Homélie 32° dimanche temps ordinaire année B

Dimanche 7 novembre 2021
Prédication du Père Marcel Baurier
Cathédrale Sainte Marie

(Saint-Bertrand de Comminges)

Pour chanter dans la joie le mystère d’être réunis par Dieu, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Tournez les yeux vers le Seigneur (A243). Ensemble vocal Resurrexit © ADF Musique
(Voir les paroles)

Seigneur, mon Dieu et mon salut, que ma prière parvienne jusqu’à toi ;
entends-moi qui t’implore.

« Avec sa farine la veuve fit une petite galette et l’apporta à Élie » (1 R 17, 10-16)

Reprenons les lectures… Elie, le prophète combattu par les puissants qu’il remettait en cause, trouva accueil auprès d’une veuve.  Réduite à l’extrême misère, elle accepte de partager ce qui signifiait le dernier moment de survie pour son fils et pour elle. Son don gratuit devient source de vie.

Chante, ô mon âme, la louange du Seigneur ! (Ps 145)

Pour psalmodier la louange au Seigneur, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Psaume 145 (AELF). Ensemble vocal GPS Trio © ADF Musique

« Le Christ s’est offert une seule fois pour enlever les péchés de la multitude »
(He 9, 24-28)

Quel lien entre le texte de la lettre aux Hébreux et les deux autres lectures ? C’est un lien très direct. Car une chose est utiliser le sang d’un animal, autre chose est faire don de sa propre vie. En effet, une fois par an, le grand prêtre juif entrait dans le « saint des saints », l’espace sacré du Temple signifiant la présence de Dieu. Il y répandait le sang d’un animal sacrifié pour la réparation des péchés du peuple. Quelle que soit la manière dont il s’impliquait en accomplissant ce geste, sa personne était sauve. Jésus, lui, a donné sa vie même. Par ce don de lui-même, il a accédé à la plénitude de la vie divine. Quand il réapparaîtra devant nous, ce sera pour manifester l’accomplissement définitif du Royaume, cette réalité d’amour qu’il a inaugurée.

« Cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres » (Mc 12, 38-44)

L’évangile présente deux séquences qui se répondent. L’une, celle de ceux qui cherchent à se mettre en valeur, quitte pour cela à jouer les généreux. L’autre celle de la pauvre veuve qui prend au sérieux l’appel à la générosité, et devant elle, Jésus s’incline et dit son admiration.  Car il décelait très vite la réalité d’amour vécue par les gens les plus simples et apparemment sans importance. En ceux-là, il reconnaissait immédiatement ses frères et ses sœurs.  A leur mesure, ceux-là participaient à l’édification de son Royaume.

L’Eucharistie est un don. Le don extrêmement humble d’une bouchée de pain et d’une gorgée de vin. Mais c’est en même temps, au-delà des apparences, le don d’une vie. Pour accueillir en vérité un tel don, il nous faut faire nous-mêmes l’expérience de donner sans esprit de retour, et même celle du don de soi, celle de nous donner nous-mêmes.

Marcel Baurier


Hymne mariale

A la cathédrale sainte Marie de Saint-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne), un chant à la Vierge Marie s’élève à la fin de chaque office :

Nous vous invitons à saluer Marie, pleine de grâce,
resplendissante de la beauté de Dieu,
avance à sa rencontre,
comme une épouse parée de son amour.

Pour prier Marie pleine de grâce, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Marie, pleine de grâce, resplendissante de la beauté de Dieu (SYLS432). Ensemble vocal Capella Sylvanensis © ADF Studio SM
(Voir les paroles)


Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble, Vierge Marie du rétable, jubé, orgue, portail roman et maître-autel de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Père Marcel Baurier, Recteur de la cathédrale.
La cathédrale Sainte Marie de Comminges (XIe-XIVe siècle) contient entre ses murs, une église intérieure en bois de chêne (photos ci-dessus), ornée de splendides sculptures et décorée de marqueteries réalisées entre 1525 et 1535. Cet espace propose une méditation sur l’histoire du salut, depuis le péché originel jusqu’au paradis représenté au maître autel. Un orgue Renaissance fut également construit en 1551 (Source : diocèse de Toulouse). La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


EPHETA a conclu avec la Librairie La Procure un programme d’affiliation. En commandant des livres à partir de notre site, vous apportez votre soutien fraternel aux retraitants et pèlerins les plus démunis.

Pour effectuer une recherche et commander, merci de cliquer sur le bouton LA PROCURE. Vous serez alors redirigé(e) vers le site sécurisé de la librairie.


Une fois par semaine, EPHETA vous propose un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche. Epheta publie également sur abonnement une Prière des Heures.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram


EPHETA remercie du concours apporté à cette publication :