Homélie 21° dimanche temps ordinaire

Dimanche 22 août 2021
Prédication du Père Marcel Baurier
Cathédrale Sainte Marie

(Saint-Bertrand de Comminges)

Pour entendre l’appel à la messe, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Cloches de l’Abbaye de Sylvanes © Studio SM

Tu es notre Dieu, et nous sommes ton peuple,
ouvre-nous le chemin de la vie.

Pour écouter le chant d’entrée, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Tu es notre Dieu (A187). Ensemble vocal l’Alliance © ADF Musique
(Voir les paroles)

Aujourd’hui, l’évangile proclamé est le cinquième et dernier épisode du discours de Jésus après la multiplication des pains, selon l’évangile de Jean. Les paroles de Jésus sur le « pain de vie », particulièrement sur « sa chair à manger et son sang à boire » ont désarçonné nombre de ses auditeurs parmi la foule et les disciples eux-mêmes. Parmi ces derniers, certains ne peuvent pas les accepter et, lui tournant le dos, le quittent. Très directement, le Seigneur demande alors à ses apôtres de réaffirmer leur choix. Sans y voir sûrement très clair, Pierre, au nom des douze, renouvelle son engagement, en s’appuyant sur son attachement à Jésus et la certitude déjà acquise dans le passé.

« Nous voulons servir le Seigneur, car c’est lui notre Dieu »
(Jos 24, 1-2a.15-17.18b)

Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur !
(Ps 33)

Pour écouter la psalmodie, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Psaume 33 (AELF). Ensemble vocal Hilarium © ADF Musique

« Ce mystère est grand : je le dis en référence au Christ et à l’Église »
(Ep 5, 21-32)

La lecture de la La deuxième lecture, avant la réforme liturgique promue par le Concile Vatican II, était imposée dans la célébration des mariages. De nos jours, elle n’est pratiquement jamais choisie par les fiancés… ce qui se comprend et qui est fort bien. Mais, dans ce passage, Saint Paul n’a sûrement jamais voulu faire un développement sur le mariage. Son but est de parler de l’amour de Dieu pour l’humanité, de l’amour du Christ pour l’Eglise… et pour illustrer cela il prend l’image du mariage. Car bien souvent les Ecritures ont comparé l’Alliance de Yahvé et d’Israël à des fiançailles, à un mariage, à une histoire d’amour pleine de péripéties. La fidélité du Seigneur finit par vaincre l’inconstance d’un peuple s’enfermant dans ses images de Dieu. Les évangiles présentent Jésus comme celui en qui se réalisent enfin les noces de Dieu et de l’humanité. Les chrétiens sont appelés à refléter, autant qu’ils le peuvent, une telle qualité d’amour que celui de Dieu pour l’homme, du Christ pour l’Eglise, dans toute leur vie.

« Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle »
(Jn 6, 60-69)

En participant à l’eucharistie, nous poursuivons la découverte de Dieu toujours à reprendre. En Jésus-Christ, l’eucharistie, image et réalité du repas de noces de Dieu et de l’humanité, est appel à nous ouvrir toujours davantage à Lui, jusqu’à ce que nous puissions le connaître enfin tel qu’il est. Mais cela ne sera que quand nous le verrons face à face.

Marcel Baurier


Hymne mariale

A la cathédrale sainte Marie de Saint-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne), un chant à la Vierge Marie s’élève à la fin de chaque office.

Nous vous invitons à chanter la Vierge sainte que Dieu a choisie,
et à apprendre d’elle comment rendre gloire au Père très bon,
à son Fils ressuscité,
au Saint-Esprit qui vit en nos cœurs.

Pour chanter en acclamant Marie pleine de grâces, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Vierge sainte, Dieu t’a choisie (V136). Isabelle Gaboriau © Bayard Musique
(Voir les paroles)


Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble, Vierge Marie du rétable, jubé, orgue, portail roman et maître-autel de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Père Marcel Baurier, Recteur de la cathédrale.
La cathédrale Sainte Marie de Comminges (XIe-XIVe siècle) contient entre ses murs, une église intérieure en bois de chêne (photos ci-dessus), ornée de splendides sculptures et décorée de marqueteries réalisées entre 1525 et 1535. Cet espace propose une méditation sur l’histoire du salut, depuis le péché originel jusqu’au paradis représenté au maître autel. Un orgue Renaissance fut également construit en 1551 (Source : diocèse de Toulouse). La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


Une fois par semaine, EPHETA vous propose un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche. Epheta publie également sur abonnement (gratuit) une Prière des Heures.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram

EPHETA remercie du concours apporté à cette publication :