15° dimanche temps ordinaire C

Dimanche 10 juillet 2022
15° dimanche du temps ordinaire
Prédication du Père Marcel Baurier
Cathédrale Sainte Marie
(Saint-Bertrand de Comminges)

Tes paroles, Seigneur, sont esprit et elles sont vie ;
tu as les paroles de la vie éternelle.
(cf. Jn 6, 63c.68c)

Pour chanter le Seigneur, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Acclamez le Seigneur, vous qui marchez sur ses pas (Y69-72). Chœur Notre-Dame de Bordeaux © 2018
(Voir les paroles)

Nous venons d’entendre proclamer un évangile connu : celui du Bon Samaritain. Je suis allé voir dans le dictionnaire, le petit Larousse, et on y trouve le mot « Samaritain ». Si dans les noms propres il est fait mention des habitants de Samarie et comme tel du Bon Samaritain, dans les noms communs il désigne une « personne secourable », présentée comme un « modèle de la véritable charité ». En suisse le mot est utilisé pour nommer les secouristes.

Mais accueillons la Parole de Dieu. Ce n’est pas parce que nous connaissons ou croyons connaître tel passage de la Bible, que nous ne devons pas l’accueillir comme Dieu qui nous parle aujourd’hui et donc comme toujours nouveau. Il est aussi important de bien saisir le lien entre l’évangile et les lectures qui le précèdent. Car elles ont été choisies pour nous aider à mieux le comprendre.

« Elle est tout près de toi, cette Parole, afin que tu la mettes en pratique »
(Dt 30, 10-14)

Les préceptes du Seigneur sont droits, ils réjouissent le cœur ! 
(Ps 18b, 9ab)
(Ps 18b (19), 8, 9, 10, 11)

Pour psalmodier la louange au Seigneur, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Psaume 18b (AELF). GPS Trio © ADF Musique

Le psaume est la prière d’un croyant qui, non seulement prend au sérieux la Loi de Dieu mais qui l’apprécie et sait en voir tous les bienfaits. Sa prière est la louange adressée au Seigneur pour la Loi parfaite qu’il a donné à son peuple.

« Tout est créé par lui et pour lui »
(Col 1, 15-20)

Dans plusieurs de ses lettres, Paul s’élève contre la Loi telle qu’elle est comprise et pratiquée par le Judaïsme. Dans le passage de l’épître aux Colossiens lu aujourd’hui, Paul exprime ce qu’est le dynamisme chrétien : il consiste à se laisser saisir dans l’immense courant de vie qui, dès les origines du monde, reflète Dieu. Ce courant se manifeste pleinement en la personne de Jésus-Christ. Celui-ci, la Tête du Corps, conduit toute la procession dans laquelle se trouve entraînée l’humanité sauvée. Ainsi, sous forme d’une vision du devenir de l’univers, Paul exprime la découverte qu’il a faite de l’appel à vivre de l’amour de Dieu dans la « paix pour tous les êtres sur la terre et dans le ciel. »

« Qui est mon prochain ? »
(Lc 10, 25-37)

En commençant le récit de la « montée à Jérusalem », Luc souligne d’abord la volonté de Jésus qui prend Dans l’évangile, avec la parabole du Bon Samaritain, Jésus reprend de manière simple et compréhensible que la seule loi de la vie est l’amour. Un amour des autres qui ne se sépare jamais de l’amour de Dieu. Obsédés par le souci d’une ordonnance qui interdisait de se souiller au contact du sang, avant un sacrifice, un prêtre et un lévite, oublient l’essentiel de la Loi et se détournent de l’homme abandonné par les brigands. La loi d’amour est tuée par le légalisme. Un Samaritain – les juifs considéraient les Samaritains comme des « sans Loi » – répond spontanément et sans calcul à l’exigence « d’aimer son prochain comme soi-même. » Le docteur de la Loi avait pourtant essayé de mettre Jésus dans l’embarras avec la question : « Qui est mon prochain ? » Au docteur de la Loi, comme à nous aussi, Jésus dit que la vraie question n’est pas de savoir qui est mon prochain ou mes prochains et d’établir ainsi une liste définitive et close pour mettre des limites à ma charité, mais « De qui dois-je être le prochain ? » Oui, la vraie question, qui peut se poser chaque jour serait :« Aujourd’hui qui a besoin de moi, qui a besoin que je lui sois proche ? »

En célébrant l’eucharistie, rappelons-nous que Jésus ne cesse de se donner et qu’il est lui-même notre « Bon Samaritain » ; se faisant le prochain, le frère et le sauveur de tous.

Marcel Baurier


Hymne mariale

A la cathédrale sainte Marie de Saint-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne), un chant à la Vierge Marie s’élève à la fin de chaque office.

Nous vous invitons à chanter la Vierge sainte que Dieu a choisie,
et à apprendre d’elle comment rendre gloire au Père très bon,
à son Fils ressuscité,
au Saint-Esprit qui vit en nos cœurs.

Pour prier Marie, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Vierge sainte, Dieu t’a choisie (V136). Isabelle Gaboriau © Bayard Musique
(Voir les paroles)


Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble, Vierge Marie du rétable, jubé, orgue, portail roman et maître-autel de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Père Marcel Baurier, Recteur de la cathédrale.
La cathédrale Sainte Marie de Comminges (XIe-XIVe siècle) contient entre ses murs, une église intérieure en bois de chêne (photos ci-dessus), ornée de splendides sculptures et décorée de marqueteries réalisées entre 1525 et 1535. Cet espace propose une méditation sur l’histoire du salut, depuis le péché originel jusqu’au paradis représenté au maître autel. Un orgue Renaissance fut également construit en 1551 (Source : diocèse de Toulouse). La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


EPHETA a conclu avec la Librairie La Procure un programme d’affiliation. En commandant des livres à partir de notre site, vous apportez votre soutien fraternel aux retraitants et pèlerins les plus démunis.

Pour effectuer une recherche et commander, merci de cliquer sur le bouton LA PROCURE. Vous serez alors redirigé(e) vers le site sécurisé de la librairie.


Une fois par semaine, EPHETA vous propose un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche. Epheta publie également sur abonnement une Prière des Heures.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram