Homélie Pentecôte

Solennité de la Pentecôte
Prédication du Père Marcel Baurier 23 mai 2021
Cathédrale Sainte Marie (St Bertrand de Comminges)

Viens Esprit de sainteté. Chorale paroissiale des frères dominicains de Toulouse © ADF Musique

« Tous furent remplis d’Esprit Saint et se mirent à parler »
(Ac 2, 1-11)

L’Esprit c’est d’abord, tout simplement le souffle. Et le mot qui l’exprime en hébreu tout comme en grec et en latin, exige pour être prononcé de souffler. Laissons de coté l’hébreu… en Grec c’est le « pneuma. » Essayer de dire les mots français qui en sont dérivés : tel « pneumatique » sans souffler ! Et en latin « spiritus » … Pour éviter tout effort, nous l’avons transformé en « esprit » …

L’Esprit devient dans la Bible le « souffle de Dieu » ! Les Juifs nommèrent ainsi la force jaillissante dont ils décelaient la présence dans le monde créé. Rappelons-nous les premiers versets de la Bible : « Au commencement… un souffle de Dieu planait au-dessus des eaux… » De ce souffle de Dieu, les juifs en attendirent la renaissance de leur peuple écrasé par la défaite et disséminé en exil. Ils y virent surtout le dynamisme capable de recréer le cœur perverti de l’homme et de le tourner vers son Seigneur. Mais pour eux ce terme ne désignait qu’une manifestation divine et non une personne, Dieu en personne.

La foi chrétienne y reconnaît la dénomination d’une personne vivante. Dieu, en sa réalité la plus profonde est échange et don. Cette découverte fondamentale, rendu accessible à l’homme en Jésus-Christ, s’exprime par la foi en Dieu Trinité. Le Père et le Fils, liés dans la réciprocité, se reconnaissent en l’Esprit. S’il s’agit là d’une vérité impossible à saisir en toute clarté, ses conséquences sont en tout cas prodigieuses pour l’homme : habité par l’Esprit et participant à l’Esprit, il est saisi dans le dynamisme même de la vie divine. La Pentecôte, fête de l’Esprit, marque ainsi l’aboutissement de Pâques. C’est à partir d’elle et par elle que s’affirme le renouvellement d’un monde recréé par Dieu.

Contrairement à St Jean qui condense en un seul épisode, tout de suite après la résurrection, l’apparition à ses disciples et le don de l’Esprit, Saint Luc présente ces événements étalés dans le temps. Les images par lesquelles il évoque l’événement de la Pentecôte prennent leur sens par l’Ancien Testament : elles évoquent la révélation du Sinaï, point de départ du peuple de Dieu, la communication retrouvée entre des hommes dont l’épisode de la tour de Babel avait marqué la division. L’humanité reconstituée peut chanter la louange de Dieu. La Pentecôte n’est toutefois qu’un point de départ. Toute la suite du livre des « Actes des Apôtres » a pour but de montrer l’éclatement de l’Esprit Saint à l’action dans le monde et qui précède l’Eglise en mission.

Ô Seigneur, envoie ton Esprit qui renouvelle la face de la terre !
(Ps 103)

Psaume 103. Chœur de l’Abbaye de Mondaye © Bayard Musique

« Le fruit de l’Esprit »
(Ga 5, 16-25)

Séquence : Viens Esprit créateur. Chœur des Fraternités monastiques de Jérusalem © Bayard Musique

« L’Esprit de vérité vous conduira dans la vérité tout entière »
(Jn 15, 26-27 ; 16, 12-15
)

L’Evangile, lui, nous assure que seul l’Esprit peut nous ouvrir à la vérité sur Dieu et nous faire participer à la vie même de Dieu. L’Eglise, le corps du Christ, voulue par Dieu comme signe de son amour par l’amour les uns les autres afin d’annoncer la Bonne Nouvelle, ne sera vraie que si tous ses membres sont participants de la vie et de la grâce de Dieu. Et cela, c’est le travail de l’Esprit qui est donné en ce jour à l’Eglise et à tous ses fidèles.  

Marcel Baurier


Hymne mariale

A la cathédrale sainte Marie de St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne), un chant à la Vierge Marie s’élève à la fin de chaque office. Nous vous invitons à chanter :

Salve Regina des bergers du Rouergue. Chœur d’hommes de l’abbaye de Sylvanes © ADF Studio SM

Photos du haut vers le bas : Vue d’ensemble et rétable de la cathédrale Sainte Marie de St-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Père Marcel Baurier, Recteur de la cathédrale.
La cathédrale Sainte Marie est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour les chemins de St-Jacques de Compostelle.

Le Père Marcel Baurier, né en 1937, a été ordonné prêtre en juin 1964. Curé à Toulouse pendant quarante ans, il a été très jeune membre du Conseil épiscopal de l’Archidiocèse de Toulouse, secrétaire général du synode et vicaire épiscopal responsable de l’agglomération toulousaine. Ancien président de la radio chrétienne régionale, Radio Présence, de 1989 à 2009, il continue de nos jours certaines semaines à présenter des homélies à la radio. Il est Recteur de la cathédrale Sainte Marie à St-Bertrand de Comminges (Haute-Garonne) depuis septembre 2009, où il accueille les pèlerins dans ce haut lieu nommé « Sanctuaire du Comminges » sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.


Epheta Editions remercie du concours apporté à cette publication :


Une fois par semaine, Epheta vous propose un Commentaire de la Parole de Dieu du dimanche. Epheta publie également sur abonnement (gratuit) une Prière des Heures.

Abonnez-vous gratuitement ! (en bas-de-page) Vous serez ensuite informé(e) par e-mail des prochaines parutions. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram