Homélie 29° dimanche temps ordinaire année B

Dimanche 17 octobre 2021
Prédication du Père Marcel Baurier
Cathédrale Sainte Marie

(Saint-Bertrand de Comminges)

Pour chanter dans la joie le mystère d’être réunis par Dieu, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Un homme au cœur de feu (T170-1) : Ensemble vocal Antidote © ADF Musique
(Voir les paroles)

« S’il remet sa vie en sacrifice de réparation, il verra une descendance,
il prolongera ses jours »
(Is 53, 10-11)

La première lecture est remarquable.  Au cours de l’exil, le prophète, le second Isaïe, a compris que le salut définitif de son peuple ne viendrait pas d’un libérateur usant de la puissance des armes. Il a alors proposé une bouleversante description d’un « serviteur » donnant sa vie par amour, faisant découvrir aux hommes leur faute et les délivrant du mal. En lui s’accomplira parfaitement la volonté divine. Cette annonce d’un serviteur aimant et souffrant est fondamentale et, chrétiens, nous y voyant l’annonce même de Jésus.

Que ton amour, Seigneur, soit sur nous comme notre espoir est en toi !
(Ps 32) 

Pour psalmodier les louanges, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Psaume 32 (AELF). Ensemble vocal Hilarium © ADF Musique

« Avançons-nous avec assurance vers le Trône de la grâce »
(He 4, 14-16)

La lettre aux Hébreux nous dit que Jésus est prêtre au sens le plus profond du terme. Car son sacrifice n’a pas consisté en une offrande extérieure. Il a consisté dans le don de lui-même : homme comme un autre, il a donné son vrai sens à la vie et est ainsi entré dans l’authentique relation à Dieu à travers l’épreuve de la croix.

« Le Fils de l’homme est venu donner sa vie en rançon pour la multitude »
(Mc 10, 35-45)

La messe, le sacrifice eucharistique, est l’hommage d’une vie d’amour. En effet, l’eucharistie du Christ est le don d’amour qu’il accomplit tout au long de sa vie, et dont la passion marque l’accomplissement.

Nous qui célébrons l’eucharistie et qui voulons y prendre part, sommes-nous prêts « à boire la coupe » qu’il accepta ? Car s’il ne s’agit pas de passion et de mort, il s’agit bien de se donner, de donner sa vie, de servir. Sommes-nous prêts à être serviteurs ?

Prions le Seigneur de nous donner la force d’accepter réellement la coupe qu’il nous tend et de devenir les témoins de son amour auprès de nos frères.  

Marcel Baurier


Hymne mariale

A la cathédrale sainte Marie de Saint-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne), un chant à la Vierge Marie s’élève à la fin de chaque office :



Aujourd’hui, nous chantons Marie, comblée de grâce, que Dieu a choisie pour être sa maison.

Pour prier Marie, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Marie, comblée de grâce (V233). Ensemble vocal l’Alliance © ADF Musique
(Voir les paroles)



Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble, Vierge Marie du rétable, jubé, orgue, portail roman et maître-autel de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Père Marcel Baurier, Recteur de la cathédrale.
La cathédrale Sainte Marie de Comminges (XIe-XIVe siècle) contient entre ses murs, une église intérieure en bois de chêne (photos ci-dessus), ornée de splendides sculptures et décorée de marqueteries réalisées entre 1525 et 1535. Cet espace propose une méditation sur l’histoire du salut, depuis le péché originel jusqu’au paradis représenté au maître autel. Un orgue Renaissance fut également construit en 1551 (Source : diocèse de Toulouse). La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


Une fois par semaine, EPHETA vous propose un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche. Epheta publie également sur abonnement une Prière des Heures.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram

EPHETA remercie du concours apporté à cette publication :