7° dimanche de Pâques C

Dimanche 29 mai 2022
7° dimanche de Pâques
Prédication du Père Marcel Baurier
Cathédrale Sainte Marie
(Saint-Bertrand de Comminges)

Je ne vous laisserai pas orphelins, dit le Seigneur,
je reviens vers vous, et votre cœur se réjouira.
(cf. Jn 14, 18)

Pour chanter le Seigneur, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Dieu nous a tous appelés (A14-56-1). Choeur Antidote © Bayard Musique
(Voir les paroles)

En ce 7° dimanche de Pâques approfondissons le lien très fort entre amour de Dieu et amour des frères, communication et communion avec Dieu et communication et communion entre frères.

« Voici que je contemple le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu »
(Ac 7, 55-60)

 Le Seigneur est roi, le Très-Haut sur toute la terre !
(Ps 96)

Pour psalmodier la louange au Seigneur, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Psaume 96 (AELF). GPS Trio © ADF Musique

« Viens, Seigneur Jésus ! »
(Ap 22, 12-14.16-17.20)

Le livre de l’Apocalypse se termine en nous redisant la possibilité pour qui la désire et même la promesse faite aux croyants de la rencontre avec Dieu en Jésus-Christ. : « L’Esprit et l’épouse disent : « Viens ! » Celui qui entend, qu’il dise aussi : « Viens ! ». 

« Qu’ils deviennent parfaitement un »
(Jn 17, 20-26)

Aujourd’hui nous avons écouté un passage du chapitre 17 de l’évangile de Jean qui est un passage de la grande prière de Jésus à son Père, dans un moment exceptionnel, « à l’heure où il passait de ce monde à son Père. »

Quelques instants auparavant, Jésus priait son Père pour qu’il garde et protège ses disciples envoyés dans le monde pour être témoins de la vérité. Cette vérité qui est que Dieu est amour et que l’humanité a été créée pour vivre dans l’amour.

C’est donc en toute logique que, toujours en prière, Jésus prie particulièrement son Père pour que ses disciples gardent l’unité. Car pour Jésus, l’unité n’est pas une fraternité de façade mais un produit et une réalité de l’amour. Cette unité, à laquelle les disciples de Jésus sont invités, trouve son fondement en Dieu lui-même, en l’amour même de Dieu, l’amour entre le Père et le Fils, et si l’Esprit n’est pas ici nommé, il s’agit bien de l’amour en Dieu Trinité.

Une unité de paix profonde et d’amour véritable pour que le monde croie en la Bonne Nouvelle de l’amour de Dieu : « Que leur unité soit parfaite, demande Jésus à son Père : ainsi le monde saura que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. » L’amour entre frères renvoie à l’amour du Père.

C’est donc par une telle unité qu’ils rendront témoignage du Père avec qui Jésus vit lui-même dans une unité totale. Mais la prière de Jésus ne s’arrête pas là. Elle demande au Père la réalisation d’une promesse : « Père, ceux que tu m’as donné, je veux que là où je suis, eux aussi soient avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donné avant même la création du monde. » Puissent ses disciples contempler sa gloire, afin qu’ils soient totalement pénétrés par l’amour qui a illuminé sa propre vie et pour qu’ils puissent se retrouver auprès de lui, ayant retrouvé toute sa gloire de Verbe de Dieu, de Fils de Dieu.

Cette demande de Jésus à son Père me renvoie à d’autres passages de l’évangile de Jean qui me donne beaucoup de joie, comme celui-ci : « Dans la maison de mon Père, beaucoup peuvent trouver leur demeure ; sinon, est-ce que je vous aurais dit : je pars vous préparer une place ? Quand je serai allé vous la préparer, je reviendrai vous prendre avec moi et là où je suis vous y serez-vous aussi. » De nouveau la promesse faite aux apôtres, mais qui nous concerne aussi, d’être pris avec Jésus et de vivre pour toujours avec Lui.

Je n’arrive pas à imaginer ni n’essaye de savoir quelle sera notre vie auprès de Dieu. Mais je crois en la promesse qui nous est faite et j’attends dans l’espérance qu’elle se réalise.

Marcel Baurier


Hymne mariale

A la cathédrale sainte Marie de Saint-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne), un chant à la Vierge Marie s’élève à la fin de chaque office. Aujourd’hui, la profondeur des paroles du chant « Ô Marie, ma douce mère », composé par sainte Faustine, nous invite à suivre les pas de la Vierge Immaculée vers la sainteté :

Ô Marie, ma douce mère, Vierge Immaculée,
Ta beauté a charmé le trois fois Saint,
Dieu tout-puissant par toi devint homme,
Par miséricorde pour nous.

Pour prier Marie, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Ô Marie, ma douce mère. Hélène Goussebayle et Damien Le Mauff © Béatitudes Musique
(Voir les paroles)


Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble, Vierge Marie du rétable, jubé, orgue, portail roman et maître-autel de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Père Marcel Baurier, Recteur de la cathédrale.
La cathédrale Sainte Marie de Comminges (XIe-XIVe siècle) contient entre ses murs, une église intérieure en bois de chêne (photos ci-dessus), ornée de splendides sculptures et décorée de marqueteries réalisées entre 1525 et 1535. Cet espace propose une méditation sur l’histoire du salut, depuis le péché originel jusqu’au paradis représenté au maître autel. Un orgue Renaissance fut également construit en 1551 (Source : diocèse de Toulouse). La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


EPHETA a conclu avec la Librairie La Procure un programme d’affiliation. En commandant des livres à partir de notre site, vous apportez votre soutien fraternel aux retraitants et pèlerins les plus démunis.

Pour effectuer une recherche et commander, merci de cliquer sur le bouton LA PROCURE. Vous serez alors redirigé(e) vers le site sécurisé de la librairie.


Une fois par semaine, EPHETA vous propose un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche. Epheta publie également sur abonnement une Prière des Heures.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram