés. Jonas annonça aux Ninivites la destruction qui les menaçait. Ils se repentirent de leurs péchés, ils apaisèrent Dieu par leurs supplications et ils obtinrent le salut, bien qu’étrangers à Dieu.

Les ministres de la grâce de Dieu, sous l’inspiration de l’Esprit Saint, ont parlé de la conversion. Le Maître de l’univers lui-même en a parlé avec serment : Aussi vrai que je suis vivant, parole du Seigneur, je ne veux pas la mort du pécheur mais sa conversion. Et il ajoute cette sentence pleine de bonté : Convertissez-vous, maison d’Israël, de votre iniquité. Dis aux fils de mon peuple : Vos péchés monteraient-ils de la terre jusqu’au ciel, seraient-ils plus rouges que l’écarlate et plus noirs qu’un vêtement de deuil, si vous vous retournez vers moi de tout votre cœur et me dites : ‘Père !’, je vous écouterai comme un peuple saint. ~

Voilà ce qu’il a fixé par sa volonté toute-puissante, parce qu’il veut faire participer tous ceux qu’il aime à la conversion.





Télécharger la feuille de prière (PDF)

Prochaine Prière des Heures : Fête de la Chaire de saint Pierre (22 février 2021).

Une fois par semaine, Epheta vous propose une Prière des Heures, ayant pour thème la dominante liturgique de la semaine. Abonnez-vous (en bas-de-page).

Lorsque vous vous abonnez à nos Publications en communiquant votre adresse de messagerie, vous recevez automatiquement un mail vous demandant de confirmer votre abonnement. Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous avez la possibilité de vous désinscrire à tout moment.  


Mentions légales relatives à la propriété intellectuelle :
Reproduction des textes bibliques avec l’autorisation d’AELF © 2021 ;
Crédit photos : tous droits réservés ;
Déclaration SACEM « Ecoute de musique à l’unité » 11/02/2021 :
Cloches du monastère d’En Calcat © Studio SM ;
Hymne CFC — CNPL. Liturgie Heures Vol. 4/2 ; 13/9 et 8/12 © ADF Musique ;
Ave Regina Caelorum. Liturgie des Heures. Vol. 8/12 © ADF Musique.