6° dimanche temps ordinaire année C

Dimanche 13 février 2022
6e dimanche du temps ordinaire année C
Prédication du Père Marcel Baurier
Cathédrale Sainte Marie
(Saint-Bertrand de Comminges)

Pour entendre l’appel à se rassembler en communauté le jour du Seigneur, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Grand carillon de la cathédrale de Périgueux © Studio SM

Chantons « Christ aujourd’hui nous appelle, Christ nous envoie ! » (clic sur le bouton ci-dessous) :

Christ aujourd’hui nous appelle (T176). Ensemble vocal l’Alliance © ADF Musique
(Voir les paroles)

Réjouissez-vous, tressaillez de joie, dit le Seigneur,
car votre récompense est grande dans le ciel.

Ce dimanche, l’évangile est celui des « béatitudes ». Mais ce n’est pas celui de l’évangile selon saint Matthieu que nous entendons habituellement. Il s’agit des béatitudes selon saint Luc. C’est un évangile plus concis que celui de Matthieu.  Il comporte aussi, en plus des béatitudes, des avertissements aux riches et aux repus…

Dans nos sociétés occidentales de consommation, et qui ont atteint un certain bien être, l’idée dominante serait que le bonheur vient de la disposition des choses et de leur possession personnelle ou collective…

La question que nous pose la parole de Dieu aujourd’hui est celle-ci : pour nous, quelles sont les vraies sources du bonheur ?  

« Maudit soit l’homme qui met sa foi dans un mortel.
Béni soit l’homme qui met sa foi dans le Seigneur »
(Jr 17, 5-8)

La première lecture, du prophète Jérémie est déjà fort claire. En mettant sa confiance dans ce qui n’est que créature périssable, l’homme se condamne à la stérilité. En s’ouvrant au Seigneur et à sa parole, l’homme choisit l’existence authentique et féconde.

Heureux est l’homme qui met sa foi dans le Seigneur. 
(Ps 1)

Psalmodions la louange au Seigneur, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Psaume 1 (AELF). Ensemble vocal Hilarium © ADF Musique

Le psaume continue dans le même sens : s’ouvrir au Seigneur apporte le bonheur et « heureux est l’homme qui met sa foi dans le Seigneur »

« Si le Christ n’est pas ressuscité, votre foi est sans valeur »
(1 Co 15, 12.16-20)

La lettre de Paul aux Corinthiens apporte un nouvel éclairage. Il exprime que la certitude que l’homme vit dans le bonheur en s’ouvrant au Seigneur n’a de sens que si on a la foi en la résurrection. Rappelons-nous qu’au temps de Jésus, tous les juifs ne croyaient pas en la résurrection, tels les Saducéens. Aussi pour ceux-ci, le signe qu’on était juste et aimé de Dieu se trouvait dans les richesses et le bien-être dans la vie terrestre… puisqu’il n’y avait pas d’autre vie … Mais si on croit que la mort est l’entrée dans une vie nouvelle et pour toujours auprès de Dieu, la vie prend un tout autre sens. C’est vraiment là la foi de Paul qui préfèrerait être déjà vivant auprès du Christ dans la vie nouvelle, mais qui demeure dans la vie terrestre car il a encore du travail à accomplir…

« Heureux les pauvres ! Quel malheur pour vous les riches ! »
(Lc 6, 17.20-26)

Reprenons à nouveau l’évangile. Avec Luc, il n’est pas possible de prendre les béatitudes pour des promesses puis des malédictions. En effet, il n’est pas écrit : « bienheureux les pauvres… et maudits les riches… » Ce sont des constatations que fait Jésus : Vous les pauvres, vous êtes heureux et le royaume de Dieu est à vous…  Certes, vous supportez des souffrances mais elles disparaîtront et vous serez pour toujours dans la joie… car auprès de Dieu, il n’y aura plus de faim, plus de pleurs, plus d’humiliations… mais la joie. 

Ce sont aussi des constatations que Jésus propose au sujet des riches et des repus. Vous les riches, en vérité vous êtes des malheureux…Vous vous croyez heureux parce que vous êtes riches et parce que vous êtes repus… mais vous êtes fort loin du vrai bonheur…Oui, malheureux êtes vous…car vous êtes fort loin du vrai bonheur et de la vraie joie qu’apporte le bonheur en s’ouvrant à Dieu et à son amour. Malheureux êtes-vous, car vous demeurerez loin de l’amour de Dieu si vous ne vous convertissez pas…        

Si la parole de Dieu proclamée aujourd’hui était très juste et très actuelle pour ceux à qui elle s’adressait à l’époque où elle fut écrite, elle n’en demeure pas moins d’actualité pour nous aujourd’hui. Comme cela a déjà été dit, dans nos sociétés de consommation, tout est fait pour faire croire que le bonheur se trouve dans la possession de biens et dans le confort et le bien être…

Il est bon que nous nous laissions interroger avec la question déjà exprimée au début de l’homélie : pour nous quelles sont les vraies sources du bonheur 

Marcel Baurier


Chantons  » Dieu te consacre par l’Esprit, Dieu te remplit de sa force. Comme ton maître Jésus-Christ, va proclamer le Royaume ! »
Clic sur le bouton ci-dessous :

Dieu te consacre par l’Esprit (T32-12). Abbaye de Mondaye © Bayard Musique
(Voir les paroles)

Hymne mariale

A la cathédrale sainte Marie de Saint-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne), un chant à la Vierge Marie s’élève à la fin de chaque office. Aujourd’hui, « Marie, douce lumière » nous guide vers Jésus et vers le Père :

Marie, douce lumière, porte du ciel, temple de l’Esprit,
Guide-nous vers Jésus et vers le Père,
Mère des pauvres et des tout petits.

Marie, douce lumière (IEV 20-15). Ensemble vocal Anastasis © Musique sacrée cathédrale d’Aix-en-Provence
(Voir les paroles)


Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


EPHETA a conclu avec la Librairie La Procure un programme d’affiliation. En commandant des livres à partir de notre site, vous apportez votre soutien fraternel aux retraitants et pèlerins les plus démunis.

Pour effectuer une recherche et commander, merci de cliquer sur le bouton LA PROCURE. Vous serez alors redirigé(e) vers le site sécurisé de la librairie.


Une fois par semaine, EPHETA vous propose un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche. Epheta publie également sur abonnement une Prière des Heures.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram


EPHETA remercie du concours apporté à cette publication :